En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Acquisition d’un bâtiment de 1 600 m2 à Pessac

Par JEAN-FRANÇOIS LÉTARD Président d’OliKrom

Publication: Décembre 2017

Partagez sur
 
C’est une nouvelle étape capitale dans le développement d’OliKrom !...
 

La start-up vient d’acquérir un bâtiment de 1 600 m² à Pessac (Gironde), aux abords de la Cité de la Photonique. Dans quelques mois, ses collaborateurs prendront possession de locaux « flambant neufs » appelés à accompagner la forte croissance d’OliKrom, poussée par les nombreux contrats, partenariats et appels d’offres récemment remportés.

Pourquoi ce nouveau bâtiment ?

« En 3 ans à peine, OliKrom a franchi beaucoup d’étapes : d’abord projet de laboratoire mené au sein du CNRS à l’ICMCB (Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux), puis start-up hébergée dans des locaux appartenant à l’ENSCBP (NDLR : École Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique)... Aujourd’hui, nous entrons dans une nouvelle phase de développement : la pré-industrialisation de nos solutions. Pour cela, il nous faut plus de place et un espace modulable, capable d’absorber une forte croissance de l’activité et des effectifs.

Nous voulions aussi rester en Nouvelle-Aquitaine, qui soutient le développement des futures ETIs, et étions attachés à Pessac, une ville dynamique qui concentre universités et centres d’innovation, le tout à proximité immédiate du grand centre névralgique qu’est Bordeaux. »

Concrètement, comment s’organisent les lieux ?

« Il s’agit d’un bâtiment de 1 600 m² dans lequel nous venons de débuter des travaux d’aménagement. Il accueillera 700 m² de bureaux pour les équipes - 12 personnes à date, une 50aine d’ici 2 à 3 ans - ; un centre de R&D où seront mis au point les pigments, encres et peintures ; enfin, une unité pilote de production, sorte de « pré-usine » dans laquelle des réacteurs pourront produire plusieurs 10aines de kilos d’encre et plusieurs 100aines de kilos de peinture quotidiennement.

Nous avons prévu d’y emménager dans le courant du 1er semestre 2018. »

Quels sont les projets en cours ?

« Nous avons contractualisé plusieurs beaux programmes : un accord de collaboration avec Eiffage autour des marquages au sol, en particulier la nuit et en conditions météos dégradées ; un partenariat avec Airbus pour le développement de peintures thermosensibles et permettant la détection d’impacts ; et très récemment l’appel à projets « Route du Futur » remporté avec le consortium « I Street » pour le développement d’une route intelligente, instrumentée et connectée. Les nouvelles infrastructures vont nous permettre de produire toutes ces solutions intelligentes, mais aussi d’adresser de nouveaux marchés autour d’enjeux de sécurité industrielle. »

Les pigments intelligents, késako ?

Les pigments intelligents développés par OliKrom permettent de créer des encres et des peintures sensibles aux modifications de leur environnement. De façon concrète, cela signifie que ces revêtements changent de couleur lorsqu’il y a une perturbation de la température (propriété thermochrome), de la lumière (propriétés photochrome, de fluorescence et/ou de phosphorescence), de la pression (propriété piézochrome), d’un solvant (propriété solvatochrome) ou d’un gaz (propriété chimiochrome).

Des applications multiples et variées

Extrêmement résistants, programmables, des couleurs - au choix - réversibles ou non... Les revêtements OliKrom ??? offrent un champ d’applications potentielles très large au service de la sécurité et de la traçabilité.

http://olikrom.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: