En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

ExxonMobil propose 5 recommandations pour choisir la graisse la plus adaptée

Publication: 15 février

Partagez sur
 
Des conseils utiles pour aider à prolonger la durée vie des équipements, à augmenter leur disponibilité et à réduire les coûts d’exploitation..
 

Avec une pression toujours croissante pour améliorer la productivité et la sécurité tout en réduisant les coûts, il est de plus en plus important de disposer pour ses équipements et machines d’une maintenance appropriée. Une partie essentielle de cette maintenance consiste à choisir la bonne graisse, adaptée à son application. Dans une précédente étude*, ExxonMobil a constaté que plus de la moitié des opérateurs d’équipements industriels ne savaient pas que le fait de choisir une graisse bien adaptée pouvait avoir un impact positif sur les performances de leurs équipements.

Afin de sensibiliser les professionnels de la maintenance industrielle, ExxonMobil propose un plan en 5 points qui reprend les bonnes pratiques de référence, pour aider à une meilleure sélection des graisses. Se basant sur plus de 50 ans d’expérience dans le développement de graisses synthétiques industrielles comptant parmi les leaders du marché, ces 5 points dispensent des conseils pratiques pouvant aider à réduire les arrêts machines non planifiés et les défaillances d’équipements, donc à améliorer leur fiabilité et leur disponibilité.

Ce plan se décline selon les 5 points suivants :

1. Choisir la bonne graisse en fonction de son application

Les graisses ont des propriétés variées et sont conçues pour assurer des performances et un fonctionnement optimum dans certaines conditions. Pour choisir la bonne graisse, il est donc essentiel de connaître les conditions de service des roulements à lubrifier, comme la vitesse de rotation de l’équipement, son niveau de charge, la température ambiante, ainsi que la taille et le type des roulements.

2. Choisir la bonne viscosité de l’huile de base

En choisissant une graisse, il faut prendre en compte la viscosité de son huile de base. Pour une protection et une durée de vie optimales des composants, cette viscosité de l’huile de base devrait toujours être choisie en fonction de la charge, de la vitesse de rotation et de la température de service de l’application. Les graisses formulées avec une huile de base ayant une viscosité élevée possèdent généralement un meilleur comportement en présence d’eau et conviennent, par exemple, à des applications sévères ou pour des utilisations à haute température. Par contre, les graisses ayant une huile de base de plus faible viscosité seront quant à elles plus adaptées, par exemple, à des applications fonctionnant à basse température.

3. Lubrifier avec la bonne quantité de graisse : ne pas sur-graisser ni sous-graisser

Une graisse mal adaptée à son application et le sur-graissage constituent les causes de plus de 90 % des casses de roulements coûteuses constatées. En plus de ces défaillances, cela peut aussi entraîner des problèmes de migration et de fuite du lubrifiant en dehors des roulements. Normalement, un roulement ne devrait jamais être garni à plus des deux tiers avec de la graisse, car il convient de laisser non rempli environ un tiers de la place pour un fonctionnement optimal. De la même façon, une quantité insuffisante de graisse pourrait entraîner une casse de roulements, suite à un défaut de lubrification causé par le manque de lubrifiant.

4. Eviter les incompatibilités

Avant d’utiliser une nouvelle graisse, il convient de nettoyer soigneusement et en profondeur la graisse résiduelle précédemment employée dans le roulement, afin d’éviter tout problème lié à une incompatibilité entre l’ancienne et la nouvelle graisse, et permettre ainsi à la nouvelle graisse d’apporter un niveau de performances optimal.

5. Utiliser des graisses synthétiques

Comparées à des graisses minérales, les graisses synthétiques (formulées avec une huile de base synthétique) résistent mieux à l’oxydation et conservent plus longtemps une épaisseur de film lubrifiant plus importante, apportant ainsi des performances et une protection continues, même avec des températures de service élevées. De plus, en réduisant les frictions, les lubrifiants synthétiques favorisent une amélioration potentielle de l’efficacité énergétique.

http://www.mobil.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: