En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La Normandie, un territoire qui compte dans le paysage Recherche Technologie

Publication: 23 janvier

Partagez sur
 
Normandie AeroEspace renforce l’activité Recherche Technologie et Innovation (RTI) des acteurs normands pour développer des technologies et des compétences différenciantes et en faire un levier majeur de compétitivité...
 

Dans cette optique, NAE soutient l’activité des laboratoires normands qui jouent un rôle prépondérant dans le développement des technologies de demain pour les industriels avec lesquels NAE entretient des relations de proximité. En 2019, NAE va renforcer sa proximité avec les laboratoires normands afin d’appréhender encore mieux les axes sur lesquels ils travaillent, les résultats qui peuvent être valorisables au travers de projets ou directement chez les industriels de l’aéronautique, spatial, défense et sécurité.

3 enjeux majeurs, partagés au niveau européen et déclinés au niveau du territoire, ont été identifiés :

- Développer de nouveaux aéronefs moins émissifs et plus autonomes

- Fiabiliser les systèmes électriques et électroniques

- Réduire les coûts et les cycles de développement

Tout en s’appuyant sur l’usage des nouveaux outils numériques.

En février 2017, NAE signait avec l’Institut Carnot ESP un partenariat pour le développement et le soutien des industriels sur le champ de la recherche, technologie et innovation pour les activités en lien avec le développement de systèmes de production et transport d’énergie et de systèmes de propulsion plus performants et respectueux de l’environnement.

En 2019, suite à cette convention, cette activité est renforcée par les projets du Carnot ESP et des deux laboratoires CORIA et GPM d’un budget de R&T de plus de 110 millions d’euros avec 22 projets supplémentaires.

Au global, les projets RTI représentent un volume global de 76 projets pour plus de de 310 millions d’euros (financement mixte public/privé), répartis de la façon suivante :

- Allègement et performances des structures : 35 projets pour un budget de 141M€. Entre les nouveaux projets en 2018 et le renforcement par le GPM et le Carnot ESP, cela représente une évolution de plus de 3M€ ;

- Electrification et fiabilité des systèmes embarqués : 16 projets pour un budget de 29M€. Le renforcement de cet axe par les projets du Carnot ESP représente plus de 300k€ ;

- Amélioration des systèmes propulsifs : 17 projets pour un budget de 130M€. Avec les 13 nouveaux projets portés par les activités du CORIA autour des écoulements réactifs et non réactifs appliqués par exemple à la motorisation aéronautique et spatiale, cela représente un renforcement du budget RTI de près de 109M€ depuis le début de l’activité RTI de NAE. On peut noter entre autres les Pépites RTI de NAE PERCEVAL et Cristaux de Glace… ;

- Développement des systèmes intelligents : 8 projets pour un budget de 9M€.

L’axe Allègement et performances des structures reste toujours le plus important mais les activités liées à l’Amélioration des systèmes propulsifs deviennent le second axe le plus fort du fait du poids important des activités du CORIA, membre de l’Institut Carnot ESP.

Si la première phase de la feuille de route RTI concerne les laboratoires du Carnot ESP tels que le CORIA et le GPM, d’autres sont en cours avec comme objectif une feuille de route enrichie de l’activité forte des laboratoires normands, y compris sur le plan européen, et un affichage plus fort des expertises et compétences académiques différenciantes de notre territoire dans les secteurs d’activité de la filière.

Ce travail aboutira à la sortie d’une cartographie courant 2019 sur le Réseau de recherche de NAE, plus détaillée en termes de moyens, équipements et projets que ce qui existe aujourd’hui. Elle s’appuiera entre autres sur les plateformes technologiques du Carnot ESP que l’on peut d’ores et déjà retrouver au travers de la filière AIRCAR.

« Une grande partie de ces projets se font en lien avec le secteur industriel et sont principalement portés par les grands donneurs d’ordre. Il est nécessaire de continuer de les soutenir pour qu’ils tirent l’ensemble de la chaîne de valeur, en particulier nos PME et nos laboratoires en région », souligne Philippe Eudeline, Président de NAE.

http://www.nae.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: