En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Des robots mobiles au service de l’industrie pharmaceutique

Publication: 19 février

Partagez sur
 
L’automatisation croissante des processus de production gagne désormais l’intralogistique : grâce aux robots mobiles, les fabricants de l’industrie pharmaceutique bénéficient d’avantages concurrentiels en termes de productivité...
 

La fabrication de pièces destinées à un usage médical exige un haut niveau d’efficacité et de précision. Dans le même temps, face à la concurrence du marché mondial et à des attentes clients en hausse, l’industrie doit satisfaire à des exigences de plus en plus élevées. Pour répondre aux besoins du marché, elle doit continuer à fabriquer des produits de haute qualité de manière flexible et dans des délais très courts. Pour les fabricants, cela signifie exploiter les ressources le plus efficacement possible et concevoir des processus opérationnels fiables pour soutenir la production. C’est ce qui explique le succès des robots mobiles autonomes, une technologie à la fois souple et dynamique qui permet aux entreprises d’automatiser le transport interne des matériaux avec efficacité et à moindre coût.

La production, en particulier dans le secteur pharmaceutique, est un domaine dans lequel dynamisme et agilité sont souvent les maîtres mots. Le transport interne y occupe une place prépondérante : les produits semi-finis sont transférés de l’entrepôt vers les lignes de production, les produits finis des lignes de production vers l’entrepôt, et les articles circulent entre les différents départements. Le personnel qualifié passe une grande partie de son temps à déplacer des pièces d’un point A à un point B, une activité qui l’oblige généralement à interrompre sa véritable mission. Résultat : des arrêts inutiles sur les machines et une grande perte d’efficacité. Les possibilités d’optimisation de l’intralogistique offertes par les robots mobiles autonomes sont immenses. Ils sont flexibles, faciles à programmer et collaboratifs. Autant de caractéristiques indispensables aux processus de production modernes.

Des humains et des robots travaillant côte à côte

Les robots mobiles autonomes offrent une alternative facile à déployer et simple aux véhicules à guidage automatique (ou AGV, Automated Guided Vehicle) traditionnels qui ne peuvent fonctionner sans un système de guidage physique, comme des rails ou des bandes magnétiques. Dotés de capteurs, caméras et logiciels avancés embarqués, les robots mobiles autonomes se repèrent dans leur environnement et calculent la meilleure trajectoire vers leur destination, en prenant soin d’éviter les obstacles et les personnes qui se trouvent sur leur chemin. Cela leur permet de travailler en toute sécurité à proximité des humains tout en augmentant la productivité.

En général très conviviaux, les robots mobiles autonomes collaboratifs peuvent être programmés sans connaissances préalables de la programmation. L’accès à l’interface du robot s’effectue de manière simple via une connexion Wi-Fi, le plus souvent depuis un ordinateur ou un appareil mobile. Avec leur système de navigation intelligent et leur convivialité, ces robots s’intègrent rapidement et de manière économique, pour un retour sur investissement généralement inférieur à un an. Cette raison explique à elle seule pourquoi des entreprises de toutes tailles, même celles qui pensaient jusque-là qu’une solution d’automatisation mobile était trop onéreuse ou trop difficile à intégrer, optent pour des robots mobiles.

Des fabricants de technologies médicales automatisent le transport interne

Argon Medical Devices, fabricant américain d’instruments chirurgicaux, illustre très bien les avantages offerts par les robots mobiles aux acteurs de l’industrie pharmaceutique. Sur son site de Wheeling, en proche banlieue de Chicago, un robot MiR200 de Mobile Industrial Robots (MiR) transporte des matériaux entre la production et l’entrepôt dans des conditions de salle blanche. L’entreprise a ainsi optimisé ses workflows et son flux de matériaux internes en libérant les ressources humaines pour des activités à plus forte valeur ajoutée. Avant l’introduction du MiR200, les tâches de transport interne de l’entreprise exigeaient un nombre incalculable d’heures-hommes, notamment parce que les employés travaillant en salle blanche devaient retirer leur blouse, leur charlotte et leurs lunettes de sécurité chaque fois qu’ils quittaient le sas de transfert. Enfiler et ôter leurs vêtements plusieurs fois par jour pour acheminer des matériaux vers l’entrepôt leur faisait perdre un temps précieux. Afin de réduire le nombre de collectes par équipe, les matériaux étaient regroupés par lots, une pratique qui affectait le flux de production.

« À présent, le processus s’effectue à la demande », indique Kevin Hess, responsable senior de l’ingénierie chez Argon Medical. « Nous avons éliminé les mises en file d’attente et le traitement par lot, ce qui s’est révélé très bénéfique pour le mouvement des matériaux et notre capacité de production sur le site. »

Avec le robot MiR200, la productivité a considérablement augmenté : les employés de l’entrepôt préparent les matériaux, les chargent sur le robot, qui les livre ensuite automatiquement et en temps réel aux départements concernés.

« Il a permis de dégager du temps pour certains des employés de l’entrepôt et d’autres membres du personnel condamnés à des allers-retours incessants, et même pour les chefs d’équipe et les manutentionnaires en salle blanche », ajoute Kevin Hess. « Le gain de temps équivaut à environ un temps plein. »

L’automatisation du transport des matériaux au moyen de ces robots collaboratifs aide Argon Medical à faire face à la concurrence sur un marché où le coût de la main-d’œuvre est élevé, tout en préservant l’emploi de son personnel de longue date hautement qualifié. Le Danois Elos Medtech Pinol A/S, l’un des principaux partenaires européens de développement et de fabrication de produits et de composants technologiques médicaux, a lui aussi optimisé son intralogistique grâce aux robots mobiles. Sur son site danois, un robot MiR100 de MiR parcourt près de huit kilomètres par jour pour distribuer des composants entre les lignes de production en vue de leur transformation, des tâches de transport auparavant dévolues aux employées.

« Les membres du personnel qui devaient transporter les produits vers d’autres départements pour transformation peuvent désormais les placer sur le MiR100 à n’importe quelle étape de son trajet », explique Per Hansen, développeur chez Elos Medtech. « Ils s’épargnent des temps morts et des interruptions, et peuvent continuer à transformer les produits dans leur propre département. »

Polyvalence et convivialité

L’automatisation du transport interne aide les fabricants de dispositifs médicaux à rester compétitifs sur le marché mondial, à réduire leurs coûts et à gagner en efficacité. Des robots mobiles autonomes capables de travailler en toute sécurité aux côtés des humains ouvrent de nouvelles perspectives : ils peuvent accomplir des tâches de transport chronophages et répétitives avec une fiabilité sans faille. Grâce à leur haut niveau de flexibilité, ainsi qu’à leur facilité de mise en service et d’exploitation, des entreprises comme Argon Medical et Elos Medtech ont optimisé leur flux de matériaux de manière simple et économique, pour une production pérenne de dispositifs médicaux.

http://www.argonmedical.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: