En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Performance climat des entreprises : PSA, Veolia et Danone meilleurs élèves du CAC 40

Publication: 28 septembre

Partagez sur
 
EcoAct publie la deuxième édition de son classement exclusif de la performance climat des entreprises du CAC 40 et propose une analyse comparative inédite avec trois autres grands indices mondiaux : FTSE 100 (Londres), IBEX 35 (Madrid) et DOW 30 (New York)...
 

L’intégration croissante des enjeux environnementaux dans les stratégies d’entreprises appelle une comparaison de plus en plus fine des pratiques d’évaluations et de réduction des risques liés au changement climatique. Le rapport EcoAct identifie les grandes tendances pour les entreprises du CAC 40 et dresse un panorama des meilleures pratiques.

Arrivent en tête du classement :

- 1er : Groupe PSA, avec 85% des critères de performance climat atteints (classement 2017 : 5e)

- 2ème : Veolia Environnement, avec 83% des critères atteints (classement 2017 : 4e)

- 3ème : Danone, avec 80% des critères atteints (classement 2017 : 5e) Pour rappel, Schneider Electric dominait le classement 2017 avec un score de 79 %.

- Le classement pointe une nette amélioration par rapport à l’année dernière dans la mise en œuvre des politiques climat des entreprises du CAC 40

- Le Top 10 du classement atteint ainsi un score moyen de 79 %, contre 72 % l’année dernière. Un résultat qui hisse l’enjeu environnemental au même niveau que l’enjeu de rentabilité.

- Les meilleurs scores restent néanmoins principalement concentrés sur les critères de Mesure et reporting, tandis que les scores sur les Objectifs et réduction restent faibles, illustrant la nécessité pour les entreprises de concrétiser leurs engagements.

La mise en perspective de l’indice CAC 40 avec les indices européens FTSE et IBEX 35 et l’indice américain DOW Jones révèle notamment trois tendances :

- Si Microsoft (94 %), BT Group (91 %) et Marks & Spencer (89 %) sont les meilleurs élèves au niveau international, la moyenne des entreprises françaises reste en pointe par rapport aux entités anglaises, américaines et espagnoles. La législation nationale plus incitative, notamment via l’article 173 de la LTE1, explique en partie ce meilleur score des acteurs privés tricolores

- Elles sont aussi deux fois plus nombreuses à implémenter des objectifs de réduction que les entreprises du Dow, 8% de plus que celles du FTSE 100 et 5% de plus que celles de l’IBEX 35

- Le recours au TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosure) est une tendance homogène pour les indices boursiers européens contre seulement 10% de soutien pour l’indice DOW

Le rapport évalue chaque entreprise selon 79 critères répartis dans les catégories suivantes :

- Mesure et reporting

- Stratégie et gouvernance

- Objectifs et réduction

- Engagement et innovation

- Meilleures Pratiques

Les chiffres clés de l’étude :

- 83% des entreprises du CAC 40 se fixent des objectifs de réduction de leurs émissions confortant les objectifs nationaux et internationaux de transition vers la neutralité carbone. Toutefois, seulement 38% sont en voie d’atteindre ces objectifs, et une seule entreprise française est aujourd’hui neutre en carbone : BNP Paribas

- 90% des entreprises s’adaptent à une économie plus circulaire

- 93% des entreprises produisent des rapports sur leurs émissions Scope 32, 100% en produisent sur les émissions carbone

- 63% des entreprises ont pleinement évalué les risques liés au climat et ont des plans d’action clairs pour les atténuer, mais seulement 28% mentionnent, utilisent ou prévoient d’utiliser l’analyse de scénarios climatiques pour éclairer leurs stratégies de développement durable

- La moitié des entreprises ont pris l’initiative de réduire leurs déchets plastiques

- La moitié des entreprises ont établi ou se sont engagés à atteindre des objectifs alignés sur la science.

« Nous ne pouvons que nous réjouir des bons résultats des entreprises du CAC 40, qui illustrent le volontarisme très présent en France sur les enjeux environnementaux. Néanmoins, l’urgence climatique nécessite d’accentuer les efforts. La neutralité carbone doit devenir la priorité des acteurs privés, aussi bien en réduisant leurs émissions qu’en mettant en place des mécanismes de compensations. », déclare Thierry Fornas, Président et co-fondateur du Groupe EcoAct.

http://eco-act.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: