En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La Franche-Comté confirme son dynamisme sur le marché de l’industrie du dispositif médical

Publication: Mai 2013

Partagez sur
 
La Franche-Comté est présente en force à MEDTEC France. 26 exposants francscomtois seront réunis sur le collectif régional...
 

26 exposants francs-comtois réunis sur le collectif régional

à MEDTEC France les 15 et 16 mai 2013 à Lyon (stand 125)

Forte de son savoir-faire historique dans la haute précision, au départ développé dans l’horlogerie, puis étendu au fil des ans aux industries microtechniques et à la recherche sur les nanostructures, les compétences de Franche-Comté se sont naturellement imposées dans le secteur des technologies biomédicales. Cette évolution illustre également la nécessité contemporaine de recourir, pour soigner le corps au plus près de la racine du mal, aux ressources de « l’infiniment petit ». Celles, précisément, dont la région s’est fait une spécialité.

Aujourd’hui, avec 250 entreprises qui participent directement ou indirectement à la production biomédicale mondiale, autour du CHRU et de ses équipes de recherche de l’Université, du Pôle des microtechniques et de ses nombreux projets sur le médical ainsi qu’avec sa technopole dédiée à la santé, la Franche-Comté s’affirme clairement comme un cluster dynamique pour les dispositifs médicaux innovants.

La Franche-Comté est présente en force à MEDTEC France. 26 exposants francscomtois seront réunis sur le collectif régional organisé par la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie et financé par la Région Franche-Comté. Des composants spécifiques aux implants et prothèses, de la micro-injection pour le médical aux microsystèmes biocompatibles, les entreprises participantes développent une stratégie offensive sur le marché du dispositif médical. Premières actualités…

Ils innovent et investissent pour le marché des dispositifs médicaux

- STATICE innove : EasyTip en avant-première sur Medtec France Spécialiste de l’étude, du développement et de la fabrication d’implants, instruments et équipements de laboratoires, STATICE, installée à Besançon, compte aujourd’hui une centaine de clients dans toute l’Europe. Avec une équipe R&D de 30 personnes, STATICE fait partie des entreprises du biomédical qui innovent en permanence.

Pour preuve, une nouvelle participation de l’entreprise à un projet de recherche international. STATICE travaille en effet avec l’Institut FEMTO-ST de l’Université de Franche-Comté et différents partenaires allemands, suisses et finlandais sur une nouvelle technologie miniaturisée de détection des cancers de la peau.

A l’actu également : EasyTip, une toute nouvelle machine à souder des tubes de cathéter qui couple l’avantage de la très haute précision et de la répétabilité du process. Elle sera présentée pour la première fois sur MEDTEC France à Lyon.

- CISTEO accompagne le développement des dispositifs médicaux innovants Pour sa troisième année d’exploitation, Cisteo MEDICAL investit massivement pour poursuivre son développement. De nouveaux équipements permettent à l’entreprise bisontine de gérer l’ensemble des démarches de conception en interne. L’entreprise vient d’acquérir plusieurs équipements pour répondre aux demandes de ses clients : « la société réalise en interne l’injection de pièces en silicone ainsi que le nettoyage, l’assemblage et le conditionnement, présente Christophe Moureaux le dirigeant. En octobre dernier nous avons fait l’acquisition d’une salle blanche ISO 7 de 50 m2 comportant une zone centrale ISO 5 de 6.5 m2, une presse d’injection Silicone MAPLAN, des bacs Ultra-son et une thermo-scelleuse ». Un équipement indispensable qui permet d’élargir le champ de compétences de l’entreprise qui propose toujours des micros-soudures laser en salle grise sur machine ROFIN. Cisteo Medical vient également de se doter d’un nouvel atelier de prototypage.

- BECKER ELECTRONIQUE s’affranchit des écrans de sérigraphie Sous-traitant et intégrateur de cartes électroniques, BECKER travaille principalement pour les marchés de l’aéronautique, du médical et de la défense. L’entreprise améliore sans cesse ses technologies et pour ce faire, elle vient d’acquérir une machine My 500 pour sérigraphier la pâte à braser en s’affranchissant des écrans de sérigraphie. Cette nouvelle technologie assure une plus grande flexibilité et est particulièrement adaptée à la pré-série et à la moyenne série. Outre le fait que le client économise des frais d’outillages (écrans de sérigraphie et réglages associés), elle autorise aussi une permutation rapide entre un process RoHS et un process plombé avec un temps de cycle insignifiant pour le changement des réservoirs de pâte à braser. BECKER ELECTRONIQUE est aujourd’hui la seule entreprise du quart Nord Est de la France à être dotée de cet équipement de pointe.

- AJ SOLUTIONS : 2 nouveaux logiciels sur le marché Conseil, analyste et accompagnateur de l’intégration de solutions Solidworks, AJ Solutions présente cette année deux nouveaux logiciels : SolidWorks Electrical pour une conception encore plus rapide des systèmes électriques et SolidWorks Plastics pour une conception optimisée des pièces en plastique et des moules à injection.

VUILLERMOZ, matériel unique « Nous avons un savoir-faire dans tout ce qui gravite autour du micro-usinage, de l’étude aux essais sur presse à la métrologie, qu’il s’agisse de micro-moule, micro-outil, de découpe ou de micro composants. Nous possédons parfois des matériels uniques en Europe et nous sommes capables de tenir les cotes dans les 2 microns ». Philippe Vuillermoz, PDG ajoute « concernant nos investissements, nous venons d’acquérir une nouvelle presse de micro-injection et un centre d’usinage d’une précision au 10e de micron ». Entreprise innovante, VUILLERMOZ travaille beaucoup avec le CEA et s’associe aux projets R&D du Plastipolis et du Pôle des Microtechniques notamment sur les nouveaux procédés PIM (Power Injection Molding).

- JTD : investissements et développements de savoir-faire Décolleteur de haute précision, JTD produit depuis de nombreuses années des pièces d’appareillages médicaux et d’implants chirurgicaux tels que les broches trocart, des vis de compression ou des vis d’osthéosynthèse. Son expertise dans l’usinage de l’inox implantable, du titane et du PEEK permet à l’entreprise d’appuyer ses clients en amont lors du développement de leur produit. JTD a complété ses équipements en installant cette année une salle grise pour le conditionnement et le lavage ultrasons. Aujourd’hui, le médical représente 15% du chiffre d’affaires de l’entreprise.

- Une nouvelle agence à Besançon pour VENFROID L’ensemblier de la chaîne du propre conçoit, réalise et assure la maintenance de salles propres (classe ISO 8 à ISO 5), de locaux à empoussièrement contrôlé et/ou locaux microbiologiquement maîtrisés, de plafonds à flux laminaires ou de postes de travail en protection rapprochée. VENFROID vient d’ouvrir une agence à Besançon.

- Un 2ème site pour le DÉCOLLETAGE DE LA GARENNE Décolleteur de haute précision dans la petite dimension, LE DECOLLETAGE DE LA GARENNE a créé cette année un 2e site à Ornans (Doubs) afin d’optimiser son organisation et sa capacité de production au service de ses clients. Fournisseur de grandes manufactures horlogères et de technologies médicales de pointe, l’entreprise améliore en permanence sa performance. « Depuis un an, nous avons investi pr rique qui nous permettent d’aller encore plus loin dans la précision et de travailler désormais des diamètres inférieurs à 1,5 mm, explique Jacques Maronne, le dirigeant de l’entreprise. Grâce à notre savoir-faire et à ces nouveaux moyens, nous avons d’ailleurs largement développé notre activité pour le médical ».

CREATECH : développements dans la chirurgie et le dentaire CREATECH qui propose un large panel de services dans la conception, la modélisation, la fabrication et l’assemblage de pièces pour la bijouterie et l’horlogerie, développe maintenant depuis plusieurs années son expertise pour le médical. Certifiée ISO 13485, l’entreprise a triplé sa surface de production depuis 2011. Pour la chirurgie, CREATECH réalise notamment des plaques à os, des valves spécifiques ; pour le dentaire, ce sont des implants ou des pièces d’outillage spécifique. L’entreprise qui usine des matériaux spéciaux tels que l’Inconel, le Chrome Cobalt, le Tungstène ou l’alliage Nickel-Titane NiTi, a mis en place une nouvelle organisation de R&D qui lui permet d’optimiser l’accompagnement de ses clients.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique