En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’Industrie du Béton à ARTIBAT pour porter les thématiques économie circulaire

Publication: 13 septembre

Partagez sur
 
La Fédération de l’Industrie du Béton (FIB) se mobilise pour inscrire l’Industrie du Béton au cœur des choix en matière de projets et d’investissements...
 

Pour ce faire, les Smart Systèmes en Béton incarnent le programme de valorisation de l’Industrie des produits préfabriqués en béton, portée par FIB et de l’intelligence embarquée dans chacun de ses systèmes, en termes d’économie des territoires, de préservation des ressources, d’optimisation des conceptions et de rationalisation de la production.

Dans ce cadre, la Fédération a intensifié son programme d’actions de valorisation de la Préfabrication en Milieu Urbain à la rencontre des aménageurs des métropoles pour faire mieux connaître les contributions de l’Industrie du Béton et les atouts des Smart Systèmes en Béton pour inscrire les territoires de demain dans l’efficience.

Elle a aussi initié une démarche prescription engagée vers les forces de terrain de l’Industrie du Béton afin de leur donner les arguments clés pour valoriser auprès des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’œuvre l’ancrage local et la contribution des solutions de l’Industrie du Béton, en particulier, en termes :

- D’économie circulaire, recyclage et optimisation de l’éco-conception

- De positionnement de ses systèmes constructifs au regard de la future réglementation E+C- - de conception, construction, déconstruction avec le BIM.

Économie circulaire, recyclage et éco-conception

Les solutions préfabriquées innovantes ou de rupture, en phase avec les nouveaux modes de conception, construction, déconstruction des ouvrages, s’inscrivent pleinement dans la démarche de l’économie circulaire.

Le projet d’engagement pour la Croissance Verte de l’Industrie du béton vise à :

- Réduire les émissions de CO2 liés à la réalisation des produits en béton,

- Utiliser davantage de matières premières secondaires (dont les granulats recyclés), diminuer les déchets générés au niveau des usines et sur les chantiers,

- Insérer l’éco-conception au centre de l’innovation pour les systèmes constructifs en béton, en intégrant notamment l’utilisation d’outils tels que le BIM,

- Contribuer à l’allongement de la durée de vie des bâtiments

- Démontrer, mesurer et communiquer via des bâtiments démonstrateurs.

Dans ce cadre, et au travers de son programme d’études et de recherches, le Cérib a intensifié ses actions sur la thématique de l’économie circulaire. Il s’agit notamment d’accompagner les industriels dans la réalisation de démonstrateurs consistant à réutiliser des matières premières secondaires et des bétons bas carbone dans le process industriel.

Une importante étude de veille recense amplement comment les bétons permettent de réutiliser et valoriser des matières premières secondaires et des co-produits industriels, en tant que compléments, substituts des granulats d’origine minérale ou des liants hydrauliques, ou comme substituts des pigments ou fibres.

Les études menées par le Cérib pour l’intégration de matières premières secondaires dans les bétons ont aussi pour objectifs de favoriser l’économie locale (circuits-courts) et être acteur de l’écologie industrielle et territoriale, de réduire l’utilisation des ressources en matières premières (optimisation du dimensionnement et utilisation de matières premières secondaires) et de prendre en compte la biodiversité en matière d’aménagement des quartiers (gestion des eaux pluviales…) et d’architecture (végétalisation des toits ou des façades…).

Ces travaux visent à proposer des solutions industriellement viables, et globalement intéressantes en matière d’impact environnemental, afin d’obtenir des résistances à court terme équivalentes à celles obtenues sur des bétons réalisés à base de ciment Portland de type CEM I.

Dans la même logique, le projet GRANUDEM, financé par la région Centre-Val de Loire, vise à mettre au point un outil industriel éco-innovant permettant la production de granulats recyclés de qualité. La collaboration avec le Cérib a permis de caractériser les granulats (sable et graviers) issus à 98 % de chantiers de démolition afin qu’ils répondent parfaitement aux normes de formulation des bétons.

Systèmes constructifs en béton et expérimentation E+C-

Les systèmes constructifs en béton se positionnent au regard de la future réglementation environnementale E+C- pour démontrer leur pertinence pour concourir à l’amélioration du compromis entre les performances énergétiques (E+) et environnementales (C-)

Le choix des niveaux Énergie-Carbone dans un programme sera lié à la solution d’approvisionnement énergétique souhaitée. Des FDES et des PEP exhaustives et fiables sont nécessaires et impliquent la mobilisation des industriels. Le référentiel E+C- a été élaboré pour des études à la réception, en décalage avec des études de conception.

L’actualité réglementaire conduit le Cérib à élaborer un configurateur de données environnementales pour les Smart Systèmes en Béton et à mettre à jour les FDES collectives. Cette démarche s’inscrit dans le contexte de l’expérimentation RBR 2020 et du label E+C-.

Concernant les BET, la future réglementation implique une montée en compétence ; on passe du simple calcul à l’éco-concevoir et nécessite la qualification OPQIBI ACV. L’étude menée par le bureau d’études Pouget dans 8 zones climatiques démontre que les seuils E+C– nécessaires à l’obtention du bonus de constructibilité sont atteints avec les blocs de granulats courants ou légers, en maisons individuelles et en logements collectifs. Pour les murs maçonnés, les solutions en blocs en béton satisfont les exigences d’excellence énergétique et environnementale.

Sur le volet matériau, la poursuite des actions vise à mettre à la disposition des industriels de nouvelles solutions basées sur des liants à impact environnemental réduit.

Conception et construction avec le BIM

Le BIM et la préfabrication béton constituent une réelle opportunité. L’utilisation rationnelle des solutions en béton préfabriqué sur les chantiers et la numérisation des flux logistiques constituent des vecteurs de progrès qualitatif et économique pour tous. Le BIM est une manière de construire autrement en facilitant les échanges et fortifiant le travail collaboratif.

L’Industrie du Béton a été une des industries de la construction pionnières dans le domaine de la maquette numérique, avec la mise en place de la base de données numériques des produits et systèmes de l’Industrie du Béton orchestrée par la FIB.

En phase de conception, son objectif est de faciliter l’intégration d’informations génériques utiles dans les objets numériques des maquettes projets (propriétés et exigences) et de permettre en phase réalisation de changer les données génériques par les caractéristiques spécifiques des produits livrés par les industriels.

La base de données des propriétés génériques des produits et systèmes en béton réunit déjà 5 familles de produits et systèmes en béton : murs maçonnés, planchers à prédalles, murs à coffrage intégré, escaliers, regards et réseaux.

Les travaux continuent pour couvrir la totalité des familles de l’Industrie du Béton. Un partenariat pour finaliser sa mise en place a été signé le 28 mars dernier entre la Fédération de l’Industrie du Béton et deux éditeurs de plateformes digitales : coBuilder et datBIM.

Concernant l’ACV et le BIM, dans le cadre du projet ABV+, la poursuite de la première phase de l’expérimentation de l’Atelier BIM Virtuel réalisé par le PTNB et l’USH en mode collaboratif avec les industriels, dont la FIB, est en cours.

http://www.fib.org/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: