En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

PEPPERL+FUCHS, Relais de sécurité à diagnostic intégré

Publication: 31 mai

Partagez sur
 
Les nouveaux relais de sécurité KFD2-RSH de Pepperl+Fuchs associent une fonction de diagnostic, la détection de défaut de ligne et une double redondance en architecture 1oo3 (un-parmi-trois)...
 

À chaque opération de commutation, le fonctionnement des contacts de commutation est automatiquement vérifié. Les efforts nécessaires aux essais de vérification s’en trouvent considérablement réduits. Grâce à la détection de défaut de ligne, la totalité du circuit du signal peut être surveillée pour s’assurer de l’absence de panne sans câblage supplémentaire. Les relais sont insensibles aux impulsions d’essai et donc compatibles avec les cartes de sortie digitales pour tous les tableaux opérateur courants.

Relais de sécurité Pepperl+Fuchs : diagnostic, détection de défaut de ligne et architecture 1oo3

L’architecture 1oo3 à doubles contacts de commutation redondants est au cœur des nouveaux modules. Pour les applications DTS (de-energized-to-safe), trois contacts série sont prévus. Pour les circuits de signal ETS (energized-to-safe), deux groupes de trois contacts chacun sont installés en parallèle. La fonction de sécurité est garantie, même en cas de panne de deux contacts au sein d’un groupe.

La fonction de diagnostic intégré déplace les trois contacts à la suite avec un délai entre chaque opération de commutation. Dans les applications ETS, les trois relais des deux groupes de contacts sont initialement fermés à la suite de trois événements de commutation consécutifs. Pendant le délai, l’équipement vérifie si ce contact ferme le circuit et détecte les éventuels circuits défectueux.

Le diagnostic de l’équipement DTS s’effectue pendant le redémarrage. Deux contacts de relais sont d’abord fermés simultanément, puis le troisième après un délai. En théorie, aucun courant ne doit circuler avant la fermeture du troisième contact. Sinon, cela signifie que le relais est défectueux, car il ne déconnecte plus le circuit. Un autre relais est vérifié à chaque cycle de commutation.

Après trois commutations, le module relais est entièrement testé une fois de manière automatique. Les résultats de diagnostic sont fournis :

- Via la LED du module ;

- Sous forme de message d’erreur collectif sur le module d’alimentation électrique ;

- En évaluant les impulsions d’essai depuis le tableau opérateur ;

- Sur la sortie relais supplémentaire.

Les relais de sécurité KFD2-RSH intègrent une fonction complète de détection de défaut de ligne. Par conséquent, les courts-circuits et les coupures de ligne peuvent aussi être détectés sur le terrain via la carte de sortie digitale du système de contrôle et affectés à un circuit de signal donné. Aucun câble supplémentaire n’est requis.

Les cartes de sortie digitale sur les terminaux opérateur offrent souvent des fonctions de diagnostic intégré. L’entrée du module filtre efficacement les impulsions d’essai provenant de la carte de sortie digitale, permettant d’éviter une commutation involontaire de l’équipement de terrain à la suite d’une mesure de diagnostic ou l’affichage involontaire d’un défaut de ligne sur le terminal opérateur.

Les modules monovoie sont certifiés ATEX/IECEx pour la Zone 2 et UL. Ils peuvent être utilisés dans le cadre d’applications DTS et ETS jusqu’à IEC61508 SIL 3. Les modules DTS peuvent aussi être utilisés dans les applications jusqu’à EN ISO 13849 PLe.

http://www.pepperl-fuchs.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: