En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

BASF, des véhicules électriques pour chacun

Publication: 18 juin

Partagez sur
 
Les matériaux pour batteries de BASF conditionnent l’avenir de l’électromobilité...
 

À l’approche des vacances et des journées plus ensoleillées, le trafic routier va s’intensifier inévitablement sur les grands axes routiers, dans les villes et sur les destinations de voyage. Par ailleurs, l’augmentation des trajets individuels domicile-travail contribue à la hausse des émissions d’oxyde d’azote et de dioxyde de carbone, qui ont des effets néfastes sur la qualité de l’air et le climat. En 2025, il y aura approximativement 1,5 milliard de voitures dans le monde. «  Ce besoin croissant de mobilité pose des difficultés, qui trouveront une solution via le développement de technologies innovantes », déclare Martin Brudermüller, Président du Board et Directeur des Technologies (CTO) chez BASF.

BASF, premier fournisseur mondial de produits issus de la chimie pour l’industrie automobile, propose déjà une large gamme de solutions à ce secteur, telles que les catalyseurs des filtres permettant le contrôle des émissions des véhicules mobiles, les systèmes de revêtement, les plastiques à haute performance et les additifs pour carburant. Depuis la mise au point du convertisseur catalytique en 1973, les technologies de catalyse de BASF ont éliminé plus d’un milliard de tonnes de polluants. BASF s’engage et continuera à s’engager pour améliorer la qualité de l’air. Le développement continu de nouvelles technologies limitant les émissions, d’une part, et la demande croissante de voitures électriques, d’autre part, aideront à réduire les émissions et à améliorer la qualité de l’air à l’échelle de la planète. L’électromobilité, notamment en association avec les énergies renouvelables, contribue de manière importante à répondre aux besoins de mobilité mondiaux. Le stockage efficace et économique de l’énergie électrique dans des batteries sera donc essentiel à la réussite commerciale des voitures électriques. Et c’est là que notre métier de chimiste trouve toute sa valeur.

Les matériaux de la batterie sont déterminants

La majorité des véhicules électriques utilisent actuellement des batteries aux ions de lithium. Les matériaux actifs de la cathode sont l’un des éléments les plus importants de ces batteries. Ils déterminent l’efficacité, la fiabilité, le coût, la durabilité et la taille de la batterie. Leurs performances permettent la vitesse, l’accélération et la puissance, depuis les voitures compactes jusqu’aux SUV, en passant par les camions et les autocars. « Les matériaux actifs de cathode de BASF rendent les éléments de batterie plus puissants, plus fiables et moins chers. Ce sont eux qui présentent le plus d’opportunités d’amélioration des performances à un prix acceptable pour nos concitoyens. C’est dans ce domaine que la chimie dispose du plus grand levier d’innovation et de valeur ajoutée », explique M. Brudermüller.

La recherche sur les futurs matériaux actifs de cathode

Les chercheurs de BASF sont déterminés à faire passer les matériaux actifs de cathode à une nouvelle étape, afin de soutenir l’évolution de l’e-mobilité. Il s’agit de modifier la composition chimique, la morphologie des cathodes (forme et structure) et le processus de production. Avec ses innovations majeures, BASF aspire à proposer les matériaux actifs de cathode ayant la plus forte densité d’énergie du marché. D’ici à 2025, ses travaux aideront à concrétiser la vision d’une voiture électrique de taille moyenne dont l’autonomie réelle aura été multipliée par deux (passant de 300 à 600 km avec une seule charge) ; la batterie sera deux fois plus petite, deux fois moins chère et aura une durée de vie deux fois plus longue, avec un temps de charge réduit à 15 minutes. BASF vise un développement rapide du marché des batteries aux ions de lithium.

Le portefeuille des matériaux pour batterie de BASF inclut l’oxyde de nickel-cobalt-aluminium (NCA) et l’oxyde de nickel-cobalt-manganèse (NCM). BASF dispose de plusieurs sites de R&D proches de ses clients : à Ludwigshafen (Allemagne), à Beachwood, dans l’Ohio (États-Unis), à Shanghai (Chine), ainsi qu’à Amagasaki et Onoda (Japon). Cette proximité géographique garantit une bonne compréhension des attentes des clients et des besoins du marché. L’entreprise complète ses capacités internes en collaborant avec d’éminents scientifiques, des start-ups et des universitaires de premier plan dans le monde entier.

Dans le cadre de son réseau scientifique sur l’électrochimie et les batteries, BASF travaille également au développement de matériaux inédits et améliorés, par le biais de sa collaboration avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT) et de leur laboratoire commun, le Batteries and Electrochemistry Laboratory (BELLA). Aux côtés d’établissements universitaires et de partenaires privés, BASF est impliquée dans de nombreux projets de recherche partiellement financés par les ministères fédéraux allemands de l’Éducation et de la Recherche et de l’Économie et de la Technologie.

Une présence mondiale sur les marchés locaux

BASF est un acteur de poids sur le marché des matériaux pour batterie. Elle exploite des usines pilotes et de production dans toutes les grandes régions : Ludwigshafen (Allemagne), Elyria et Beachwood, Ohio (États-Unis), Battle Creek, Michigan (États-Unis) et Onoda et Kitakyushu (Japon). L’entreprise fournit des matériaux de cathode aux plateformes de grands constructeurs et continue à développer son activité de matériaux pour batterie. En 2017, elle a élargi sa capacité de production en Asie, renforcé son implantation aux États-Unis et annoncé son intention d’ouvrir de nouvelles installations de production en Europe.

En Amérique du Nord, BASF et TODA KOGYO ont fondé la société BASF Toda America LLC (BTA), qui produira et commercialisera des matériaux de cathode NCM et NCA à haute énergie, à Elyria, dans l’Ohio et à Battle Creek, dans le Michigan. Cette collaboration en Amérique du Nord place BASF en position de fournisseur stratégique et lui permet de produire des matériaux de cathode innovants pour répondre aux besoins des principaux clients mondiaux. Au Japon, la coentreprise entre BASF et TODA KOGYO, BASF TODA Battery Materials LLC (BTBM), a étendu la capacité de son site d’Onoda.

Mini documentaire « Optimism in Motion »

Pour illustrer son engagement, BASF lance une nouvelle campagne de communication mettant en avant ses matériaux innovants pour batterie, qui contribuent à rendre les véhicules électriques plus économiques et plus pratiques pour chacun. Afin de donner vie à cette vision optimiste de l’avenir, BASF a tourné un mini documentaire spectaculaire, intitulé « Optimism in Motion », qui suit une famille vivant entre Shanghai et Los Angeles, deux des villes les plus congestionnées de la planète.

http://www.basf.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: