En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Introduction réussie en un temps record de la série MX-1502 par Cognex

Publication: 27 avril

Partagez sur
 
Les nouveaux terminaux de données MX-1502 de Cognex au service de l’efficacité de la collecte des données et de la documentation des marchandises du service logistique de VTL...
 

Cognex, leader mondial des systèmes de traitement de l’image et des lecteurs de codes-barres industriels, commercialise avec succès ses nouveaux terminaux de données mobiles de la série MX-1502. Ces appareils modulaires sont surtout utilisés dans le secteur de la logistique. Ainsi, VTL Vernetzte-Transport-Logistik, une coopérative de transporteurs dont le siège est situé à Fulda, en Allemagne, utilise depuis peu le lecteur MX-1502 de Cognex pour la collecte mobile de ses données logistiques. Pour des raisons de pérennité et de flexibilité, VTL s’est concentrée sur des appareils Android. Associés à une performante unité de scan basée sur l’image de Cognex, des smartphones sont logés dans un boîtier MX-1502 résistant aux chocs et transformé en terminal de données mobile. VTL utilise actuellement des smartphones Samsung Galaxy J3 peu coûteux dans les MX-1502.

Les investissements protégés par une conception modulaire

Grâce à sa conception modulaire, à son support en caoutchouc spécifique et à son système de protection de l’écran, le MX-1502 peut être utilisé avec pratiquement tous les smartphones Android et iOS et, en cas de dommages ou d’évolution des appareils, permet d’accueillir facilement un nouveau modèle. Les smartphones sont placés dans un boîtier en polycarbonate résistant aux chocs et protégé contre les éclaboussures. Le terminal peut ainsi être utilisé dans des environnements difficiles et résiste à des hauteurs de chute de 2 m sur du béton. Ainsi, l’unité de scan Cognex comme le smartphone sont préservés. Les réparations sont moins coûteuses qu’auparavant, car avec l’appareil MX-1502, il suffit de remplacer les composants individuels, comme l’appareil mobile ou le composant optique, plutôt que le terminal complet. L’investissement est protégé et les coûts d’exploitation sont moindres.

Exécution rapide et sans accroc

VTL est très vite passée aux nouveaux appareils et la phase d’introduction, y compris le développement complet du nouveau logiciel de terminaux et le passage de Windows CE à Android, n’a pris que six mois. Daniel Stederoth, administrateur du service informatique de VTL, est convaincu que l’ensemble du projet d’intégration des MX-1502 s’est bien passé : " Grâce à la modularité des terminaux de données et à l’utilisation de smartphones classiques, nous avons trouvé une solution optimale sur le plan de la protection de notre investissement et des coûts d’exploitation. La recharge inductive et la puissance des batteries présentent des avantages pratiques considérables. "

Possibilité de recharge par induction

Les appareils MX-1502 sont à recharge inductive, c’est-à-dire sans fil : les contacts électriques ne risquent donc pas de fondre ou de tomber en panne. Le terminal mobile est équipé d’une batterie lithium-polymère qui alimente en électricité l’unité de scan et le smartphone. Daniel Stederoth rappelle l’importance de la performance des batteries : " Avec les stations de recharge par induction, il est très facile de recharger les batteries, sans risques d’usure des contacts électriques. À ce sujet, les concurrents font pâle figure. " La capacité des batteries est multipliée par les deux batteries li-ion situées dans la poignée-pistolet, une option que VTL a choisi d’utiliser.

http://www.cognex.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: