En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Vitam au coeur de la nouvelle solution d’archivage de hybride de Locarchives

Publication: 7 décembre

Partagez sur
 
Lancé en 2015 à l’initiative de 3 ministères et piloté par la DINSIC et le CIAF, le programme VITAM vise à réaliser, en open source, une solution logicielle dédiée à l’archivage numérique répondant à de très hautes exigences...
 

La solution est en cours d’implémentation dans les 3 ministères et dans 8 entités publiques partenaires du Programme VITAM.

Le Groupe ARCHIVECO à travers sa filiale LOCARCHIVES, tiers archiveurs privé, implémente également la solution pour sa prochaine offre d’Archivage hybride mutualisée et a constitué une compétence de référence dans la capacité d’intégration de VITAM dans des solutions d’archivage numérique on-premise. A l’aube du lancement, LOCARCHIVES et le programme VITAM font le point sur cette solution logicielle innovante.

Qu’est-ce que le programme Vitam ?

Intégré à une plateforme d’archivage électronique, VITAM est capable de gérer de très gros volumes d’archives numériques (milliards d’objets) dans des conditions de sécurité (Confidentiel Défense) et de pérennité (archives définitives) optimales. L’interfaçage avec les SI en amont de la solution, la capacité à s’adresser à plusieurs propriétaires d’archives (multi-tenant) et la mise en œuvre d’un dispositif de blockchain interne font partie des autres objectifs prioritaires.

La solution logicielle étant sous licence libre (Open Source), les opérateurs privés, donneurs d’ordre ou prestataires de tiers archivage, peuvent également recourir à VITAM pour développer leur propre plateforme d’archivage électronique de nouvelle génération.

Par ailleurs, la solution VITAM est un socle de gestion unifié des métadonnées qui doit être associé avec des applications en amont (interfaces graphiques, connecteurs avec d’autres applications) ainsi que des offres de stockage en aval. Ces offres de stockage peuvent être numériques mais également physiques.

Locarchives a fait le choix de Vitam

LOCARCHIVES suit le programme depuis son lancement. la société a réalisé un prototype courant 2017, pour valider un investissement significatif, et a ainsi développé l’ensemble des interfaces en amont de VITAM. Ce choix stratégique pour le tiers archiveur a été orienté par la qualité de l’équipe experte du programme VITAM, à la fois sur les plans archivistique, technique et méthodologique. Cette équipe a démontré sa capacité à délivrer conformément à ses objectifs initiaux et aux délais prévus. Intégrer le « produit » VITAM est une véritable opportunité pour construire une nouvelle offre de service de tiers archivage numérique « up-to-date », en capacité de répondre aux enjeux de grande volumétrie, de capacité multi-clients, et de sécurité de demain du tiers archiveur.

Cette nouvelle offre de service de LOCARCHIVES repose notamment sur :

- Une bibliothèque complète d’interfaces archivistiques, développées avec les mêmes technologies choisies par le socle VITAM

- Une capacité d’intégration avec les SI client (GED, ERP…) et leurs utilisateurs via un portail de fédération d’identité

- Un service d’hébergement sécurisé de la solution et des données clients, sans oublier le support complet : mise en œuvre, paramétrage, administration…

“Intégrer VITAM dans notre propre Système d’Archivage Electronique (SAE) permet de nous appuyer sur un « cœur de réacteur » existant et fiable, pour concentrer notre énergie sur la création d’une offre globale de tiers archivage proposant une expérience utilisateur optimale. “ déclare Hervé Streiff, directeur Projet Solutions Digitales chez LOCARCHIVES.

L’autre argument clé pour le choix de VITAM est le modèle de description des archives de VITAM, agnostique sur la forme physique ou électronique des objets. Ceci est un enjeu important pour le Groupe ARCHIVECO qui à travers ses différentes filiales est un acteur de référence aussi bien sur les activités physiques que numériques.

“La particularité de notre implémentation est la mise en œuvre des fonctions d’archives hybrides, permettant de gérer les archives électroniques mais également les archives physiques courantes chez les clients et les archives intermédiaires externalisées.” précise Hervé Streiff, directeur Projet Solutions Digitales chez LOCARCHIVES.

En quoi une solution basée sur Vitam est-elle intéressante pour une entreprise privée ?

La capacité à gérer des volumes importants de documents et données, en toute sécurité et de façon pérenne, est l’un des points forts de Vitam. Le modèle économique lié à l’Open Source, permet de bénéficier d’une solution de très haut niveau sans dépendances du modèle économique envers un éditeur privé. La solution bénéficie également des dispositifs les plus performants sur le plan technologique : architecture distribuée adaptée au cloud, intégration continue, interfaçage API full REST…

Enfin, l’interopérabilité du dispositif est un critère essentiel, afin de préserver la vocation probatoire des documents sur le très long terme.

Ces arguments résonnent autant pour les décideurs de la sphère publique que ceux de la sphère privée. A ce titre, une solution basée sur VITAM est parfaitement éligible à un usage dans une entreprise privée.

L’intégration de VITAM nécessite cependant des moyens humains et techniques significatifs qui se justifient à partir d’un certain seuil de volumétrie. Une intégration VITAM est en effet un projet d’envergure qui ne peut être porté que par une structure disposant de compétences informatique et archivistiques ainsi que de la capacité de financement associée : grandes entreprises, administrations, opérateurs d’archivage en interne ou en externe.

Toutefois, l’architecture « multi-tenant » de la solution permet d’offrir un service mutualisé en mode SaaS, tout en répartissant l’investissement et les coûts d’exploitation sur plusieurs clients. Cela répond aux besoins des activités de tiers archivage de LOCARCHIVES, mais aussi d’un service mutualisé de grands groupes privés (banque, industrie nucléaire, pharmaceutique, …) qui doivent répondre à des exigences sectorielles pointues.

Le Groupe ARCHIVECO avec sa filiale LOCARCHIVES apporte ainsi une capacité technologique, une expérience opérationnelle et normative, qui se rajoutent à ses compétences d’intégration de systèmes de gestion documentaires (GED, SAE,…) et d’éditeur logiciel open-source, pour accompagner les plus grandes entreprises ou organisations dans leurs projets de mise en place de solutions d’archivage numérique au sein de leurs propres Systèmes d’Information.

Des solutions opérationnelles et disponibles des le début 2019

Le programme VITAM a déjà livré une version dite « de production » au premier trimestre 2018. La 2ème version de VITAM sera livrée fin 2018.

Le calendrier LOCARCHIVES est quasiment identique. En effet, le service sera opérationnel au début du 2nd trimestre 2019, sur la base de la 2ème version de VITAM et intégrera l’ensemble des interfaces dont une expérience de recherche puissante et innovante, ainsi qu’un module de Records Management pour la conformité au RGPD.

L’offre SaaS par LOCARCHIVES sera certifiée au 1ème trimestre 2019 (agrément du SIAF, NF Z 42-013), puis soutiendra la qualification PSCo eIDAS Prestataire de Services de Confiance, pour la préservation des signatures électroniques.

http://www.locarchives.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: