En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Discngine lève 1,1 million d’euros lors d’un premier tour de table

Publication: Décembre 2017

Partagez sur
 
La société va développer son offre unique de logiciels SaaS pour aider à la découverte de molécules innovantes...
 

Discngine, un éditeur de logiciels spécialisés pour la recherche en sciences de la vie, annonce aujourd’hui avoir levé 1,1 million d’euros auprès d’Extens Développement e-Santé lors d’un premier tour de table. Ce financement va permettre à Discngine de développer son offre de solutions Software-as-a-Service (SaaS) pour l’industrie des sciences de la vie. L’approche SaaS n’est pour l’instant pas la norme dans ce secteur.

Discngine propose d’ores et déjà des logiciels pour la gestion des données, la visualisation et les procédures de prise de décisions dans le secteur des sciences de la vie, et compte parmi ses clients des leaders mondiaux de l’industrie pharmaceutique et cosmétique.

Au-delà du développement et de la commercialisation de ses solutions SaaS, la société utilisera les fonds levés pour accélérer son développement à l’international et recruter dix nouveaux collaborateurs avant fin 2018. La société va également mettre en place un conseil de surveillance, auquel participeront des représentants d’Extens et de Discngine, ainsi que deux experts du secteur de la recherche en sciences de la vie : Gordon Waldron, de Sequoia Business Solutions, et Simon Valentine, d’Illumina.

L’approche Software-as-a-Service consiste à proposer aux clients des services par abonnement. Il s’agit d’un modèle qui a fait ses preuves dans de nombreux secteurs, avec un fort potentiel de croissance. Dans le domaine des sciences de la vie, cependant, cette approche n’est pas encore très répandue. Discngine pourrait faire partie des sociétés qui démocratisent ce modèle, en s’appuyant sur ses 14 années d’expertise technique et scientifique.

« Grâce à cet investissement, nos équipes vont pouvoir concrétiser les projets d’industrialisation de nos technologies à haute valeur ajoutée et les lancer sur le plan commercial via une offre SaaS accessible aux chercheurs du monde entier », explique Eric Le Roux, fondateur et dirigeant de Discngine. « Discngine a désormais les moyens d’accélérer son développement à l’international. »

« Nous sommes ravis d’accompagner Discngine. La société a développé une plateforme technologique de pointe permettant d’augmenter l’efficience de la recherche de molécules ‘gagnantes’ », ajoute Arnaud Houette, Associé-gérant d’Extens. « L’enjeu est non seulement financier, mais aussi et surtout médical. Extens est là au cœur de sa stratégie : identifier les jeunes PME françaises de la e-santé, porteuses de technologies prometteuses, les aider à accélérer leur développement et contribuer ainsi à une amélioration de notre système de santé. »

Discngine collabore déjà avec Dassault Systèmes BIOVIA pour la distribution de ses deux premières solutions SaaS. La société prévoit de lancer de nouvelles solutions dédiées à la recherche en sciences de la vie au cours de l’année 2018.

- Investisseurs : Extens (Cédric Berger, Arnaud Houette)

- Audit financier : ACA Nexia (Hervé Krissi, Olivier Duval)

- Audit IT : Make it Work (Frédéric Thomas)

- Audit propriété intellectuelle : Astura (Matthieu Mélin, Robin Le Marois)

- Conseil juridique (Extens) : Chammas & Marcheteau (Nicolas Lecocq, Romain Penloup)

- Conseil Juridique (Discngine) : Lamartine Conseil (Fabien Mauvais, Ahlam Benhamed)

- Financement (Discngine) : Altman Partners (Jean-Marie Le Tallec, Jean de Limé, Thierry Gauthron)

http://www.discngine.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: