En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Se former pour apprendre à gérer les situations de crise en voyages d’affaires

Publication: 7 décembre

Partagez sur
 
Les entreprises se doivent de protéger et d’informer leurs salariés en situation de voyages d’affaires sur les risques qu’ils encourent. Une obligation légale que toutes ne suivent pas encore. A leurs risques et périls...
 

Deux jurisprudences rendent aujourd’hui tout employeur responsable civilement de la sécurité de ses salariés à l’étranger dès lors qu’il a conscience d’un risque et/ou qu’il ne prend pas de mesures suffisantes en vue de préserver leur sécurité face à un danger :

- La jurisprudence Karachi (2004) qui condamne la Direction des Constructions Navales (DCN) à la suite de l’attentat-suicide du 8 mai 2002 qui a provoqué la mort de onze employés français expatriés au Pakistan.

- La jurisprudence Jolo (2006) qui condamne le tour opérateur Ultramarina et son assureur, Axa, après la prise d’otages sur l’île malaisienne du 23 avril 2000.

A la suite de ces deux drames et en vertu du principe de précaution, toute entreprise est désormais dans l’obligation de fournir une information complète à ses salariés sur les risques sociaux, sanitaires, climatiques, géopolitiques des pays dans lesquels ils se rendent.

Selon une récente étude de l’Association of Corporate Travel Executives, ¼ des voyageurs d’affaires sondés ont fait état d’une hausse de la demande de formation pour la prévention des risques en amont du voyage. Un chiffre sous-dimensionné au regard des enjeux... Car il en va de la responsabilité légale de l’employeur de mettre en place des modules de formation et de sensibilisation à la sûreté du voyage d’affaires.

Un serious game pour former les voyageurs d’affaires

Face à l’instabilité géopolitique qui secoue de nombreux pays, à l’accroissement des risques et pour répondre à cette obligation légale, un organisme de formation français, Crisotech, propose d’utiliser le serious game Mr Travel®. « Il s’agit du premier jeu vidéo sérieux qui permet à tout salarié d’acquérir les bons réflexes et d’adopter les bons comportements lors d’un voyage d’affaires », précise Louis BERNARD, CEO de Crisotech.

Multilingue et disponible en français, anglais, espagnol, portugais, russe, allemand et arabe, le serious game Mr Travel® confronte l’utilisateur à plus de 30 tableaux et plus de 100 situations à risques qu’il pourrait rencontrer au cours de ses voyages.

En prenant place dans la peau d’un voyageur virtuel, on comprend instantanément comment réagir lors d’une agression ou d’un enlèvement, on identifie les sujets sensibles à éviter de développer avec la population locale, on sait comment réagir face une intoxication alimentaire...

Récompensé aux Trophées de la Sécurité Privée en 2012 « Meilleure innovation technologique d’une PME ou startup » et Laurier d’Or du Voyage d’Affaires cette même année, Mr Travel® est inspiré d’expériences vécues et a été élaboré par des professionnels de la gestion des risques et des voyageurs aguerris.

« Avec cet outil innovant, nos clients qui envoient leurs collaborateurs dans le monde entier répondent à leur obligation légale », souligne Louis BERNARD. « Et avec leurs expériences et leurs remarques, nous améliorons en permanence Mr Travel®. »

http://crisotech.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: