En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Soutien de l’export : le financement public s’adapte aux entreprises

Publication: Juillet 2013

Partagez sur
 
Ces premières pistes laissent entrevoir une belle marge de progression pour les entreprises souhaitant s’exporter...
 

Devant la forte baisse des entreprises exportatrices en France sur les 10 dernières années, et au regard du rapport Bentejac Desponts sur l’évaluation des dispositifs de soutien à l’internationalisation des entreprises, Sogedev, cabinet conseil en financement public, fait le point sur les moyens mis en oeuvre pour favoriser le développement à l’export des PME françaises.

Pourquoi un tel recul ?

La question de l’organisation des aides publiques en faveur du développement international a récemment été posée. En effet, le récent rapport évaluant l’efficacité du dispositif d’appui à l’internationalisation de l’économie française remis à la Ministre du commerce extérieur Nicole Bricq a démontré que le grand nombre d’institutions référentes pouvait être complexe et freiner les entrepreneurs.

Vers une simplification des dispositifs

La compétitivité et le développement des entreprises figurant parmi les priorités du gouvernement, la création d’une seule agence résultant de la fusion d’Ubifrance et de l’Agence française pour les investissements internationaux est envisagée. Celle-ci permettrait de réunir et d’harmoniser les différents outils à la portée des entreprises pour les rendre plus simples, plus cohérents et ainsi plus attrayants.

Ces premières pistes laissent entrevoir une belle marge de progression pour les entreprises souhaitant s’exporter. D’après la dernière étude de Sogedev [1], 14% des sondés indiquent avoir déjà bénéficié d’aides publiques en faveur de leur développement international (Assurance Prospection Coface, Crédit d’Impôt Prospection Commerciale, aides territoriales…). En outre, et parmi ceux n’en ayant jamais perçu, 18% pensent y avoir prochainement recours.

Notons par ailleurs que l’export n’est pas réservé aux grands comptes. En effet, malgré un nombre de sociétés exportatrices en baisse, 95% des acteurs français étaient des PME [2] en 2011.

« Ces premières annonces sont encourageantes pour les entrepreneurs n’osant pas se lancer à l’international ou finançant seuls leur croissance. Un travail d’informations devra également être mené pour appréhender cette organisation et les encourager à candidater, en plus d’un accompagnement dans la constitution de leurs dossiers », commentent Charles-Edouard de Cazalet et Thomas Gross, co-Dirigeants de Sogedev.

http://www.sogedev.com

Notes

[1] Cette étude, intitulée Croissance des PME innovantes : la compétitivité et les besoins en financement des PME innovantes en France, se base sur un audit de 412 PME réalisé entre juillet et septembre 2012. Il s’agit d’une analyse qualitative auprès d’entreprises innovantes, résultant d’une enquête en ligne envoyée à plus de 5000 PME.

[2] La Direction générale des douanes et droits indirects publie chaque année les chiffres sur les opérateurs du commerce extérieur. Ces données sont disponibles sur le site http://lekiosque.finances.gouv.fr ; présentation du rapport Bentejac Desponts

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: