En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’heure de la transition numérique est venue pour le secteur de l’ingénierie

Publication: 26 janvier

Partagez sur
 
Un nouveau rapport rédigé par Aconex et le Boston Consulting Group (BCG) met en avant les principales recommandations des membres du GIC pour accélérer l’adoption du numérique dans le secteur de l’ingénierie et de la construction...
 

Aconex Limited, la plateforme n°1 pour l’exécution numérique de projets, a annoncé aujourd’hui que le Global Industry Council (GIC) – inauguré en octobre dernier a publié son premier rapport intitulé “5 clés pour assurer la transition numérique de vos projets d’ingénierie et de construction.” Le rapport, rédigé par Aconex et le Boston Consulting Group, souligne les nombreux défis auxquels le secteur de l’ingénierie et de la construction est confronté pour adopter et implémenter des technologies numériques et il propose des solutions pratiques assorties d’études de cas. Le GIC a été créé par Aconex et compte parmi ses membres des leaders mondiaux du secteur de l’ingénierie et de la construction, comme AECOM, Bechtel, Chiyoda, Fluor, Lendlease et TAV Construction.

“5 clés pour assurer la transition numérique de vos projets d’ingénierie et de construction” est la première feuille de route claire qui fournit des conseils pratiques aux maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre et entreprises pour transformer les défis liés à la transition numérique en véritables opportunités de réussite,” a déclaré Leigh Jasper, co-fondateur et PDG d’Aconex. “Chaque organisation est différente et un des principaux bénéfices du rapport est de leur apporter les connaissances nécessaires pour hiérarchiser les domaines d’action qui auront le plus d’impact sur leur stratégie et leurs opérations.”

Kate Nelson, membre du GIC et responsable des technologies commerciales et de l’innovation chez Lendlease Building, a déclaré que le rapport met en lumière l’importance de rester à la pointe de la technologie dans le secteur de la construction. “Fait intéressant, le rapport met en évidence un certain nombre d’obstacles culturels et techniques qui entravent l’adoption du numérique et auxquels de nombreuses organisations sont actuellement confrontées. Ce n’est qu’en s’attaquant aux deux éléments de l’équation que notre secteur sera en mesure de complètement tirer parti des avantages que promet la prochaine vague de technologies numériques.”

Le rapport présente les cinq défis principaux, ainsi que des solutions détaillées :

1. Intégration au sein de l’écosystème : les organisations doivent composer avec des écosystèmes digitaux complexes composés de multiples plateformes créant et dupliquant les données.

2. Rationalisation et standardisation : les processus et systèmes complexes et non-standardisés doivent être rationalisés sur tous les projets.

3. Développer les talents numériques : non seulement les organisations manquent d’experts en informatiques mais également d’une équipe ayant des compétences digitales solides.

4. Assurer l’adoption du numérique : l’appréhension du personnel provient de défis culturels et techniques.

5. Etablir la valeur et le retour sur investissement : les organisations ont du mal à communiquer les bénéfices des investissements majeurs en matière de numérique.

Le secteur de l’ingénierie et de la construction est l’un des derniers à adopter les technologies numériques pour les processus métier. Beaucoup d’entreprises du secteur peinent à consolider des plateformes fragmentées, standardiser leurs processus, ou encore attirer les talents numériques, engendrant ainsi une baisse de la productivité.

Les avantages à numériser l’exécution des projets sont nombreux : rester compétitif, et conserver/augmenter leur part de marché, réduire les coûts, augmenter la productivité, assurer la sécurité et exécuter les projets dans le budget et les délais impartis. Promis à une croissance rapide, le secteur de l’ingénierie et de la construction devrait atteindre 17 500 milliards de dollars d’ici 2030 et il se doit d’exploiter les nouvelles technologies dès maintenant.

"Les outils digitaux font désormais partie de notre quotidien. Et dans le secteur de l’ingénierie et de la construction, chaque intervenant est poussé à utiliser ces outils pour ses projets qu’il s’agisse de rationaliser les processus en abandonnant le support papier ou d’étendre la portée du BIM,” a déclaré Dr. Ahmet Citipitioglu, Directeur Ingénierie et Conception chez TAV Construction. “Ce rapport fournit une feuille de route concise sur les points de départ de la transition numérique en se basant sur un large éventail d’expériences dans le secteur.”

“Ce fut une expérience fantastique de pouvoir échanger, avec mes pairs membres du GIC, des idées qui ont été compilées dans ce rapport fort utile,” a déclaré Ichiro Ota, Responsable de section, Section i-EPC, Gestion Informatique chez Chiyoda. “Chaque membre dispose des connaissances et d’un leadership uniques dont le secteur peut tirer parti pour accroître l’adoption et implémenter plus rapidement et avec efficacité les technologies numériques. Je suis reconnaissant envers Aconex et le BCG de nous avoir tous réunis.”

http://www.bcg.com

http://www.aconex.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: