En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Les installateurs surestiment l’utilisation d’un certificateur de câblage

Publication: 21 juin

Partagez sur
 
Les installateurs de câblage de données surestiment les exigences d’utilisation des certificateurs de câblage...
 

Ils pensent en effet que ce type d’équipement entraînera des frais supplémentaires pour les contractuels et les entreprises d’installation.

« En gardant à l’esprit qu’investir dans des certificateurs peut impacter la trésorerie, les installateurs ont quand même tendance à affirmer que s’ils avaient plus de certificateurs, leurs tâches en seraient grandement facilitées » explique Tim Widdershoven, directeur du marketing chez IDEAL Networks. «  Raisonner ainsi est une erreur car ils insinuent que la plupart des clients auraient besoin de certificateurs de câblage. »

Un certificateur de câblage n’est nécessaire que lorsque le projet précise explicitement qu’un certificateur ou une garantie du constructeur sur le câble est requis. L’analyse d’IDEAL Network, basée sur les études menées par les installateurs de câblage de données, permet de démontrer que les garanties du constructeur sont en général demandées dans 25 % des projets. Par conséquent, les installateurs n’ont pas forcément besoin d’investir dans un nombre incalculable de certificateurs pour améliorer leur productivité.

« Il semble que de nombreux installateurs utilisent des certificateurs pour tester et rédiger la documentation simplement pour se rassurer et être capables, plus tard, de répondre au client si ce dernier remet leur travail en question. » ajoute Tim. « Le certificateur est effectivement un superbe outil, mais si un contractuel ne fait que tester certaines activités sur la couche 1 d’un réseau, un testeur de transmission est largement suffisant. »

75 % du temps, quand une garantie n’est pas nécessaire ou que la tâche ne requière pas de certificateur, un testeur de câblage et de transmission réseau (comme le SignalTEK® CT ou le SignalTEK NT d’IDEAL Networks) peut être utilisé pour fournir une preuve de performance complète, conforme aux normes du secteur. Ce genre de testeur est facile à utiliser et les installateurs peuvent rassembler suffisamment de données pour leurs archives personnelles, qu’ils pourront si besoin envoyer en guise de rapports professionnels à leurs clients.

Ces testeurs sont surtout beaucoup plus abordables et, dans la plupart des organisations, chaque installateur pourrait réellement avoir le sien. Les entreprises auraient tout intérêt à répondre aux exigences de test requises par le client avec différents appareils plutôt que d’investir aveuglément dans plus de certificateurs.

En combinant plus de testeurs de transmission, avec différents certificateurs plus petits (comme le LanTEK® III), les entreprises pourraient réduire leurs dépenses jusqu’à 57 %.

Et pour aller plus loin dans l’aide aux entreprises dans le choix de flottes d’équipements, IDEAL Networks a lancé sa solution innovante « Test4Less », une combinaison de solutions, contrats de services et méthodes de paiement. Grâce à 18 mois de recherches approfondies en collaboration avec des installateurs de câblage de données, la solution Test4Less permet d’aider les entreprises à diminuer leurs dépenses, optimiser leur productivité et améliorer leur trésorerie.

Quand une entreprise a besoin d’un certificateur mais que sa trésorerie ne suit pas forcément, Test4Less propose une solution de paiement nommée « Pay As You Test » (Payez ce que vous testez) pour qu’une flotte de certificateurs passe d’un investissement brut à une dépense opérationnelle.

Vous pouvez dès maintenant acheter des crédits de test pour le certificateur de câble LanTEK III et les recharger à chaque fois que vous en aurez besoin. Les entreprises peuvent choisir 2 types d’arrangement pour profiter du certificateur : une location ou un achat avec un paiement initial supplémentaire. Par exemple, le tarif initial d’un nouveau certificateur de câblage pourrait s’élever à seulement 2 750 £ grâce à l’option "Pay As You Test".

http://www.test4less.net

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: