En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Volum-e, une référence en Fabrication Additive métallique qui traverse les frontières

Publication: 25 octobre

Partagez sur
 
L’entreprise Volum-e sera présente sur le salon Advanced Engineering qui se tiendra à Birmingham les 31 octobre et 1er novembre prochains...
 

Après ILA Berlin en avril et Farnborough en juillet dernier, Volum-e poursuit son référencement auprès des constructeurs et équipementiers internationaux qui voient dans l’entreprise une référence incontournable de la Fabrication Additive métallique, portée par un parc machine homogène et une implantation unique chez les grands donneurs d’ordre de l’aéronautique.

Spécialiste de la fabrication additive plastique et métal, Volum-e tire sa force d’un des plus grands parcs machines en France, comprenant 31 machines de fabrication additive, dont plusieurs machines EOS, leader mondial en matière de solutions de fabrication additive métallique : des EOS M280 et M290 offrant une plateforme de fabrication maximale de 250x250x325 mm et deux EOS M400, machines de grande capacité de fusion laser direct métal affichant une plateforme de fabrication de 400x400x360 mm, destinée à la production industrielle de grandes pièces métalliques de haute qualité. Volum-e est également la première entreprise française à s’être équipée d’une EOS M400-4, équipée de 4 lasers de 400 watts fonctionnant indépendamment sur des zones de 250x250 mm, offrant une plateforme de 400x400x360 mm.

A ce parc s’ajoute sa prédominance dans le secteur aéronautique, qui constitue actuellement le principal marché de la fabrication additive métallique et représente 90% de cette activité chez Volum-e.

Volum-e est d’ailleurs la première société française qui soit qualifiée depuis mars 2015 pour la fabrication additive métallique de pièces de vol par des groupes comme Safran.

Ces deux spécificités constituent un attrait pour les grands donneurs d’ordre étrangers. Ainsi, Volum-e participait en novembre 2017 à une délégation normande en Australie, organisée dans le cadre du contrat avec NavalGroup pour les sous-marins Barracuda. A cette occasion, l’entreprise a conclu un accord de partenariat avec un usineur local intéressé pour ajouter la fabrication additive à son offre et s’adjoindre les compétences de Volum-e dans ce domaine.

Le Royaume-Uni constitue un autre terrain d’investigation à l’export, pour lequel Volum-e dispose d’un agent commercial. Pour l’heure, plusieurs discussions sont engagées et donnent lieu à des projets pilotes.

La Russie également et à ce titre, France Desjonquères, PDG de Volum-e, se rendra sur place dans le cadre d’une délégation française organisée par la chambre de commerce franco-russe du 23 au 26 octobre prochains.

Le secteur du Luxe (au travers de son entité MMB) s’intéresse également de plus en plus à la fabrication additive pour les nouvelles possibilités qu’elle offre : pièces sur mesure, créations uniques, fabrication à la demande. MMB compte déjà plusieurs clients étrangers, comme le groupe PUIG.

Affichant un CA de 6,7 millions d’euros en 2017, MMB Volum-e réalise aujourd’hui 10% de son activité à l’export et ambitionne d’atteindre 25% dans les toutes prochaines années.

http://www.volum-e.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: