En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

IAA 2018 : ZF rend la logistique plus propre et plus autonome

Publication: 20 septembre

Partagez sur
 
La conduite autonome et la connectivité simplifient les processus de logistique, du dépôt à la livraison des colis...
 

La révolution du « dernier kilomètre » – ZF travaille au développement d’un véhicule de livraison électrique autonome. Dans les cinq prochaines années, ZF a l’intention d’investir plus de 12 milliards d’euros dans les domaines de l’électromobilité et de la conduite autonome. « La société reste dans la course », déclare Wolf-Henning Scheider, le PDG de ZF.

En ce qui concerne l’automatisation des fonctions de conduite, le secteur logistique a de l’avance par rapport au secteur automobile. ZF soutient cette tendance avec des concepts innovants et d’importants investissements. Par exemple, s’ils sont connectés de manière intelligente grâce à la technologie ZF déjà prête à la production et équipés de fonctions de conduite autonome, les véhicules utilitaires peuvent exécuter toutes les tâches logistiques ou assister les chauffeurs lors des livraisons de colis. Les camions de livraison autonomes permettront une livraison plus efficace des colis jusqu’au « dernier kilomètre », ce qui contribuera à l’avenir à gérer un volume toujours plus important de livraisons, tout en réduisant le trafic dans les centres-villes. L’électromobilité et la conduite autonome sont importantes pour ZF d’un point de vue stratégique. L’entreprise a d’ailleurs l’intention d’investir plus de 12 milliards d’euros dans ces domaines dans les 5 prochaines années.

Cette année, pour IAA 2018, ZF a choisi comme thème principal la « Smart Logistics » (Logistique Intelligente). L’entreprise a regroupé ses technologies et a créé des solutions attractives pour l’ensemble de la chaine logistique, à travers l’automatisation, la mise en réseau et l’électrification. La conduite autonome va rapidement s’imposer dans le secteur des véhicules industriels en raison de la réduction des coûts d’exploitation des véhicules, mais également pour plus de sécurité et d’efficacité.

Wolf-Henning Scheider, PDG de ZF Friedrichshafen AG, a déclaré : « Nous sommes en train de révolutionner le « dernier kilomètre » pour que les colis soient livrés dans les délais, en toute sécurité et dans le respect de l’environnement. Pour cela, nous travaillons avec des partenaires et clients au développement de notre concept prêt pour la production en série.

Afin de proposer rapidement au marché notre expertise en matière de systèmes sous la forme de solutions innovantes et concrètes, nous allons investir plus de 12 milliards d’euros dans l’électromobilité et la conduite autonome dans les 5 prochaines années.

Malgré les défis actuels sur les différents marchés et l’augmentation des dépenses pour le développement de nouvelles technologies, ZF garde le cap. Pour l’année en cours, nous allons atteindre nos objectifs en termes de revenus, d’augmentation de nos investissements et de réduction de la dette. »

« L’Innovation Van » de ZF aide les livreurs de colis et règle les problèmes de circulation

La logistique du « dernier kilomètre » pour la livraison des colis est un cas d’utilisation intéressant. L’Innovation Van, le camion de livraisons de ZF, montre à quel point la mise en réseau intelligente, la conduite autonome et la transmission entièrement électrique, contribuent au développement de services de livraison répondant aux besoins futurs, tels que la hausse des volumes de livraisons et les demandes de livraisons particulières. De tels véhicules contribueront également à la réduction des émissions et du trafic dans les centres-villes. Cette approche a suscité l’intérêt au sein de l’Industrie. Nous sommes d’ores et déjà en discussion avec plusieurs clients. Le véhicule utilitaire de ZF est basé sur son supercalculateur ProAI, ainsi que sur ses capteurs composés de caméras, radars et lidars.

Le véhicule de livraison entièrement électrique est équipé de fonctions de conduite autonome de niveau 4 et est conçu pour manœuvrer librement dans les centres-villes. Il reste dans sa voie de circulation même en l’absence de marquage au sol, détecte les feux et les panneaux de signalisation et réagit aux situations dangereuses soudaines. De plus, le véhicule peut détecter et contourner les obstacles tels que des véhicules garés en double file. La fonction « FollowMe », qui s’utilise via une tablette, est particulièrement utile pour les livreurs. Si deux adresses de livraison sont si proches qu’il est plus rapide de s’y rende à pied, l’Innovation Van suit le livreur comme si ce dernier le tenait virtuellement en laisse. En outre, s’il n’y a pas de place de stationnement disponible à l’adresse de destination, le livreur peut envoyer le véhicule à son prochain arrêt où il cherchera une place de manière autonome. Cela contribuera également à l’avenir à éviter les embouteillages souvent causés par les véhicules de livraison garés en double file.

Les zones délimitées : un marché lucratif pour la conduite autonome

Les deux dernières nouveautés de ZF, l’Innovation Truck et le Terminal Yard Tractor, démontrent de quelle manière l’entreprise répond aux défis spécifiques au fret. Ces véhicules peuvent manœuvrer de manière autonome des caisses mobiles, des remorques et des conteneurs. Les fonctions autonomes permettent aux véhicules de manœuvrer dans les dépôts, les terminaux et les ports, de manière plus efficace, plus rapide, tout en réduisant l’impact environnemental. De plus, ils contribuent à la réduction des accidents et des dégâts matériels. Enfin, de tels véhicules peuvent également aider à combler le manque croissant de personnel qualifié dans le secteur de la logistique.

« Les véhicules de transports sans conducteur et les fonctions automatisées vont avoir un rôle majeur, en particulier dans les zones délimitées comme les terminaux, les dépôts d’entreprises d’expédition, les aéroports ou encore les ports maritimes, » poursuit Wolf-Henning Scheider. « Dans un futur proche, nous verrons plus de véhicules autonomes dans ces zones délimitées, bien plus rapidement que sur les voies publiques. Les bénéfices en matière de coût, de sécurité et d’efficacité pour les clients feront ici la différence. »

ZF électrifie tous les segments de véhicules industriels

L’approche de ZF pour la logistique intelligente concerne aussi la conduite zéro émission locale pour toutes les classes de véhicule. La pollution de l’air dans les centres-villes devrait être considérablement réduite. En conséquence de la demande internationale en bus électriques, ZF, en tant que leader sur le marché européen, a reçu des commandes pour plus de 1 000 de ses ponts portiques électriques AxTrax AVE. D’ici peu, ils contribueront chaque année aux 60 millions de passager-kilomètres à zéro émission dans des villes comme Londres, Stuttgart ou Los Angeles.

ZF accélère également l’électrification de la conduite sur d’autres segments de véhicules industriels. L’entreprise a, par exemple, reçu une importante commande pour ses nouvelles propulsions centrales électriques CeTrax, qui sont adaptées aux bus et aux poids lourds, pour le déploiement dans des véhicules de manœuvres.

Le système d’entraînement d’essieu électrique pour les véhicules utilitaires légers sera produit en série à partir de mi-2019. ZF a également confirmé sa place de pionnier en matière d’électrification des poids-lourds. Pour la première fois, un essai sur le terrain de sa transmission TraXon pour véhicules industriels hybrides, qui a été mené en collaboration par ZF et DAF, a démontré les bénéfices de l’électrification des poids lourds. Avec des manœuvres entièrement électriques et de nombreuses fonctionnalités hybrides, le potentiel d’économie de carburant est estimé entre 5 et 7 %. Ainsi, ZF montre le potentiel de l’électrification des véhicules utilitaires lourds.

http://press.zf.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: