En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

SPIE utilise un drone pour les lignes électriques à haute tension

Publication: 14 novembre

Partagez sur
 
Flore et faune protégées autour des pylônes...
 

SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, a réussi à suspendre un câble entre deux pylônes haute tension à l’aide d’un drone. Cette première technologique a été réalisée aux Pays-Bas.

L’utilisation d’un drone pour la suspension de câbles entre des pylônes haute tension présente des avantages majeurs. Elle permet de préserver les sols, ainsi que la faune et la flore à l’emplacement et entre les pylônes. De plus, le drone facilite le travail des équipes en terrain difficile.

Egbert Verwaal, responsable technique et processus chez SPIE, explique : « Il nous arrive d’avoir à faire plus de six allers-retours à pied entre deux pylônes. Et malheureusement, cela n’est pas sans conséquences sur la faune et la flore locales. Nous devons aussi régulièrement traverser des fossés ou travailler dans des zones difficiles d’accès. Le drone peut désormais réaliser ces travaux préparatoires et nous faire gagner du temps pour d’autres opérations. » Ce test a été effectué à Mont-Sainte-Gertrude (au sud des Pays-Bas) sous le regard avisé de TenneT, du fabricant de drones AceCore et de l’Inspection pour l’environnement humain et les transports (l’organisme de réglementation du Ministère de l’Infrastructure et de la Gestion des eaux des Pays-Bas). Le drone a transporté le câble sur 150 mètres avant de le suspendre au pylône. En règle générale, cette opération est répétée pour chaque câble à haute tension, soit 10 à 12 survols entre deux pylônes haute tension.

Johnny van der Poel, pilote du drone, ajoute : « Nous sommes heureux que le drone ait réussi cette mission haut la main. Bien sûr, le système doit encore être amélioré, notamment pour desserrer et maintenir le câble Les différents intervenants doivent également améliorer la communication des instructions. Il s’agit du premier test, et le fait que le drone soit parvenu à suspendre le câble est un grand pas en avant. »

http://www.spie.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: