En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Ultimaker lance Ultimaker S5

Publication: 24 avril

Partagez sur
 
L’entreprise enrichit sa gamme d’imprimantes professionnelles, de matériaux et se dote d’une nouvelle application mobile...
 

A l’occasion de la Foire d’Hanovre, plus grand salon international de l’industrie technologique, Ultimaker, leader mondial de la fabrication additive de bureau, annonce aujourd’hui, le lancement de sa nouvelle imprimante 3D “Ultimaker S5”. La technologie puissante et innovante de l’Ultimaker S5 répond davantage aux besoins du marché avec notamment : une capacité de volume d’impression augmentée ; une solution logicielle intégrée ; un temps de configuration et d’exécution plus court ; des matériaux plus résistants ; une application mobile pour suivre les travaux d’impression à distance. Une solution complète et accessible pour les entreprises qui ont fait de l’impression 3D et de la transition digitale un levier de croissance.

Une technologie innovante et accessible au service de la performance des entreprises

Dotée de nouvelles fonctionnalités, l’Ultimaker S5 permet l’impression à grande échelle (jusqu’à 330x240x300 mm) de prototypes et de composants à la géométrie complexe, tout en offrant une précision inégalée. Grâce à l’amélioration de la compensation automatique du plateau, l’imprimante calcule et compense les écarts de surfaces en temps réel, pour une impression sans défaut et une parfaite stabilité de l’objet. Son système de double extrusion permet quant à lui d’exécuter plus de tâches dans un temps réduit.

Afin de garantir une qualité optimale et multiplier les usages, l’Ultimaker S5 est compatible avec de nombreux matériaux comme le PLA ainsi qu’avec des filaments plus techniques tels que le nylon et le polycarbonate. Un capteur de détection de fin de filament est intégré à la machine afin de détecter intelligemment le moment où le matériau arrête d’avancer ou approche d’une extrémité. Afin de garantir la sauvegarde d’une impression lorsque la bobine est terminée, l’Ultimaker S5 prévoit mise en pause automatique et ne se remet en route que sous l’aval de l’usager.

Grâce à une configuration logicielle, matérielle et technique entièrement intégrée, Ultimaker S5 s’intègre facilement à tous les systèmes de production. Pour une prise en main intuitive, l’imprimante se dote d’un écran tactile afin de configurer les paramètres d’impression, contrôler le niveau des fournitures ou encore visualiser l’objet en 3D. Quant à son design compact et élégant, avec ses vitres refermables et son plateau en aluminium anodisé (disponible à l’automne 2018), il est conçu pour s’adapter à tous les environnements de travail.

Pour des informations complémentaires sur les caractéristiques de Ultimaker S5, veuillez cliquer ICI.

Des outils complémentaires en soutien de la technologie

Afin d’accompagner ce lancement, Ultimaker met deux nouveaux outils à disposition des professionnels :

- Le filament PLA amélioré Ultimaker – Succédant au filament ABS Ultimaker, ce matériau offre une adhérence optimale et résiste davantage aux chocs et à la déformation. Ainsi, il est mieux adapté aux grands formats tels les prototypes fonctionnels, l’outillage et les auxiliaires de fabrication. Côté texture, il offre un rendu mat aux finitions soignées.

- L’application mobile Ultimaker – Ce nouvel outil permet de suivre la progression des travaux en temps réel et à distance. Des notifications alertent l’utilisateur à la fin de l’impression et lorsqu’une imprimante nécessite une attention particulière ou une opération de maintenance. Disponible gratuitement sur Android et IOS, l’application est également compatible avec l’imprimante Ultimaker S3.

“Ultimaker a toujours eu à cœur de contribuer à l’innovation et de rendre la fabrication additive toujours plus accessible aux entreprises. A travers ces lancements, notre objectif est de proposer une solution complète, allant du matériel au logiciel et aux composants techniques”, déclare Jos Burger, PDG d’Ultimaker. “Ces nouveaux outils permettent de bénéficier d’un processus d’impression intégré, aux performances inégalées. La numérisation et l’automatisation de l’impression libèrent les utilisateurs des contraintes techniques et offrent un gain de temps leur permettant de capitaliser sur la conception et le développement de leurs projets. La mise à jour régulière de notre suite logicielle Ultimaker “Cura” disponible en open source, s’inscrit également dans le sens de cette démarche ”, conclut-il.

“Grâce à l’accessibilité et à la fiabilité des imprimantes 3D Ultimaker, nous avons rapidement intégré cette technologie dans notre processus de conception. Comme l’Ultimaker S5 est encore plus intuitive et assure des impressions à la qualité optimale sans nul besoin d’un contrôle de la part des équipes, celles-ci ont les moyens de se concentrer entièrement à l’innovation, afin d’optimiser et d’accélérer notre processus de fabrication de moteurs”, témoigne Dimitri Rodrigues, Pilote d’impression 3D chez Renault.

“Dans l’industrie automobile, chaque seconde est précieuse. Grâce à la faculté de l’Ultimaker S5 de réaliser des créations à plus grande échelle, nous pouvons désormais imprimer des gabarits et accessoires plus volumineux, ainsi que de nombreux supports de fabrication en simultané. Avec un processus d’impression fiable, automatisé, et appuyé par une très large gamme de matériaux de qualité industrielle, l’Ultimaker S5 permet à nos ingénieurs et designers de multiplier les prototypes et de les tester en situation réelle. A la suite à une phase d’essai couronnée de succès, nous utilisons aussi les imprimantes 3D Ultimaker pour la création de supports finaux de fabrication, nous permettant de continuellement améliorer notre flux de travail”, poursuit Lars Bognar, Ingénieur Recherche à la fabrication additive, chez Ford.

“Lorsque votre travail consiste à façonner l’avenir de l’aérospatial, l’innovation a, de facto, une place centrale. Chez CTC, nous utilisons l’impression 3D pour créer des supports de fabrication et des prototypes très utiles pour Airbus et nos autres clients, mais aussi comme outil d’apprentissage pour former les collaborateurs du futur. Grâce à l’accessibilité de l’Ultimaker S5 et les faibles coûts liés à la l’impression 3D FDM, soit à dépôt de matière fondue, nous pouvons aisément réaliser plusieurs modèles avant l’obtention d’un design final optimal, le tout avec un délai de réalisation de seulement quelques jours. Depuis la collaboration avec l’Ultimaker S5, nos ingénieurs ont les moyens de laisser libre court à leur créativité”, déclare le Professeur Axel Herrmann, PDG du Centre de Technologie Composite GmbH chez Airbus.

“La création de composants optiques requiert une précision optimale. Sur ce point, Ultimaker est un partenaire qui nous garantit une fabrication additive sans faille, avec des matériaux répondant à nos besoins. L’amélioration de la compensation automatique du plateau de l’Ultimaker S5 nous permet de bénéficier de supports de fabrication garantis sans défaut, sans nul besoin de contrôler le processus d’impression. La grande qualité des impressions obtenues avec l’Ultimaker S5, fait que nous pouvons par exemple réaliser des outils pour parfaitement aligner et coller un miroir à un emplacement concis, ou encore créer des pièces finales pour O-Select, notre projecteur de profil numérique intelligent. Avec l’appui de l’Ultimaker S5, nous sommes d’ores et déjà prêts à prolonger pour de nombreuses années notre contribution au progrès technologique”, conclut Johannes Grimm, membre de l’équipe Excellence opérationnelle et ingénierie chez le groupe de métrologie industrielle ZEISS.

http://ultimaker.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: