En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’impression 3D et le design génératif au service de l’industrie automobile

Publication: 20 juin

Partagez sur
 
Connu pour être très exigent tant sur la qualité des modèles proposés que sur leur conception, le marché de l’automobile doit sans cesse se renouveler et ses acteurs doivent faire preuve d’innovation...
 

C’est ce qu’a fait le constructeur américain General Motors en s’entourant et en s’appuyant sur les compétences d’Autodesk. En effet, depuis le 3 mai dernier, l’éditeur accompagne General Motors dans la conception et la fabrication des pièces automobiles imprimées en 3D.

Le 1er projet s’est porté sur une attache de siège avec pour objectif de réduire le nombre de composants de huit à un. Et c’est en utilisant la solution de conception générative qui permet, grâce aux algorithmes basés sur l’IA de concevoir et tester rapidement plusieurs milliers de combinaisons possibles d’un produit manufacturé avant même sa fabrication. Comment ? En s’inspirant de la nature, en énonçant les objectifs et les contraintes de conception et de fabrication au logiciel, tels que le poids, la résistance, les matériaux, etc.

Résultat, la pièce, en acier inoxydable, imprimée en 3D et conçue par les ingénieurs et la technologie de design génératif d’Autodesk, est au final 40 % plus légère et 20 % plus résistante.

Quand on sait combien de pièces composent une voiture, l’impression 3D et la conception générative sont certainement l’avenir de la fabrication automobile !

Des voitures plus légères et moins chères ! Le groupe General Motors espère avec cette alliance, atteindre ses objectifs et ajouter de nouveaux véhicules alternatifs à sa gamme de produits.

En effet, General Motors voit dans le design génératif et l’impression 3D un moyen prometteur de continuer à réduire le poids de ses futurs modèles, une priorité depuis 2016. Car plus la voiture est légère, moins elle utilise de carburant, moins elle émet de carbone et donc le consommateur final, le conducteur, économise de l’argent... Mais les pièces imprimées en 3D contribueraient également à réduire les coûts d’outillage, la quantité de matériaux utilisés, le nombre de fournisseurs nécessaires pour une pièce et les couts logistiques.

En l’espace de deux ans, le constructeur américain peut se vanter d’avoir lancé 14 nouveaux modèles de véhicules réduisant la masse totale de plus de 2,2 tonnes ou plus de 159kg par véhicule et ambitionne de produire d’ici 5 ans, des milliers, voire des dizaines de milliers de pièces à mesure que la technologie s’améliorera.

Avec l’utilisation combinée du design génératif et de l’impression 3D, GM devient ainsi le premier grand constructeur automobile en Amérique du nord à adopter le logiciel de conception générative d’Autodesk pour aller au-delà de la réduction de poids possible grâce à des techniques d’optimisation de conception traditionnelles.

http://www.autodesk.fr

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: