En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

BASF transforme les déchets plastiques en matières premières

Publication: Décembre 2018

Partagez sur
 
Innovation dans l’économie circulaire : les déchets plastiques deviennent des matières premières. BASF promeut le recyclage des déchets plastiques...
 

BASF innove dans le domaine du recyclage des déchets plastiques avec le projet « ChemCycling ». Le recyclage chimique permet la valorisation de déchets actuellement non exploités, tels que les plastiques mélangés ou souillés. Ces déchets sont aujourd’hui, selon la région, soit mis en décharge soit incinérés pour produire de l’énergie. Pourtant, le recyclage chimique offre une autre alternative : transformer ces matières plastiques en un gaz de synthèse ou de l’huile via des procédés de thermochimie. Les matières premières recyclées ainsi obtenues peuvent être utilisées comme intrants dans la production de BASF, remplaçant en partie les ressources fossiles.

En fabriquant pour la première fois des produits à partir du recyclage chimique des déchets plastiques, BASF s’inscrit dans les pionniers mondiaux de l’industrie. « Une utilisation responsable des plastiques est essentielle pour résoudre le problème des déchets dans le monde. Cela s’applique tant aux entreprises qu’aux institutions et aux consommateurs. Avec le recyclage chimique, nous souhaitons contribuer de manière significative à la réduction de la quantité de déchets plastiques. » déclare Martin Brudermüller, Président du Board et Directeur de la Technologie de BASF. « Avec notre projet ChemCycling, nous utilisons les déchets plastiques comme des ressources, profitant ainsi à l’environnement, à la société et à l’économie. Nous avons mis en place des partenariats tout au long de la chaîne de valeur afin de bâtir un modèle circulaire opérationnel » explique Martin Brudermüller. BASF collabore étroitement avec ses clients et partenaires, qu’il s’agisse de sociétés de gestion des déchets, de fournisseurs de technologies ou de producteurs d’emballages, afin de créer une chaîne de valeur circulaire.

Des déchets aux emballages alimentaires et composants de réfrigérateur

BASF développe d’ores et déjà des produits pilotes, comme par exemple des emballages de mozzarella, des composants de réfrigérateurs et des panneaux isolants, avec dix clients provenant de diverses industries. Ces produits, soumis aux plus strictes exigences de qualité et d’hygiène, pour le contact alimentaire par exemple, peuvent tout à fait être fabriqués à partir des matières ChemCycling fournies par BASF, qui présentent des propriétés identiques à celles de leurs homologues issues de ressources fossiles. Stefan Gräter, chef de projet ChemCycling chez BASF, y voit un fort potentiel : « Ce nouveau mode de recyclage offre des opportunités de développement d’un modèle économique innovant, profitable à tous, à nous mais aussi à nos clients, qui privilégient déjà les produits et emballages issus de matériaux recyclés mais ne veulent ou ne peuvent faire aucun compromis sur la qualité ». Prochaine étape pour BASF : mettre sur le marché ses premiers produits nés du projet ChemCycling.

Le Verbund BASF offre les conditions idéales pour le projet ChemCycling

Au début du processus, BASF introduit dans le Verbund de production de l’huile extraite de déchets plastiques. BASF se procure cette matière première pour les produits pilotes auprès de son partenaire Recenso GmbH. Il est également possible d’utiliser du gaz de synthèse issu de déchets plastiques. Les premiers litres de cette huile ont été introduits dans le vapocraqueur du site BASF de Ludwigshafen en octobre. Le vapocraqueur est la première étape de production du Verbund. Il fractionne cette matière première à une température de près de 850 degrés Celsius pour produire de l’éthylène ou du propylène. Ces substances intermédiaires permettent de composer une multitude de produits dans le Verbund. Via l’approche mass balance (ou bilan massique), la part de matière recyclée peut être attribuée mathématiquement au produit final certifié. Le client décide lui-même de la part de matière recyclée incorporée.

Exigences technologiques et réglementaires

Le marché comme la société attendent de l’industrie des solutions constructives en matière de traitement des déchets plastiques. Le recyclage chimique est un complément innovant aux autres procédés de gestion et de recyclage des déchets déjà disponibles. « Il est nécessaire de développer toute une gamme d’options de recyclage des déchets plastiques car il n’existe actuellement aucune solution universelle, applicable à tout déchet et tout produit. La solution choisie devrait toujours être celle offrant le meilleur écobilan, » explique Andreas Kicherer, expert en développement durable chez BASF.

Reste cependant à satisfaire un certain nombre d’exigences technologiques et réglementaires avant de voir le projet sur le marché. D’une part, les technologies de transformation des déchets plastiques en huile de pyrolyse ou gaz de synthèse recyclé(e) existantes devront être perfectionnées et adaptées, de manière à garantir une qualité élevée et constante. D’autre part, les conditions d’adoption de cette approche sur chaque marché dépendront largement du cadre réglementaire régional en vigueur. Il sera, par exemple, impératif de démontrer que le recyclage chimique et l’établissement du bilan massique contribuent à l’atteinte des quotas de matière recyclée fixés pour un produit, une application.

Une gestion responsable des déchets plastiques est cruciale

Technologies, médecine, vie quotidienne... le plastique est un allié incontestable dans bien des domaines et constitue souvent la meilleure alternative. Le réel défi est celui du traitement responsable des matières après leur utilisation. C’est en mettant en place des systèmes de gestion des déchets efficaces et en adoptant un comportement responsable que nous pourrons résoudre des problématiques mondiales tels que la prolifération des déchets plastiques dans l’environnement. BASF s’engage à cette fin dans plusieurs projets associatifs et internationaux. Par exemple le groupe est membre du World Plastics Council et participe à deux programmes de la Fondation Ellen MacArthur. En outre, BASF a mis en place l’Opération Clean Sweep®, un programme international de l’industrie du plastique œuvrant pour la prévention de la dissémination de granulés, flocons et poudres plastiques dans l’environnement. Avec ChemCycling, BASF pose de nouveaux jalons en matière de traitement responsable des ressources et confirme son engagement à répondre concrètement aux défis d’aujourd’hui tout en aidant ses clients à atteindre leurs objectifs.

http://www.basf.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: