En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

OSE Immunotherapeutics présente des nouvelles données précliniques sur OSE-172

Publication: 20 mars

Partagez sur
 
OSE Immunotherapeutics SA, annonce aujourd’hui la présentation de données ex-vivo et précliniques en présentation posters dans le domaine très prometteur des cellules suppressives/macrophages...
 

Les données qui seront présentées sont issues d’études ex-vivo chez l’humain et précliniques de l’antagoniste de SIRPa OSE-172, nouvel inhibiteur de point de contrôle de premier plan qui cible spécifiquement le récepteur SIRPa exprimé sur les cellules myéloïdes pro-tumorales et suppressives.

Les principaux résultats de ces études montrent que l’antagoniste sélectif de SIRPa :

- Réduit la croissance tumorale et augmente la survie de façon significative dans des modèles orthotopiques de carcinome hépatocellulaire, de mésothéliome et de mélanome, utilisé en monothérapie et en combinaison avec des checkpoints inhibiteurs immunitaires ;

- Réduit significativement le développement de métastases dans un modèle de cancer du sein triple négatif ;

- Induit d’importants changements dans le microenvironnement de tumeurs solides en provoquant notamment une forte infiltration par des macrophages inflammatoires M1, des lymphocytes T activés et une augmentation des signatures immunitaires des cellules dendritiques et des cellules T présentant un signe d’épuisement immunitaire réduit ;

- Augmente la présentation spécifique d’antigènes tumoraux par les cellules dendritiques aux lymphocytes T, à l’origine des réponses mémoires immunes antitumorales observées à long terme.

- American Association for Cancer Research

A propos de l’antagoniste SIRPa et de la présentation croisée par les cellules dendritiques

Le microenvironnement tumoral est un milieu complexe. Le plus souvent, la tumeur et les composants des cellules interagissent pour générer un environnement hautement immunosuppresseur qui entrave la cytotoxicité des lymphocytes T et favorise la progression tumorale. Les cellules suppressives myéloïdes (MDSC) sont un composant majeur contribuant à l’environnement immunosuppresseur et amplifient l’activité immunosuppressive des macrophages et des cellules dendritiques avec une présentation croisée entravée des antigènes tumoraux. Les cellules dendritiques infiltrantes expriment des niveaux élevés de SIRPa ; l’antagoniste de SIRPa, OSE-172, est capable de reverser cette immunosuppression et de réinitier la présentation croisée des antigènes tumoraux conduisant à l’activation spécifique des cellules T. Des altérations dans la voie de présentation de l’antigène sont également impliquées dans la résistance primaire aux inhibiteurs de point de contrôle (checkpoint inhibitors).

Informations sur les sessions posters :

- Poster 1684 / 9 - "Selective SIRPa blockade potentiates dendritic cell antigen cross-presentation and triggers memory T-cell antitumor responses"

Vanessa Gauttier, Sabrina Pengam, Justine Durand, Aurore Morello, Sophie Conchon, Bernard Vanhove, Nicolas Poirier.

- 1OSE Immunotherapeutics, Nantes, France ; 2INSERM UMR1064, Nantes, France

- Date : 16 avril 2018

- Heure : 8 h 00 - 12 h 00 (ET)

- Emplacement : Section 31

- Poster 1753 / 18 - "SIRPa inhibition monotherapy leads to dramatic change in solid tumor microenvironment and prevents metastasis development"

Justine Durand, Vanessa Gauttier, Aurore Morello, Sabrina Pengam, Bernard Vanhove, Nicolas Poirier. 1INSERM UMR1064, Nantes, France ; 2OSE Immunotherapeutics, Nantes, France

- Date : 16 avril 2018

- Heure : 8 h 00 - 12 h 00 (ET)

- Emplacement : Section 33

http://ose-immuno.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: