En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Kennametal, Barre d’alésage prête à l’emploi

Publication: 6 novembre

Partagez sur
 
Kennametal facilite l’alésage profond...
 

Rendez-vous dans n’importe quel atelier d’usinage : vous avez de fortes chances de l’entendre, ce gémissement aigue caractéristique d’une opération d’alésage profond, avec un broutage suffisamment fort pour que même les moins sensibles d’entre nous se ruent à la recherche d’une paire de bouchons d’oreilles.. C’est un problème qui tourmente les machinistes depuis le jour où l’inventeur du tour, Henry Maudslay, a pour la première fois tourné une pièce d’acier et essayé d’y percer un trou, en ne faisant qu’aggraver la situation car les métaux étaient devenus plus durs et plus problématiques à usiner.

Ce n’est plus le cas maintenant. La dernière arme en date de Kennametal dans la guerre contre le broutage est de celle qui fera dire aux machinistes « J’en ai besoin ». Le nouveau système d’alésage revendique le mécanisme anti-vibrations le plus efficace jamais développé par Kennametal, et offre également un large éventail de têtes indexables et de diamètres de barres.

Entrez dans la zone anti-vibrations

Une personne s’y connaissant en la matière, c’est Sam Eichelberger, Ingénieur Produit spécialisé dans la mise au point de systèmes de tours et membre de l’équipe qui a développé le mécanisme d’amortissement interne. « Le plus important peut-être à savoir à propos de la nouvelle barre, c’est qu’elle est prête à l’emploi », explique-t-il. « Aucun réglage ni ajustement n’est nécessaire. Il vous suffit de l’extraire de son emballage, de la monter dans la tourelle et de commencer à aléser ».

Mais l’histoire ne s’arrête cependant pas à la transformation d’un atelier en lieu de travail plus calme. L’élimination des vibrations, et par conséquent du broutage, augmente sensiblement la durée de vie de l’outil, quel que soit son effet positif sur la finition de surface de la pièce. Etant dotés d’une longévité supérieure, les outils peuvent être poussés plus fort, avec des avances, des vitesses et des profondeurs de coupe que bon nombre d’experts du secteur pensaient auparavant irréalisables.

Sam Eichelberger est l’un d’entre eux. Il énumère un certain nombres de caractéristiques faisant non seulement du système d’alésage anti-vibrations la barre la plus facile avec laquelle on ait jamais alésé, mais aussi la plus productive. Il s’agit notamment de la jonction multi-vé, vissée à l’extrémité de la barre qui maintient fermement les différents types et dimensions de têtes indexables.

Mieux encore, les têtes elles-mêmes ont été mises au régime, avec une longueur plus courte et un poids allégé contribuant à l’amélioration des performances de la barre. Elles sont également alimentées en liquide de refroidissement, avec un jet haute pression dirigé avec précision là où il s’avère le plus nécessaire. Résultat : une maîtrise sans problème des copeaux ainsi qu’un refroidissement optimal dans la zone de coupe.

Le plus important tient toutefois à l’amortisseur interne. « Les barres sont à la fois exempte de vibrations et de maintenance », explique Sam Eichelberger. « Au sein de la barre, on a une masse soutenue par une paire de supports élastiques à l’intérieur desquels se trouve un liquide. Cette masse vibre à une fréquence prédéfinie durant l’usinage, atténuant ainsi la fréquence naturelle de la barre tout autour afin de supprimer les vibrations. Il n’y a ni pièce d’usure ni réglage à se soucier » ; comme l’indique Sam,« il vous suffit de la fixer et vous l’oubliez ».

Sam Eichelberger précise que le système anti-vibrations assure d’excellentes performances dans les applications d’alésage à des profondeurs de 10xD, bien plus importantes qu’en sont capables les barres de carbure monobloc ou en métal lourd. Selon les tests réalisés en interne et chez les clients, les finitions de surface s’avèrent aussi bonnes ou dans la plupart des cas meilleures qu’avec les « barres silencieuses » concurrentes, avec des possibilités systématiques de paramètres de coupe nettement plus agressifs.

Bien entendu, les barres d’alésage ne sont performantes qu’en fonction de leur méthode de verrouillage dans la machine. S’étant penché sur cet aspect important, Kennametal fournit des adaptateurs de tourelle spécifiques à la machine, ainsi qu’une bague spéciale pour assurer un maximum de rigidité. « C’est le but de ce produit », confie John Gable, Responsable Produit à l’international de Kennametal. « La plus grande stabilité possible et la solution d’amortissement la plus efficace du marché actuellement ».

Quiconque a eu à se battre pour centrer parfaitement une barre d’alésage appréciera la mise en place extrêmement facile. « La partie supérieure de la tête comporte un méplat de référence pour accueillir un viseur d’angle », fait remarquer Sam Eichelberger. « Il vous suffit de faire pivoter la barre jusqu’à ce que l’afficheur indique zéro, puis de la verrouiller en place ».

Si l’on tient compte du coût plus élevé d’un tel système d’alésage, les utilisateurs apprécieront aussi de pouvoir remplacer les têtes en cas d’écrasement, évitant ainsi d’endommager la barre elle-même. Et les exploitants de l’ancien système d’alésage de Kennametal trouveront que leurs nouvelles têtes s’insèrent parfaitement à l’aide d’un adaptateur.

« En mesures impériales, notre gamme de barres va de 1’’ à 4’’ de diamètre et en versions métriques, de 25 à 100 mm », indique John Gable. « Nous proposons également différents types de têtes interchangeables, allant des plaquettes positive pour les besoins de finition irréprochable aux géométries négatives pour les opérations d’usinage lourd. La barre est conçue pour exceller dans les applications exigeantes et c’est précisément ce qu’elle fait ».

http://www.kennametal.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: