En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Journée de clôture du projet CoCoVéA

Publication: 23 novembre

Partagez sur
 
Vendredi 24 novembre, université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis -Campus Mont Houy - ENSIAME...
 

Objet de toutes les attentions jusque dans la politique nationale, le véhicule autonome est au centre des sujets de recherche à l’université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Dans son laboratoire LAMIH UMR CNRS 8201, des chercheurs du département d’automatique spécialisés dans les interactions homme/machine coopèrent avec des constructeurs, équipementiers et industriels de l’automobile pour développer notamment un système de partage de contrôle entre le conducteur et le véhicule automatisé.

Ensemble, ils travaillent depuis 4 ans sur le projet CoCoVéA : Coopération Conducteur - Véhicule Automatisé, projet financé par l’agence nationale de la recherche (ANR) dans le cadre de l’appel ANR-TDM-13 et soutenu par les pôles de compétitivité Mov’eo et i-Trans.

Le consortium présentera ses résultats vendredi 24 novembre dès 10h30. Plus particulièrement ceux concernant la définition des interactions entre le conducteur et le véhicule pour régler les problèmes de partage du contrôle, d’autorité sur les changements de trajectoires, de modification du niveau d’automatisation et de retour d’information sur le fonctionnement du système.

De 14 h à 16 h des démonstrations seront proposées sur les simulateurs et véhicules réels ayant reçu les prototypes des systèmes développés : conduite sans intervention du conducteur, partage de contrôle entre un conducteur et un système automatisé, autorité sur les changements de trajectoires, détection d’endormissement, reprise en main par l’humain, etc...

Sur le plan scientifique et technique, il s’agit d’une thématique de recherche très originale dont la résolution va ouvrir la voie à une grande variété de situations d’usage où la sécurisation de la trajectoire est la préoccupation centrale.

Sur le plan sociétal, outre le gain en sécurité, des thématiques amont comme celles-ci sont une garantie de compétitivité et de maintien des savoir-faire pour l’industrie automobile.

Sur le plan économique, l’enjeu industriel pour le développement de ces nouvelles fonctionnalités est considérable. Il peut donner aux fournisseurs et aux fabricants une image de marque très forte de recherche sur la sécurité. Il constitue par ailleurs un chiffre d’affaires potentiel considérable.

http://www.univ-valenciennes.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: