En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

INEOS annonce un investissement majeur dans le port d’Anvers

Publication: 17 janvier

Partagez sur
 
Le plus gros investissement de l’industrie chimique en Europe depuis 20 ans...
 

INEOS, un des plus grands groupes chimiques au monde, choisit le port d’Anvers pour un investissement d’envergure de 3 milliards d’euros qui va générer 400 emplois. C’est le plus important investissement dans l’industrie chimique européenne depuis 20 ans. En décrochant cet énorme projet d’investissement, la Flandre consolide sa position au premier plan dans ce secteur et le port d’Anvers confirme son rôle de plus grand cluster chimique en Europe.

Le plus gros investissement dans le secteur de la chimie européenne depuis 20 ans

INEOS annonçait plus tôt dans l’année un gros investissement en euros dans le cadre de l’expansion de ses usines chimiques. Plusieurs sites européens étaient candidats et le groupe chimique britannique opta finalement pour le port d’Anvers.

INEOS va construire une usine de déshydrogénation du propane (PDH) et une unité de craquage à Anvers, qui transformeront respectivement le propane et l’éthane en propylène et éthylène, des matières premières de produits chimiques utilisés dans quantité de secteurs comme l’automobile, la construction et le textile, les cosmétiques et l’hygiène, la pharmacie, l’électronique et les matériaux d’emballage.

L’investissement concernera le site du groupe à Lillo et des terrains attenants. Le groupe reprend à cet effet des concessions inutilisées par des entreprises voisines, ce qui lui garantit une intégration optimale avec les usinées déjà implantées ici. Les nouvelles installations seront reliées par pipe-lines à diverses unités de dérivés d’éthylène et de propylène en Europe.

4 à 5 ans sont normalement nécessaires pour réaliser des projets de cette ampleur et il est prévu que les nouvelles unités de production soient mises en service en 2024. Une fois opérationnel, le site créera 400 emplois directs à plein temps et cinq fois plus d’emplois indirects. Quelque 3 000 ouvriers travailleront à sa construction.

Jim Ratcliffe, président directeur général de INEOS explique : “Notre investissement dans un craqueur d’éthane et une unité de déshydrogénation du propane est le plus grand du type depuis plus d’une génération et constitue un développement important pour l’industrie pétrochimique européenne. Nous pensons que cet investissement va donner un élan considérable au secteur chimique européen après des années de stagnation.”

Hans Casier, CEO de INEOS Phenol et président de essenscia, la fédération du secteur de la chimie et des sciences de la vie : “La décision de choisir Anvers pour cet important investissement va encore renforcer son cluster chimique. C’est un grand succès pour le secteur et le port, mais aussi pour l’économie flamande, la Belgique et l’Europe.”

La chimie, plus que jamais un secteur-clé de l’industrie flamande

Frank Beckx, administrateur délégué de essenscia Vlaanderen : “Le choix d’Anvers par INEOS, un mois après celui de Borealis, place plus que jamais la Flandre sur la carte mondiale de l’industrie chimique. La construction d’un craquer hypermoderne basé sur les dernières technologies est d’une grande importance stratégique car il faut remonter aux années 90 pour trouver la construction d’un tel complexe en Europe occidentale. Un craqueur produit des molécules de base essentielles et constitue à cet égard le cœur même de l’industrie chimique. Avec au moins 400 nouveaux emplois en perspective, le projet stimule encore la croissance de l’emploi dans ce secteur. C’est sans conteste l’actualité économique majeure de l’année car cet investissement, qui pourrait en entraîner d’autres, consolide la position prédominante de la chimie dans l’industrie flamande. On ne peut imaginer meilleure motivation pour continuer à œuvrer avec les pouvoirs publics au maintien de notre position de force sur le marché international.”

La force d’attraction du port

Jacques Vandermeiren, CEO de l’Autorité portuaire d’Anvers : “Naturellement, c’est une très bonne nouvelle qu’INEOS choisisse notre port pour cet investissement. Une fois de plus, nous prouvons la force d’attraction pour les grands investisseurs internationaux de notre cluster chimique, le plus grand en Europe. Le propylène et l’éthylène sont en outre des produits de base essentiels pour d’autres procédés industriels, ce qui renforcera encore notre position dans le secteur des matières premières dans l’industrie chimique et bénéficiera à d’autres secteurs dans notre pays. Ce projet d’envergure porte le montant des nouveaux investissements que nous avons attirés à Anvers en 2018 à plus de 5 milliards d’euros. C’est incontestablement un formidable bond en avant dans l’ancrage de notre industrie à Anvers et une garantie essentielle d’un avenir durable pour notre port et pour l’économie belge.”

Bart De Wever, Bourgmestre de la ville d’Anvers : "Aujourd’hui, nous pouvons annoncer le plus gros investissement dans la chimie européenne en 20 ans. Cette nouvelle me rend à la fois fier et humble. Anvers se porte bien. Je continue à le répéter, car nous devons laisser derrière nous toutes ces prévisions catastrophiques. Nous pouvons avoir confiance en l’avenir. L’économie se porte au mieux. Anvers est « open for business ». L’investissement annoncé par INEOS est le plus grand investissement des 20 dernières années dans un nouveau site de craquage en Europe. Il s’agit d’un investissement pour toute une génération, ce qui montre que même en période d’incertitude concernant le Brexit, la croissance économique, l’internationalisation et les technologies durables font confiance."

L’équipe d’accueil du secteur chimique marque des points

La ‘Welcome Team for the Chemical Sector’ a été instaurée cette année par Flanders Investment & Trade (FIT) et la fédération sectorielle essenscia Vlaanderen. Cette initiative réunit une équipe d’experts chargés d’aider des entreprises chimiques étrangères à monter des dossiers d’investissement et de promouvoir les atouts du secteur chimique en Flandre, notamment en termes d’innovation, de fiscalité et d’aide aux investissements. Le secteur de la chimie et des sciences de la vie représente un volume de quelque 300 projets d’investissement depuis 2010, soit environ la moitié de tous les investissements étrangers en Flandre.

Geert Bourgeois, Ministre-Président flamand : “C’est une excellente nouvelle et un évènement exceptionnel : le plus gros investissement des 20 dernières années en Flandre. Le dossier constitue par ailleurs une belle illustration d’une collaboration de longue date entre divers ministres et pouvoirs publics, la fédération du secteur, le port... qui vise des objectifs communs coordonnés par mon agence, Flanders Investment & Trade”.

Claire Tillekaerts, administratrice déléguée de Flanders Investment & Trade (FIT) : “Un investissement d’au moins 3 milliards d’euros dans le port d’Anvers par INEOS n’est pas uniquement une excellente nouvelle pour l’économie flamande. Il souligne aussi l’efficacité de la collaboration entre les pouvoirs publics, le secteur privé et les centres d’expertise qui permet à notre région d’attirer de tels investissements. La ‘Welcome Team for the Chemical Sector’ coordonnée par FIT dispose de tout le savoir-faire pour trouver le site géographique idéal, les bons partenaires locaux, etc… Les instances publiques ont elles aussi donné un sérieux coup de pouce à l’obtention de cet investissement. Toutes les parties prenantes dans ce dossier ont répondu avec diligence et professionnalisme aux demandes du groupe INEOS. L’offre de services sur mesure a convaincu le groupe britannique et a permis à Anvers de remporter le projet en dépit de la forte concurrence.”

http://www.ineos.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: