En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

De bonnes résolutions pour le nouvel an chinois

Par Laurent Kupersztych, Ingénieur des Ventes/Consultant technique chez CDNetworks

Publication: 14 février

Partagez sur
 
Et si vous profitiez du nouvel an chinois pour vous lancer sur ce marché ? Certes il n’est pas facile, en raison de la langue et des différences culturelles qu’il faut s’approprier, et l’approche Internet est rendue encore plus difficile...
 

La dernière en date : depuis janvier 2018, les sites Internet doivent être hébergés en Chine pour pouvoir obtenir la licence Bei’an, obligatoire pour exploiter un site dans le pays

A cette législation stricte, faite de licences obligatoires ou facultatives selon votre activité, et de pré- approbations, délivrées en personne à un citoyen maîtrisant le chinois, s’ajoute un problème de rapidité des sites Internet occidentaux en Chine.

A cela plusieurs raisons :

- la distance à parcourir jusqu’en Chine pour des données hébergées en Europe,

- Le Grand Firewall chinois, qui filtre les contenus étrangers, pour éviter tout contenu relatif aux jeux d’argent, à la pornographie et à la politique, ainsi que les liens vers des réseaux sociaux, la parole des internautes étant incontrôlable,

- La mauvaise connectivité des réseaux télécoms en Chine et l’inégalité des performances Internet selon les régions.

Le tableau ainsi dépeint en dissuaderait plus d’un. Mais avec son 1,3 milliard de personnes et des revenus en hausse, la Chine est maintenant la deuxième plus grande économie mondiale. De quoi prendre de bonnes résolutions pour 2018 et étudier les difficultés une à une pour les résoudre et se lancer sereinement sur ce marché.

Pour ce qui est de la distance que les données doivent parcourir, il y a plusieurs solutions :

- accélérer la diffusion du contenu depuis l’Europe vers la Chine, à l’aide d’un CDN, un réseau de diffusion de contenu qui stocke les informations des sites sur des serveurs au plus près de l’internaute, pour que le chargement des pages soit plus rapide.

- Héberger son site en Chine, d’autant que c’est désormais obligatoire

Pour ce qui est de franchir le Grand Firewall chinois sans que son contenu soit censuré, il faut se conformer aux règles éditées par le gouvernement et les suivre au fil des évolutions car le gouvernement durcit régulièrement la réglementation.

Il est important de prêter attention aux éléments qui pourraient être bloqués par les filtres automatiques. Par exemple, des photos de personnes en maillots de bain pourraient être censurées, assimilées à de la pornographie par les algorithmes de recherche, à cause de la nudité. Nombreuses sont les anecdotes de contenu bloqué alors que personne ne s’y attendait – il y a eu le cas de photos de cochons également bloquées pour cause de nudité. Les contenus doivent être vérifiés non seulement pour ce qu’ils représentent mais également pour la manière dont ils pourraient être interprétés.

Le mieux est de créer un site dédié à la Chine, ne reprenant pas l’ergonomie de votre site occidental, et n’ayant aucun lien vers des réseaux sociaux, ni d’images pouvant être mal interprétées.

Pour la mauvaise connectivité, seul multiplier les points de présence en Chine, pour amener le contenu près des internautes, peut résoudre ce problème.

Se pose alors la question de le faire soi-même, ou de passer par des hébergeurs locaux ou par un fournisseur de CDN bien implanté dans le pays.

La première option est coûteuse, même pour une grande entreprise et au-delà de l’investissement immobilier et matériel, il faut ajouter l’emploi d’experts capables de maintenir un data center, et ce dans plusieurs régions pour toucher un maximum de population. Peu de marques rentabiliseront ce genre d’investissement.

Travailler avec un hébergeur local peut être intéressant, mais aussi faut-il que sa présence soit multiple sur le territoire, sinon, il faudra multiplier les prestataires.

Ensuite vient la solution du partenaire CDN, à condition qu’il soit bien implanté dans le pays, avec un nombre important de points de présence. Cette solution est économique et efficace.

De plus un acteur CDN bien implanté en Chine surveille les évolutions de la législation et permet d’être toujours conforme pour une présence efficace sur Internet dans le pays. Ses équipes locales peuvent se charger de l’obtention des licences Bei’an et autres, et le maillage de son réseau permet d’afficher rapidement votre site dans l’ensemble du pays.

Optez pour ces bonnes résolutions à l’occasion du nouvel an chinois et ouvrez-vous les portes de la Chine.

http://www.cdnetworks.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: