En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

SYMOP : Biens d’équipement de production, Point de conjoncture 4ème trimestre 2017

Publication: 9 février

Partagez sur
 
Le Symop, organisation professionnelle des créateurs de solutions industrielles, propose chaque trimestre un point de conjoncture sur ses principaux secteurs d’activité...
 

La zone euro a fini l’année 2017 en excellente forme et démarre 2018 sur les chapeaux de roues. Le cycle vertueux de la croissance s’est-il enclenché ?

L’accélération de l’activité pourrait être synonyme d’une forte croissance au premier trimestre 2018, proche de 1 % et l’amélioration du marché du travail entrainer les dépenses des consommateurs, lesquelles dynamiseraient à leur tour la reprise économique. Les prévisions de croissance de la zone pourraient être révisées à la hausse par les experts.

Dans l’hexagone, la croissance accélère au 4° trimestre 2017, sur un rythme de 2,5 % l’an, après 2,1% au 3° trimestre. Elle a été particulièrement soutenue par l’investissement global (+4,6% l’an), mais également par une contribution positive du commerce extérieur (+0,6 point), qui tranche par rapport à la tendance de fond de l’économie française. La production industrielle a augmenté de 1.9 % sur l’année 2017 dont 0.6 % sur le seul dernier trimestre.

Le climat des affaires toujours bon sur cette fin d’année a maintenu l’optimisme des industriels quant à la production prévue, signal positif pour le maintien de la croissance. Le développement du secteur manufacturier se poursuit, la production, les nouvelles commandes et l’emploi continuant d’enregistrer des taux d’expansion historiquement élevés. Même tendance sur le mois de janvier 2018 avec un rythme d’accroissement de la demande qui reste supérieur à celui du renforcement des capacités, comme en témoigne la hausse des arriérés de production.

Des conditions favorables à l’investissement en biens d’équipement

Le quatrième trimestre a confirmé la bonne orientation de l’investissement productif (+6,2 % l’an). Les enquêtes de conjoncture suggèrent que grâce à l’investissement productif l’activité économique devrait rester soutenue dans les prochains mois de 2018.

D’après l’enquête de conjoncture dans l’industrie, l’appareil de production est de plus en plus sollicité. La part des industriels annonçant des goulots de production a augmenté et se situe nettement au-dessus de sa moyenne de long terme.

Les conditions de financement continuent de favoriser l’investissement fin 2017. D’une part, les marges des entreprises ont bénéficié de la bonne tenue de l’activité et du maintien des dispositifs de réduction du coût de travail. Elles progresseraient à nouveau début 2018 grâce à la hausse du taux du CICE, et le taux d’autofinancement resterait élevé. D’autre part, les taux d’intérêt réels ont retrouvé un niveau particulièrement bas après une légère hausse fin 2016 et début 2017, si bien que les conditions de crédit demeurent avantageuses pour l’investissement en biens d’équipement.

L’investissement en biens d’équipement ralentirait en 2018 tout en restant dynamique, dans un contexte de tensions élevées sur l’appareil productif. En moyenne annuelle, l’INSEE prévoit une croissance de l’investissement en produits manufacturés 2017 proche de celui de 2016 (+4,1 % après +4,2 %). Pour 2018, l’acquis de croissance serait déjà de +4,6 % à mi-année.

Dans ce contexte toujours favorable, l’activité est restée dynamique.

Les chiffres d’affaires ont progressé de 5.8% par rapport au même trimestre 2016. Les ventes sur le marché français sont dynamiques (+5%), en lien avec une activité industrielle très soutenue, et l’activité à l’export connait un taux de croissance toujours fort (+7 %).

La demande en machines et accessoires progresse encore sur cette fin d’année. 50% des participants estiment le niveau des consultations stable, mais 42% le jugent nettement en hausse par rapport au troisème trimestre, soit 92% de satisfaction contre 90% au 3eme trimestre. Les entrées de commandes sont à nouveau à la hausse (+6.5%) par rapport au trimestre précédent, évolution classique après un troisième trimestre toujours en demi-teinte. Elles progressent par contre de près de 5% par rapport à la meme période 2016, elle-même en croissance de 8%, ce qui est une bonne performance.Les carnets de commandes sont étoffés. Le volume est jugé supérieur à la normale par 38 % des répondants, un plus haut depuis plusieurs trimestres. Ce sont plutôt des equipements au niveau technologique avancé qui structure la demande sur le trimestre.

Les délais d’approvisionnement tendent à nouveau à s’allonger et, de fait, les livraisons suivent la même tendance. Le prix des métaux reste encore stable pour une majorité pour 34 % des entreprises interrogées bien que 38 % signalent des hausses. Les prix des composants se sont également redressés. Les stocks diminuent encore puisque seuls 9% des répondants les jugent supérieurs à la normale.

Se sont aujourd’hui près de 50 % des répondants qui envisagent une hausse des emplois dans leur entreprise au cours des trois prochains mois, contre 30 % fin septembre. Et les difficultés à trouver les profils attendus s’accentuent, malgré un taux de chômage toujours important.

Tous les secteurs sont porteurs d’une demande : le bâtiment, l’énergie, l’industrie , les secteurs du transport. Les donneurs d’ordres mais également les sous-traitants de l’automobile et aéronautique rénovent des lignes ou soumettent de nouveaux projets de production. Ils recherchent des solutions flexibles, et connectées. Mais la forte technicité des produits implique des demandes complexes de la part des clients et les fournisseurs d’équipements sont très sollicités pour améliorer les process de production chez leurs clients pour leur faire gagner en productivité.

2018 démarre sur de belles perspectives

Les fournisseurs de biens de production restent prudents quant leurs prévisions de commande sur le premier trimestre, et tiennent compte des évolutions cyclique infra annuelles. Toutefois ils estiment que les entrées de commandes devraient évoluer favorablement, de l’ordre de (+3% à +4%), soutenue par une demande encore robuste en France et en Europe.

http://www.symop.com

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: