En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Un nouvel acier inoxydable UGIMA® 4116N

Publication: 30 mai

Partagez sur
 
La dureté, la résistance à la corrosion et la résilience sont des caractéristiques déterminantes dans le coût de possession des pièces d’usure en acier...
 

Parallèlement à ces caractéristiques, l’usinabilité de l’acier retenu, est parfois tout aussi importante dans le calcul du coût total de possession de la pièce. Avec l’UGIMA® 4116N, Ugitech introduit pour la première fois sur le marché un acier inoxydable dont la valeur d’usage répond à toutes ces exigences. L’UGIMA® 4116N est particulièrement dur du fait de sa forte teneur en Azote. Grâce à cette addition, il est sensiblement plus résistant à la corrosion que d’autres nuances d’acier inoxydable proches en composition, telles que l’EN 1.4125 (AISI 440C) ou l’EN 1.4112 (AISI 440B). De plus, l’UGIMA® 4116N étant doté d’une bonne usinabilité, cet acier inoxydable fera le bonheur des bureaux d’études, des décolleteurs et des transformateurs de pièces.

« Développer un acier avec des caractéristiques similaires à l’UGI® 4116N mais doté d’une usinabilité sensiblement meilleure a été l’idée à l’origine de ce développement » raconte Marc Marticou, Business Development manager d’Ugitech, société du Groupe SCHMOLZ + BICKENBACH. En introduisant cette nouvelle nuance d’acier inoxydable sur le marché, Ugitech apporte une nouvelle dimension à la gamme des aciers spéciaux utilisés pour les pièces dures et tranchantes car il apporte un gain de productivité significatif aux décolleteurs et aux usineurs qui fabriquent ces pièces. Ce nouvel acier inoxydable UGIMA® 4116N, est une alternative avantageuse aux nuances classiquement utilisées que sont les EN 1.4112 / 440B et EN 1.4125 / 440C. Ces deux nuances ont certes une dureté élevée mais du fait d’une forte teneur en carbone (respectivement 0,9% et 1,0 %), elles contiennent une fraction importante de carbures primaires ce qui diminue fortement leur résistance à la corrosion et dégrade encore plus leur tenue aux chocs et leur résilience. Ces caractéristiques ont un impact direct sur la durée de vie des pièces d’usure que l’on retrouve dans les outils coupants ou tranchants, les siège de vannes hydrauliques, des guides de sertissage ou des buses de distribution de fluides contenant des particules abrasives.

Avec des duretés de 57 HRC à l’état trempé revenu, l’UGIMA® 4116N a une dureté comparable à celle des nuances EN 1.4112 / 440B et EN 1.4125 / 440C. En revanche, en ajoutant dans cet acier inoxydable 0,1% d’Azote, UGITECH a considérablement amélioré la tenue à la corrosion de cet acier martensitique à fort carbone. Le potentiel de piqûre de ce nouvel acier, qui traduit sa résistance à la corrosion dans des conditions standard (NaCl = 0.02 M à 23°C et à pH = 6,6) est de 200 mV/ECS à l’état trempé revenu ce qui est nettement plus élevé que les autres aciers martensitiques à fort carbone. Par ailleurs, l’UGIMA® 4116N possède une meilleure tenue aux chocs et une meilleure résilience que les autres aciers martensitiques concurrents. Enfin, une légère addition de soufre permet à l’UGIMA® 4116N d’avoir une bonne usinabilité en produisant des copeaux de petites tailles dans toutes les opérations d’usinage. Les utilisateurs profitent ainsi de pièces dont le coût de production est compétitif et dont la durée de vie des pièces d’usure est améliorée.

http://www.ugitech.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: