En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Chine : démonstration d’une cage expansible innovante hybride en PEEK-titane

Publication: 28 août

Partagez sur
 
« Uplifter », nouvel implant rachidien pour la Chine fabriqué par Fule, Beijing, a retenu toute l’attention des chirurgiens du rachis lors d’une démonstration en direct au congrès conjoint CAOS/NASS...
 

En Chine, l’intérêt croissant pour les implants rachidiens en PEEK-OPTIMA™ a atteint de nouveaux sommets lors du 11e congrès de l’association chinoise des chirurgiens orthopédiques (CAOS) en partenariat avec la North American Spine Society (NASS). À cette occasion, Fule Science & Technology Development, Beijing, et Invibio Biomaterial Solutions ont animé conjointement une démonstration du nouveau dispositif de fusion intersomatique lombaire antérieure expansible Uplifter® dans le cadre d’un atelier pratique à Shanghai.

Uplifter est la première cage expansible chinoise hybride en polymère PEEK-OPTIMA™ Naturel d’Invibio et en titane. Elle est notamment indiquée dans les discopathies dégénératives des niveaux L2-L5, les sténoses canalaires des racines nerveuses et les spondylolisthésis lombaires.

Le nouveau dispositif expansible de fusion intersomatique lombaire par voie antérieure Uplifter® a été présenté lors d’un atelier pratique en direct à Shanghai.

Lors de la démonstration du dispositif Uplifter sur cadavre, le Dr Patrick C. Hsieh de l’USC Spine Center de Los Angeles a présenté la procédure de fusion intersomatique lombaire par voie directe latérale (DLIF) et les caractéristiques du dispositif : « Les avantages de l’utilisation du PEEK dans les implants rachidiens sont multiples : la radiotransparence du matériau permet d’évaluer précisément la fusion et il bénéficie de résultats cliniques à long terme et de taux de fusion radiographiques excellents. La combinaison du polymère PEEK-OPTIMA d’Invibio avec les spécificités de la cage de Fule permet une expansion de 3 à 5 mm qui favorise la restauration de la hauteur discale et de la lordose avec une hauteur foraminale optimisée. » Les autres caractéristiques cliniques de cet implant hybride annoncées par Fule incluent :

- Impaction requise minimale préservant l’intégrité du plateau vertébral

- Expansion contrôlée et ajustement anatomique maximisant la décompression indirecte jusqu’à restauration de la hauteur du disque

- Expansion continue maintenant la stabilité en optimisant l’ajustement

Le professeur Renfu Quan, membre du corps enseignant de l’hôpital Hangzhou Xiaoshan TCM pour les ateliers sur pièces anatomiques, a décrit les techniques opératoires standard de l’intervention OLIF et effectué une démonstration en laboratoire à l’intention des chirurgiens présents. Il a montré comment implanter la cage « Poster » expansible à l’aide d’écarteurs et d’instruments de Fule.

Cette démonstration réalisée devant les chirurgiens participant à l’atelier à Shanghai a également été diffusée en direct au congrès CAOS/NASS à Hangzhou. En outre, la plateforme de formation en ligne du CAOS a mis la vidéo à la disposition des 10 000 congressistes.

Le biomatériau radiotransparent améliore l’évaluation de la fusion

« On fabrique des dispositifs de fusion intersomatique en PEEK depuis de nombreuses années. Selon les publications scientifiques et ma propre expérience, ce matériau offre de meilleurs résultats cliniques que le titane seul dans la fusion rachidienne. Les taux de fusion obtenus sont plus élevés et les affaissements moins importants » a déclaré le Dr Xifeng Zhang de l’hôpital Beijing 301 dans sa revue des applications cliniques et des résultats de la fusion intersomatique lombaire par voie latérale directe (DLIF). « De fait, les avantages potentiels du PEEK-OPTIMA Nature dans les cages rachidiennes conventionnelles peuvent être transposés aux cages expansibles. Il s’agit notamment de la radiotransparence, l’absence d’artéfact facilitant l’évaluation de la fusion par TDM et IRM, et du module d’élasticité proche de celui de l’os natif qui réduit le stress shielding, phénomène pouvant entraîner un affaissement de l’implant. »

Guoping Fan, directeur technologique chez Fule Science & Technology Development, a commenté : « Pour faire progresser l’orthopédie, nous travaillons en partenariat avec divers experts en matériaux et en technologie, ainsi qu’avec des chirurgiens orthopédiques. Une solide coopération technique avec Invibio, par exemple, a permis de développer et de lancer la première cage expansible chinoise hybride en PEEK-titane destinée aux procédures DLIF et OLIF. Nous travaillons à présent d’arrache-pied pour mettre au point les dispositifs de fusion rachidienne avec le PEEK-OPTIMA HA Enhanced. »

Cette matière améliorée proposée par Invibio constitue en Chine un biomatériau thermoplastique relativement nouveau qui offre tous les avantages du polymère PEEK-OPTIMA Nature non chargé. Par ailleurs, sa capacité à améliorer l’apposition osseuse par rapport au PEEK-OPTIMA Nature a été confirmée dans un modèle préclinique ovin à 4 et 12 semaines2, et ses performances supérieures ont été démontrées dans un essai préclinique de fusion cervicale sur un modèle de mouton à 6 et 12 semaines. Dans le PEEK-OPTIMA HA Enhanced, l’hydroxyapatite (HA), bien connue pour ses propriétés ostéoconductrices, est totalement incorporée à la matrice du polymère et non enduite à la surface. Les premiers résultats cliniques de fusion cervicale et lombaire laissent entrevoir de possibles bénéfices pour les patients et des améliorations spécifiques pour le biomatériau optimisé, notamment des fusions solides dès 6 mois, des résultats cliniques favorables lors des premières évaluations et des améliorations de la douleur globale et de la fonction neurologique.

En raison du vif intérêt des fabricants chinois pour les matériaux novateurs comme le PEEK-OPTIMA d’Invibio utilisé dans les implants rachidiens, des patients de plus en plus nombreux pourraient bénéficier des avantages d’implants fabriqués avec ce polymère hautes performances. À ce jour, plus de 140 dispositifs en Chine ont été homologués par la CFDA (la FDA chinoise, ou SFDA, State Food Drug Administration), sur la base de plus de 10 ans de recul clinique cumulé dans le pays.

Le 11e congrès CAOS/NASS qui s’est tenu en mai a été marqué par le deuxième partenariat d’Invibio avec un fabricant chinois de dispositifs médicaux dans le cadre de la formation des chirurgiens. Ses implants en PEEK-OPTIMA bénéficient à présent de plus de 15 ans de recul clinique, tandis que quelque neuf millions de dispositifs fabriqués dans ce matériau ont déjà été implantés dans le monde.

http://www.victrex.com/

http://www.fulekeji.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: