En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

OSE Immunotherapeutics invitée à présenter des données sur le mécanisme d’OSE-127

Publication: Décembre 2018

Partagez sur
 
L’approbation pour lancer un essai clinique d’escalade de dose de Phase 1 d’OSE-127 a été obtenue en novembre 2018...
 

OSE Immunotherapeutics SA, a été invitée à présenter des données sur OSE-127, son anticorps monoclonal ciblant le récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R). Ces données portent sur des résultats précliniques issus de modèles de maladies auto-immunes et inflammatoires chroniques et sur des données ex-vivo de biopsies de patients.

Les données présentées, décrites en partie dans une publication récente dans Nature Communications(1), soulignent le mécanisme d’action original d’OSE-127, actuellement en développement clinique de Phase 1, et confirment son potentiel thérapeutique pour la poursuite de son développement dans le traitement des maladies inflammatoires de l’intestin.

- Le récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), cible d’OSE-127, est fortement surexprimé dans les biopsies de côlon de patients atteints de maladies inflammatoires intestinales, en échec thérapeutique après traitement par corticostéroïdes ou immunosuppresseurs, ou après traitement par anti-TNFa.

- Chez les patients présentant des lésions muqueuses actives, la surexpression de l’IL-7R est significativement augmentée au niveau colique et est prédictive de la non-réponse au traitement par anti-TNFa. Cette non-réponse est également fortement corrélée à un déficit des lymphocytes T régulateurs au niveau muqueux.

OSE-127 a démontré :

- Un bon profil de tolérance dans des modèles précliniques pertinents en ciblant spécifiquement les cellules effectrices pathogènes tout en préservant les cellules T quiescentes et les cellules T régulatrices naturelles.

- Un contrôle à long terme de l’auto-immunité et de l’inflammation chronique médiées par des cellules T mémoires spécifiques avec une diminution locale de l’inflammation du côlon et un rôle dans la restauration d’un équilibre immunitaire entre les cellules T régulatrices et les cellules T effectrices.

- Des propriétés purement antagonistes in vivo en bloquant deux sites de l’IL-7R (sites 1 et 2b). Deux autres anticorps anti-IL-7R, mais ne ciblant que le site 1 de l’IL-7R, ont été testés en parallèle et présentent des propriétés paradoxales, à la fois agonistes et antagonistes, limitant leur efficacité (1).

« Par son mécanisme d’action innovant, OSE-127 peut apporter un vrai bénéfice thérapeutique aux patients et nous sommes mobilisés pour démarrer l’essai de Phase 1 », commente Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

Le 26 novembre 2018, OSE Immunotherapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires belges pour lancer un essai clinique de Phase 1. Cette étude d’escalade de dose, de première administration à l’homme, vise à évaluer la sécurité et la tolérance de doses uniques et répétées d’OSE-127 administrées par voie intraveineuse et sous-cutanée. Cet essai randomisé, en double aveugle contre placebo, prévoit l’inclusion de 63 volontaires sains.

OSE-127 est développé dans le cadre d’un accord d’option de licence avec Servier* jusqu’à la finalisation d’une phase 2 clinique prévue dans la rectocolite hémorragique, une maladie auto-immune de l’intestin, et en parallèle dans le syndrome de Sjögren.

http://ose-immuno.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: