En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Enquête sur les décideurs informatiques du secteur des logiciels

Par Eric Pernot, Responsable Marketing d’Interoute

Publication: 7 décembre

Partagez sur
 
Les décideurs informatiques du secteur des logiciels sont les plus enclins à adopter une infrastructure souple pour faire face aux changements...
 

Le cabinet d’étude Coleman Parkes a mené une enquête en septembre 2017 pour le compte d’Interoute, auprès de 820 décideurs travaillant dans des organisations européennes réalisant un chiffre d’affaires annuel oscillant entre 200 millions et cinq milliards d’euros. 136 exerçaient dans le domaine des logiciels, le secteur le plus représenté, qui, face aux changements, se montre le plus pragmatique : 43% des sondés se disent conscients d’évoluer dans un monde en mouvement, ce qui guide leurs choix en matière d’infrastructure, pour gagner en souplesse et pouvoir s’adapter aux changements. 22% disent se concentrer sur ce qu’ils font de mieux, 21% voient dans la transformation digitale un avantage concurrentiel tandis que 14% mettent en suspend leurs projets de transformation digitale en attendant un peu plus de stabilité géopolitique.

En premier lieu, les responsables informatiques du monde du logiciel considèrent la transformation digitale comme un moyen de mondialiser leur infrastructure (47%), suivi de près (46%) par une façon d’améliorer les processus et de moderniser l’entreprise pour réduire les coûts. 39% y voient un facilitateur d’innovation, pour accentuer sa compétitivité, 38% une manière d’améliorer l’expérience client, 37% l’expérience des collaborateurs, et 35% déclarent privilégier le cloud et utiliser le cloud hybride pour faire coexister les anciennes applications avec les nouvelles.

En effet, pour 60% des sondés, cette intégration peut constituer l’un des obstacles à surmonter pour mener à bien sa transformation digitale à égalité avec l’incertitude politique (60%). Puis viennent l’agilité pour 49% des sondés, le manque de compétences pour mener à bien les projets de transformation digitale pour 47%, le budget pour 46%, et le manque de consensus au sein de la direction pour 38%.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: