En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Le Premier ministre en Chine, La startup française Famoco participera au voyage

Publication: 20 juin

Partagez sur
 
Du 21 au 25 juin, le Premier ministre se rendra en Chine afin d’y rencontrer le président Xi Jinping. Il sera accompagné de plusieurs ministres, d’élus et de chefs d’entreprises, de PME et de startups du numérique, dont Famoco...
 

Disposant d’une antenne en Chine, la startup française sera représentée par son cofondateur et Directeur Général, Lionel Baraban. Disposant d’une solide expérience du marché chinois, ce dernier a su adapter certaines innovations chinoises pour adresser les marchés français, européen et africain, et nouer des partenariats avec de grands acteurs du marché du paiement en Chine.

Une startup française avec une culture entrepreneuriale chinoise

Dans la continuité de la visite du Président de la République, le Premier ministre se rendra à Shenzhen, à Shanghai puis à Pékin, afin d’approfondir les relations diplomatiques et commerciales entre les deux pays. Accompagné de chefs d’entreprise, Monsieur Edouard Philippe, rencontrera la communauté de la French Tech et ira visiter des projets industriels français. Après avoir accompagné le Président de la République en Inde et en Russie cette année, Lionel Baraban, cofondateur et Directeur Général de Famoco, participera à ce voyage.

Lors de la création de Famoco, les deux fondateurs, Lionel Baraban et Nicolas Berbigier, se trouvaient en Chine, alors qu’ils venaient de passer 4 années à la tête de Xanadu, un acteur important du voyage en ligne, fondé par M. Berbigier. Cette première expérience entrepreneuriale en Chine a été couronnée de succès. Forts de leur connaissance de la culture d’entreprise chinoise, les deux entrepreneurs ont fondé Famoco et lancé la production des terminaux de la startup française à Shenzhen, pôle d’innovation dans lequel sont produits également de nombreux smartphones et enceintes connectées.

Lionel Baraban, Directeur général de Famoco, déclare avant ce voyage : « C’est toujours un honneur de faire partie d’une délégation officielle. Nous sommes fiers d’être montrés comme exemple du savoir-faire de la French Tech. Pour nous ces voyages officiels nous donnent une certaine caution en direction de nos clients étrangers et partenaires industriels. »

Un pays qui a révolutionné sa façon de payer

Dans un pays aussi attaché à l’argent liquide, la transition des billets vers le paiement mobile a été fulgurante. Alors qu’en 2010 près de deux tiers des transactions s’effectuaient encore à l’aide du paiement en cash, il ne devrait plus représenter que 30% des transactions d’ici 2020. Tandis que dans le même temps, le paiement mobile a progressé de 180 % en Chine en 2017, pour atteindre près de 100 000 milliards de yuans.

Ce type de transactions s’effectue principalement via deux plates-formes développées par Alipay (plus de 500 millions d’utilisateurs) et Wechat pay. Leurs deux outils fonctionnent avec le principe du QR code. C’est un type de code barre en deux dimensions que le commerçant doit scanner sur le téléphone du client afin que ce dernier puisse régler ses achats. Cette technologie qui demande une sécurisation maximale des paiements a été importée par Famoco en France et en Europe.

En effet, en partenariat avec la Banque Edel, les deux millions de touristes chinois qui viennent en France chaque année ont la possibilité de payer via Alipay en yuan sur le territoire français. Les commerçants, équipés de terminaux Famoco, scannent les QR codes des clients, leur évitant ainsi de devoir sortir de l’argent liquide et de subir des taux de change. Ce même principe a été développé avec WeChat Pay notamment dans les boutiques de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle.

http://www.famoco.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: