En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’université de Bordeaux choisit SPIE

Publication: 27 juin

Partagez sur
 
SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, vient d’être retenue par l’université de Bordeaux pour assurer l’optimisation et la mise en réseau de l’ensemble de ses systèmes de téléphonie...
 

Objectif : migrer 8 500 licences et terminaux en IP sur l’ensemble de ses campus en 24 mois. Une opération indispensable après le regroupement des trois universités - Bordeaux I, II et IV et des instituts en 2014.

Ce marché répond à un impératif majeur de l’université de Bordeaux : assurer la mise à niveau et l’harmonisation des systèmes de téléphonie issus des anciens établissements. Défi auquel répond actuellement SPIE ICS à travers un contrat de maintenance et d’exploitation des infrastructures de communication obtenu à la suite d’un appel d’offres mené via l’UGAP (Union des Groupements d’Achats Publics).

Remporté grâce à la pertinence technique de la solution proposée en partenariat avec MITEL, le contrat apporte un niveau de service optimum aux utilisateurs des trois sites universitaires, au travers d’outils adaptés à leurs besoins, le tout via des circuits de communication plus fluides.

Les infrastructures de téléphonie doivent répondre aux besoins de communication de 6 600 personnels œuvrant pour 56 000 étudiants. Elles sont réparties sur 260 bâtiments de l’université de Bordeaux, situés sur plusieurs sites de tailles variées pour un total de 54 000 m².

« L’université de Bordeaux a hérité d’infrastructures de communications différentes et de nombreux équipements étaient à moderniser », précise Loïc Gengembre, contract manager chez SPIE ICS. « Depuis le début de notre intervention, nous effectuons un véritable travail d’orfèvre dans un environnement complexe. »

Un réseau sécurisé pour une gestion simplifiée

Forte de son savoir-faire dans les déploiements d’infrastructures de plusieurs milliers de terminaux, SPIE ICS a établi un protocole et des architectures réseaux spécifiques selon la taille et le degré de sécurité requis sur chaque site de l’université de Bordeaux. Dans un premier temps, les opérations consistent à remplacer les équipements les plus anciens, afin de fiabiliser les communications. Pour assurer la mise en place d’une architecture réseau redondante et sécurisée, deux serveurs de communications MIVOICE 5000 ont été mis à niveau et mis en cluster d’une capacité de 8000 utilisateurs. Le nouvel environnement MITEL ainsi créé permettra notamment d’administrer de manière centralisée l’ensemble des usagers du réseau de téléphonie via une interface dédiée.

Vers de nouveaux usages collaboratifs

D’ici 2019, le personnel de l’université de Bordeaux pourra bénéficier de nouveaux services téléphoniques tels que le softphone (téléphonie par ordinateur) pour des usages collaboratifs ou en mobilité. Les nouveaux équipements proposent les fonctionnalités les plus récentes en matière de communications unifiées : numéro unique, messagerie instantanée, gestion de disponibilité au téléphone (présentiel), vidéo, salles de visioconférences virtuelles, centralisation des services d’administrations et de facturations, etc.

Dans cette perspective, SPIE ICS consacre également un volet spécifique du contrat à l’accompagnement des utilisateurs en proposant des outils adaptés (vidéos, tutoriels, formations), un service d’assistance et des communications internes régulières.

« SPIE ICS a su proposer un plan d’action intégrant parfaitement les contraintes liées à l’hétérogénéité des systèmes existants et à notre contexte universitaire particulier. » commente Frédéric Pomies, directeur des systèmes d’information de l’université de Bordeaux. « L’importance accordée à l’accompagnement des utilisateurs afin qu’ils s’approprient les nouveaux outils de communication déployés fait partie des facteurs clés de la réussite de cette transition. »

Initiées fin août 2017, les opérations doivent être menées sur 24 mois. Le déploiement des nouvelles infrastructures tiendra compte des impératifs et de la vie des sites universitaires, pour garantir la continuité des principaux services.

http://www.spie.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: