En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’erreur humaine est la cause la plus fréquente des pannes dans l’industrie

Publication: 8 novembre

Partagez sur
 
Selon la dernière étude commandée par GE Digital, 48 % des fabricants industriels estiment qu’il existe une marge d’amélioration considérable pour prévenir la défaillance d’un équipement...
 

Selon une nouvelle étude mondiale de Vanson Bourne, sponsorisée par ServiceMax, le leader des solutions de Field Service Management et filiale de GE Digital, c’est dans le secteur de la fabrication industrielle que l’erreur humaine est la cause la plus fréquente des temps d’arrêt fortuits. 23 % sont déclenchés par une erreur de l’utilisateur, contre seulement 9 % dans d’autres secteurs.

Cette nouvelle étude « After The Fall : Cost, Causes and Consequences of Unplanned Downtime » a été menée auprès des services informatiques et de la gestion d’équipes de terrain (Field Service Management) de 100 fabricants industriels au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France et en Allemagne. Elle a également recueilli le témoignage de 350 entreprises d’autres secteurs tels que le médical, l’industrie pétrolière et gazière, l’énergie et les services publics, les télécommunications, la distribution, la logistique et les transports.

« Il n’est pas surprenant que le secteur de la fabrication industrielle présente des niveaux d’erreur humaine plus élevés au vu de l’étendue des machines et des équipements nécessitant une maintenance et une intervention régulières des techniciens », a déclaré Mark Homer, Vice-Président Global Customer Transformation de ServiceMax. « Alors que certains fabricants ont commencé à digitaliser leurs offres de services avec une gestion automatisée sur le terrain via le déclenchement de mesures correctives ou d’interventions avant même qu’une défaillance ou une panne ne se produise, de nombreux acteurs industriels n’ont pas encore implémenté ce nouveau modèle. La répétition de ces temps d’arrêts de production imprévus génère des répercussions évidentes sur les taux de rendement global (OEE, Overall Equipment Effectiveness) des entreprises de ce secteur. »

- 48 % des personnes interrogées dans le secteur de la fabrication industrielle admettent qu’il existe une marge d’amélioration considérable dans la prévention des problèmes liés aux équipements de leur organisation.

- Parmi tous les secteurs étudiés, cette proportion est seulement plus importante (55 %) dans les télécoms.

- Tous secteurs confondus, 82 % des entreprises ont connu au moins une panne imprévue au cours des trois dernières années, la moyenne étant de deux pannes.

- L’étude souligne aussi le niveau élevé d’ignorance quant à l’état des actifs dans les organisations, tous secteurs confondus : plus de 70 % des entreprises ne sont pas en mesure de savoir quand les équipements doivent être entretenus, modernisés ou remplacés.

http://www.ge.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: