En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Contrôles et pérennité des réseaux d’assainissement

Publication: 22 janvier

Partagez sur
 
Les Canalisateurs, Cinov, la FIB et le Syncra se mobilisent : RDV au Carrefour des Gestions Locales de l’Eau...
 

Signature d’une charte d’engagement le 24 janvier à 11 h 30 sur le Village Béton en présence des présidents des 4 syndicats signataires Conférence « Contrôles préalables à la réception pour la pérennité des réseaux d’assainissement » le 24 janvier de 14 h à 15 h sur le Village Béton Publication d’une lettre ouverte aux maîtres d’ouvrage et aux maîtres d’œuvre : Vous voulez des réseaux qui durent ? Appliquez les contrôles requis !

Les contrôles préalables à la réception des réseaux d’assainissement, respectant les exigences réglementaires et les règles de l’art, sont une des clés majeures de la pérennité des réseaux d’assainissement.

C’est pourquoi les professions représentées par Les Canalisateurs, la fédération Cinov, la FIB (Fédération de l’Industrie du Béton) et le Syncra (Syndicat National des Contrôleurs de Réseaux d’Assainissement) se mobilisent et profitent du rendez-vous du Carrefour des Gestions Locales de l’Eau pour réaffirmer leur engagement collectif pour assurer la durabilité de ces investissements.

Les réseaux d’assainissement sont destinés à remplir leurs fonctions pendant des durées très supérieures aux 50 ans généralement prévus pour leur amortissement. L’investissement qu’ils représentent (4,6 milliards d’euros par an) est important. La qualité de la conception et de la pose de ces réseaux est donc indispensable pour assurer la pérennité de ces ouvrages, et par conséquent, la rentabilité de l’investissement.

Les réseaux d’assainissement sont soumis à l’arrêté du 21 juillet 2015 relatif aux systèmes d’assainissement collectif et aux installations d’ANC. Cet arrêté précise que les essais font l’objet d’un marché ou d’un contrat spécifique passé entre le maître d’ouvrage et un opérateur de contrôle accrédité, indépendant de l’entreprise chargée des travaux, et le cas échéant, du maître d’œuvre et de l’assistant à maîtrise d’ouvrage.

Un commentaire technique à cet arrêté publié le 2 mars 2017 comporte une fiche complète consacré à la réception des travaux, qui précise que :

- Ces tests concernent le système de collecte (conduite principale, branchements et boîtes associées, regards).

- Les essais de réception comprennent notamment le contrôle de l’étanchéité, le contrôle de la bonne exécution des fouilles et de leur remblaiement, l’état des raccordements, la qualité des matériaux utilisés, l’inspection visuelle ou télévisuelle des ouvrages et la production du dossier de récolement.

- Les contrôles réalisés par les organismes de contrôles accrédités doivent se conformer aux exigences du Fascicule 70-1 du Cahier des Clauses Techniques Générales « Fourniture, pose et réhabilitation de canalisations d’eau à écoulement à surface libre (parution attendue fin janvier) et aux exigences des normes applicables dans le domaine de la réception des réseaux d’assainissement telle que la norme NF EN 1610, « mise en œuvre et essais des branchements et collecteurs d’assainissement ».

- Les maîtres d’ouvrage pourront se référer au « Guide technique ASTEE pour la réception des réseaux d’assainissement neufs » version octobre 2014 pour élaborer leurs marchés relatifs à la réception des travaux de réseaux d’assainissement ainsi qu’au Guide des Canalisateurs « Contrôle de la qualité de pose » (parution au 1er trimestre 2018).

http://www.fib.org/

http://www.cinov.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: