En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

KGS Keller Geräte & Service, grande flexibilité dans des conditions difficiles

Publication: 30 mai

Partagez sur
 
La société allemande KGS Keller Geräte & Service GmbH est un fabricant de machines de chantier bien établi sur le marché et pourtant peu connu. Il y a une raison à cela...
 

L’entreprise fabrique ses foreuses et ses vibreurs sur chenilles uniquement pour les besoins d’autres filiales du groupe Keller. Ce qui explique aussi ses exigences très élevées en terme de qualité ainsi que l’utilisation de composants offrant une longue durée de vie, comme par exemple les chaînes porte-câbles et les câbles igus.

Pour de nombreux fabricants de machines de chantier, le service après-vente est une activité aussi importante que lucrative. Pas pour KGS Keller Geräte & Service GmbH, qui a une toute autre stratégie. L’entreprise essaie d’éviter tout ce qui pourrait y être lié. Et pour cause. Les vibreurs et foreuses sont utilisés uniquement par différentes filiales du groupe, dans le monde entier. La maison-mère, le Groupe Keller, est en effet la plus grande entreprise mondiale indépendante de travaux spéciaux dans le domaine du génie civil.

Leader mondial des travaux spéciaux dans le domaine du génie civil

Le Groupe Keller a son origine au siège de KGS Keller. Il a été fondé en 1860 à Renchen près d’Offenburg, au pied de la Forêt-Noire en Allemagne. L’entreprise a actuellement son siège principal à Londres, elle est cotée en bourse et emploie quelque 9.000 personnes dans plus de 40 pays. Les fondations sont l’une de ses compétences-clés. Parmi ses références actuelles, on trouve des projets tels que le métro de Doha, au Qatar, le tunnel de base de Semmering en Autriche ainsi que de gros travaux pour une aciérie à Rio de Janeiro, au Brésil.

Objectif, éviter les arrêts de machines

Pour ces travaux, Keller utilise bien sûr ses propres machines. Mises au point et fabriquées à Renchen, elles sont utilisées dans le monde entier par les filiales.

De ce modèle commercial découle une obligation bien particulière. Tout arrêt de machine, qui représente un cas de service après-vente dans l’optique du fabricant, est dans l’optique de l’utilisateur de la machine, ici en l’occurrence les collègues sur le chantier, une perte de temps et une période non productive. Rien d’étonnant donc à ce que les ingénieurs de KGS Keller attachent une grande importance à une très haute qualité et à une très grande disponibilité des machines.

Des foreuses "sur mesure" pour les conditions extrêmes

Des qualités essentielles pour les vibreurs bien sûr, mais aussi pour les foreuses mobiles qui réalisent des fonds étanches à des profondeurs allant jusqu’à 30 mètres. Ce sont ces foreuses qui font la majeure partie du travail de fondation et elles sont extrêmement sollicitées. Des sollicitations qui ne se limitent pas au travail de forage mais commencent dès le transport sur terrain difficile jusqu’au lieu de forage. Vibrations et impacts, saleté et humidité, froid et chaleur sollicitent fortement tous les composants.

Les foreuses de KGS Keller s’accommodent très bien de ces conditions difficiles, malgré la complexité de leur construction. Leur mât, par exemple, se déplace dans une cinématique à parallélogramme. De sa position de transport horizontale, il peut être déployé allongé tout droit vers le haut sans quitter cette position mais il peut aussi être incliné dans les deux sens et être amené totalement verticalement en position de forage par son axe rotatif avant. Il est également possible d’incliner le mât et avec lui le train de forage sur deux axes, permettant ainsi à l’opérateur d’attaquer le forage en oblique. Cette mobilité est nécessaire lorsque l’on procède à plusieurs forages pour une fondation.

Un degré de liberté supplémentaire pour pouvoir basculer la tête de forage et sa cage protectrice

Les tuyaux hydrauliques et les câbles électriques doivent suivre tous ces mouvements tout en étant parfaitement protégés. De nouvelles dispositions sur la sécurité des machines ont récemment rendu nécessaire un degré de liberté supplémentaire. Patrick B., chargé d’études chez KGS Keller Geräte & Service GmbH, l’explique : "La tête de forage doit maintenant être équipée d’une cage de protection." Cette-ci doit être basculée à son tour en position de transport pour ne pas dépasser la hauteur limite prescrite par le code de la route.

Des forces élevées et des environnements difficiles

Les ingénieurs de KGS Keller ont profité de cette exigence pour améliorer le guidage des câbles en mouvement au niveau du mât. Patrick B. : "Jusqu’à présent, deux faisceaux de câbles suffisaient. Avec la mobilité supplémentaire, il a fallu prévoir un vrai guidage."

Le choix s’est porté sur une chaîne porte-câbles igus de type E4.112 qui a aussi fait ses preuves dans d’autres types de machines de chantier . Harry Suckau, Responsable Projets machines de construction chez igus Allemagne : "Ce type de chaîne est d’une très grande robustesse. Cette robustesse est assurée entre autres par le système de retenue qui garantit une grande stabilité latérale." Une qualité particulièrement importante lorsque le mât s’incline sur le côté pour que la tête de forage attaque en oblique.

Le gros diamètre des deux tuyaux hydrauliques assurant l’entraînement du train de tiges donne une image des forces auxquelles la chaîne porte-câbles doit résister au quotidien sur un chantier. Patrick B. : "Vient s’y ajouter le fait que les tuyaux, qui ont un poids propre considérable, bougent lorsqu’ils sont mis sous pression."

Des câbles robustes pour les applications en mouvement

Les câbles de signaux qui sont guidés dans un compartiment à part sont moins exigeants de ce point de vue. Les rayons UV, le froid et les fluctuations de température sont par contre des facteurs qui ont une incidence négative sur leur durée de vie. KGS Keller ne prend donc pas non plus de risques ici et fait appel à des câbles de la gamme chainflex qui, comme les chaînes porte-câbles, ont été mis au point d’office pour les conditions difficiles régnant dans les applications en mouvement.

Flexibilité dans les deux sens avec les éléments RBR

La hauteur maximale du mât de la KB 6, la foreuse qui est actuellement fabriquée en petite série, est de 36 mètres avec le mât auxiliaire. La chaîne effectue une course de 8,10 mètres sur le mât, la goulotte de guidage est fabriquée par Keller. Le protecteur de la tête de forage devant être rabattu en position de transport, la chaîne porte-câbles doit pouvoir se plier dans les deux sens là où la tête de forage est rabattue de 90°. Cela est facilement possible avec la chaîne E4.1. Il suffit de l’équiper d’éléments "RBR" dans les zones concernées. RBR est l’abréviation allemande de double rayon de courbure. Trois de ces éléments sont utilisés sur les chaînes de la nouvelle génération de foreuses Keller.

Eprouvées en pratique

Les premières machines avec la nouvelle structure ont déjà été livrées par KGS Keller aux filiales, et le feedback renvoyé est positif. Car c’est aussi l’avantage lorsque l’on travaille avec des clients internes. Patrick B. : "A chaque mise en service, nous avons toujours un de nos monteurs sur place, quel que soit le pays." Les ingénieurs sont ainsi assurés d’avoir le feedback des opérateurs. Et si une défaillance devait se produire, ils seraient aussi immédiatement avertis. Toutes les machines sont surveillées par télémétrie et toutes les données de ces machines peuvent être extraites pour être analysées. Jusqu’à présent, il n’y a eu aucun message d’erreur venant des chaînes porte-câbles et des câbles igus, qui répondent donc aux attentes placées par KGS Keller dans tous les composants utilisés.

http://www.keller-kgs.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: