En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Un compresseur à vis BOGE pour accompagner la croissance d’une entreprise artisanale

Publication: 19 avril

Partagez sur
 
S’équiper d’un compresseur d’air représente un atout considérable pour un atelier, quelle que soit sa taille...
 

Implantée en Normandie et spécialisée dans le travail du métal, la petite société Valentin Biville Fondeur SARL revient sur son expérience et les nombreux avantages que lui procure l’utilisation d’un compresseur à vis. Son fondateur insiste avant tout sur la fiabilité des produits du fabricant BOGE et de l’accompagnement sans faille de l’équipe française.

Implanté dans la petite ville normande de Périers, dans la Manche, l’atelier de Valentin Biville Fondeur SARL, anciennement VB Création, est passé de 25 m2 en 2012 à 140 m2, pour atteindre prochainement les 270 m2 avec la construction d’un nouveau bâtiment. Les activités de Valentin Biville Fondeur SARL sont multiples et variées. Elles vont de la verrière métallique pour les particuliers au mobilier d’hôtel conçus sur mesure ou destinés à meubler les réalisations d’architectes ou encore la fabrication de meubles de prestige. Ce marché exigeant et haut de gamme nécessite des produits d’une qualité maximale. Des exigences qui, naturellement, ne facilitent pas la production.

À côté de l’atelier de métallerie et de la chaîne de traitement de surface et de sablage pour le nettoyage des pièces s’est greffée une fonderie. Et plus les commandes augmentent, plus le besoin en puissance, en donc en air comprimé, se fait sentir. Mais la puissance ne suffit pas. Car sur ce marché exigeant, d’autres contraintes s’imposent à l’entreprise normande comme la propreté et l’aspect irréprochable des pièces ainsi que le confort et la santé des deux artisans travaillant quotidiennement dans l’atelier.

Remplacer un équipement obsolète et sous-dimensionné

Afin de pouvoir exercer son travail et honorer des commandes de plus en plus nombreuses, Valentin Biville décide d’investir dans un compresseur à pistons, sans trop savoir quels étaient ses besoins en air comprimé. Mal lui en a pris. Sous-dimensionné, l’équipement s’est très rapidement révélé être une épine dans le pied. La pression variait constamment, posant le problème de la précision lorsqu’on effectue une opération de peinture au pistolet ou de nettoyage et de dépoussiérage à l’aide d’un souffleur ; sans compter que l’air n’était pas respirable. « Nous avons très mal été conseillés par le commercial d’une entreprise dont le SAV s’avérait catastrophique, regrette le dirigeant. Nous avons ainsi fait l’acquisition d’un compresseur bas de gamme, défaillant, générant de nombreuses fuites d’huile ce qui est particulièrement préjudiciable dans notre activité. Puis, c’est l’engrenage : une fois les filtres remplacés, tout le reste est tombé en panne ».

Il faut dire que la croissance de l’entreprise n’a rien arrangé. « Le compresseur ne produisait plus suffisamment d’air alors qu’il tournait tout le temps, gonflant la facture énergétique de l’entreprise, sans compter les consommations d’huile importantes et le bruit assourdissant ou encore la nécessité de purger sans arrêt. Outre le fait que nous perdions un temps précieux à ne pas nous concentrer sur notre métier, nous n’étions pas sereins à l’idée qu’une panne pouvait surgir à tout moment ».

Un compresseur à vis fiable pour mieux se recentrer sur son cœur d’activité

En installant dès l’été 2017, dans une cabane située dans la cour, un compresseur à vis BOGE C7 LDR à accouplement direct, la société a très rapidement pris conscience des nombreux avantages de cet équipement. « Avec ce compresseur, on appuie sur un bouton et on obtient de l’air ! Tout est automatique, y compris la mise en position "hors gel" qui se met en route toute seule ». Simple d’accès, il offre une qualité de montage assurant une fiabilité à toute épreuve, générant moins d’interventions de maintenance que des compresseurs standard. « De plus, la maintenance et l’entretien de l’appareil ont été particulièrement bien conçus dès le départ ; il suffit par exemple de tourner quelques vis et il est possible d’accéder aux cartouches de filtration. Autre avantage significatif : la vis située au pied du moteur ne nécessite pas de courroie ; ainsi, pas de courroie à surveiller ou à entretenir ». Par ailleurs, en matière de protection de l’air contre les impuretés, un filtre spécifique permet de filtrer beaucoup plus d’air et ainsi de moins colmater, « nous donnant la possibilité de faire aussi bien de la peinture que de la métallerie ou du sablage ». Car outre l’aspect et la propreté des pièces, c’est la protection de la santé des collaborateurs de l’entreprise que Valentin Biville entend bien préserver.

Autre avantage considérable, en particulier dans les petites zones de travail, le bruit est en forte baisse par rapport au compresseur à piston que possédait Valentin Biville. « Le bruit du compresseur n’excède pas les 65 dB, nous procurant plus de confort et nous donnant la possibilité de travailler jusqu’à 22 heures si on le souhaite. De plus, il n’y a plus besoin d’enfermer l’équipement dans un carter onéreux ». Enfin, autre source de confort, les purges sont effectuées automatiquement.

Des a priori persistants envers les compresseurs à vis

« Dans l’esprit de beaucoup de gens, un compresseur à vis coûte cher et reste surdimensionné par rapport aux activités d’une petite entreprise, sans oublier l’idée que l’on se fait bien souvent de l’encombrement, soi-disant supérieur à celui d’un compresseur à pistons », énumère Valentin Biville.«  Tous ces a priori ne sont pas justifiés mais ils persistent. Or, pour nous, intégrer un compresseur à vis nous a changé la vie. D’un coup, tous les problèmes que nous rencontrions auparavant ont été éliminés ! ».

Les propos du dirigeant sont sans appel. Mais au-delà des avantages du compresseur à vis par rapport à l’ancien équipement qui posait de nombreux soucis, Valentin Biville insiste d’une part sur la qualité des produits BOGE mais aussi sur la capacité de l’équipe technico-commerciale à bien identifier les besoins de l’entreprise : « BOGE a été de très bons conseils et nous a permis de faire un audit sur nos besoins réels. De plus, l’équipe qui a suivi le projet s’est montrée très réactive à tout point de vue ».

Pour Valentin Biville, le compresseur offre «  une totale liberté ; cela nous apporte une réelle autonomie et à un tarif tout à fait acceptable. L’air comprimé nous amène de la souplesse ; il nous a permis également de posséder d’une sableuse en interne ». De nombreux avantages à condition d’être bien accompagné dans la recherche de l’équipement le mieux adapté à ses besoins, à son activité et à sa taille d’entreprise. Sur ce point, l’aventure avec BOGE s’est révélée très concluante d’autant que l’arrivée du compresseur a permis de mieux accompagner la croissance de l’entreprise qui devrait, à terme, doubler d’effectifs et s’installer d’ici 2019 dans un nouveau bâtiment.

http://www.boge.com

http://www.lavarde.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: