En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Eco-systèmes poursuit ses efforts pour allonger la durée de vie des téléphones

Publication: 26 novembre

Partagez sur
 
Eco-systèmes organise à Pollutec le 1er « Village de la Téléphonie » aux côtés de 4 acteurs spécialisés dans la collecte, la réparation, le réemploi, le reconditionnement ou le remanufacturing des téléphones mobiles...
 

Pour faire entrer les exposants et les visiteurs de Pollutec dans la boucle vertueuse proposée par le Village de la Téléphonie, Eco-systèmes invite tous les participants à rapporter son ou ses vieux téléphones ou smartphones sur le stand G89 du Hall 3 du 27 au 30 novembre 2018.

En parallèle du salon Pollutec et à l’approche des fêtes de fin d’année, Eco-systèmes lance une opération test pour booster la collecte de ces appareils chers aux yeux des français.

Les téléphones mobiles usagés ne sont pas des déchets électriques comme les autres. Le développement de la collecte en vue d’une seconde vie (réemploi ou recyclage) est soumis aux freins « psychologiques » des utilisateurs qui souvent préfèrent garder l’ancien appareil au cas où le nouveau tomberait en panne, ou pour conserver les informations personnelles (contacts, messages, photos) contenues dans les téléphones, entrainant ainsi un phénomène de stockage.

A l’inverse, le développement du marché des téléphones sans abonnement et la réduction des subventions opérateurs notamment pour les smartphones structurent l’offre de téléphones neufs dans une fourchette de prix de 10€ à plus de 1000€ et permet d’ouvrir un marché de reprise pour les utilisateurs.

C’est ainsi que se développe actuellement un marché d’occasion, à la fois un marché informel celui entre particuliers (dont les quantités de vente et d’échange restent inconnues) et aussi un marché avec des vendeurs professionnels (plus de 2 millions de téléphones vendus en 2017). Cette évolution permet l’émergence et le développement de services et d’activités tels que le service diagnostic et évaluation de téléphones, le service effacement de données personnelles, le rachat d’appareils, la réparation, la refabrication, la vente de téléphones reconditionnés et en dernier lieu le recyclage.

Cette évolution récente est encore peu connue alors que de nombreux emplois et compétences sont en cours de création. C’est pourquoi Eco-systèmes en tant qu’acteur clé de l’économie circulaire a souhaité réunir des acteurs de ces différents métiers pour faire connaître, valoriser et encourager ces pratiques vertueuses auprès des professionnels et du grand public. Eco-systèmes, partenaire de ces entreprises, récupère les appareils non réparables pour leur donner une seconde vie sous forme de nouvelles matières premières.

Un Village de la Téléphonie

En 2018 Eco-systèmes s’est donc lancé dans une démarche d’identification des acteurs opérant autour de la seconde vie des téléphones. Quatre d’entre eux sont réunis à Pollutec sur un stand collectif baptisé « Village de la Téléphonie » qui présente toutes les initiatives technologiques, solidaires et durables qui se développent en France dans ce domaine.

Sur le stand seront présents en permanence deux partenaires historiques d’Eco-systèmes :

- Les Ateliers du Bocage (ADB), basés dans les Deux-Sèvres, cette coopérative d’intérêt collectif (SCIC) est membre du mouvement Emmaüs. Elle reconditionne, entre autres, les téléphones collectés par Eco-systèmes (tri, traçabilité, diagnostic, tests, effacement sécurisé des données, réparation, revente). Les équipements non réemployables sont confiés à nouveau à Eco-systèmes pour un recyclage matière. La structure emploie 165 salariés dont 24 ETP en « entreprise d’insertion » et 7 ETP en « entreprise adaptée ». L’activité Téléphonie emploie 24 salariés. Sur le stand, ADB présentera une démonstration des étapes clés du process de reconditionnement des téléphones.

- Fnac Darty, partenaire distributeur et fondateur d’Eco-systèmes impliqué dès les années 80 dans le développement de la réutilisation des gros équipements ménagers, a renforcé en 2018 son action en faveur de l’allongement de la durée de vie des produits. Le groupe, 1er réparateur de France, va étendre ses services avec la réparation express de smartphones et tablettes.

Sur le stand, Fnac Darty présentera le premier contrôle technique des mobiles disponible en magasins Darty.

Et des acteurs tels que :

- SMAAART by Sofi Groupe, entreprise basée dans l’Hérault, spécialisée depuis 30 ans dans le reconditionnement et le SAV des appareils de télécommunications (téléphonie, box, etc…). Rachetée par 6 anciens salariés très attachés à l’activité de l’entreprise et à sa finalité de prévention des déchets, Sofi Groupe a lancé en 2016 sa propre marque grand public « SMAAART », de téléphones reconditionnés en France (toutes marques, tous modèles et tous grades). La volonté de SMAAART est d’optimiser le réemploi, de réduire son empreinte sur l’environnement et de favoriser l’économie circulaire en circuit court.

Sur le stand, SMAAART présentera son approche complète d’optimisation du réemploi de téléphones mobiles.

- Remade est le leader de la reconstruction de smartphones en Europe. Installé en Normandie depuis sa création en 2013, Remade reconditionne plus de 500 000 smartphones par an. Avec un outil industriel unique, intégré à l’entreprise et propulsé par plus de 500 collaborateurs, Remade développe une industrie responsable et engagée dans la filière de l’économie circulaire. La performance de Remade se traduit également par le fait que l’entreprise épargne plusieurs dizaines de milliers de tonnes d’équivalent émissions CO2 chaque année à la planète ; ceci avec un taux de valorisation des déchets de 65% et en préservant les ressources naturelles.

Sur le stand, Remade présentera notamment ses processus de reconstruction d’écran et de backcover (coque aluminium des smartphones).

Collecte postale : répondez à l’appel du recyclage des téléphones

Parallèlement, pour améliorer la collecte des téléphones, Eco-systèmes, s’est lancé dans une opération expérimentale avec La Poste dans six agglomérations de la Région Auvergne Rhône Alpes afin de tester deux formules nouvelles de collecte spécifiques à ces appareils. Plus de 110 000 kits seront envoyés par courrier à un échantillon de foyers. Chaque kit contient un dépliant explicatif et une « enveloppe T » dans laquelle un ou deux téléphones usagés pourront être glissés et renvoyés gratuitement pour être réemployés ou recyclés. 10% de ces kits, soit environ 11000, seront remis en mains propres par le facteur qui pourra expliquer de vive voix le principe de l’opération. Objectif : évaluer le potentiel de collecte généré par ce type de solution. Si les résultats sont positifs, ce dispositif pourrait être généralisé dans toute la France. Cette expérimentation permettra aussi de comprendre en profondeur ce qui a bien ou moins bien fonctionné afin d’améliorer le dispositif.

L’opération aura lieu du 21 novembre au 21 décembre juste avant les fêtes de fin d’année, période propice au renouvellement de nombreux téléphones, les téléphones collectés seront remis par Eco-systèmes aux Ateliers du Bocage.

Un dispositif qui s’élargit

En 2017, Eco-systèmes a commencé à explorer de nouvelles solutions de collecte des téléphones, notamment en utilisant les collectes solidaires de quartier, organisées les samedis matin dans les zones urbaines denses où la collecte constitue souvent un problème pour les habitants. 40 collectes expérimentales ont été mises en place avec un stand dédié et une traçabilité garantie aux personnes souhaitant rapporter leurs téléphones usagés. 4500 téléphones ont été collectés. Cette piste intéressante a surtout bien fonctionné avec une population adulte (45-65 ans) souvent pratiquante du geste de recyclage.

Pour s’adresser à la génération « Millennials », Eco-systèmes a mené lors des derniers Solidays, une opération de sensibilisation des jeunes sur les enjeux liés au téléphone. Très demandeurs d’information, les visiteurs du stand mis en place par Eco-systèmes durant cet événement ont été spécialement intéressés par les solutions d’allongement de la durée de vie. Un enseignement intéressant et encourageant.

Après l’expérience postale, l’ensemble des solutions sera réexaminé à la lumière des résultats obtenus.

http://www.eco-systemes.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: