En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Pierre Monsan reçoit le Prix ENZYME ENGINEERING

Publication: 24 octobre

Partagez sur
 
Une personnalité scientifique toulousaine reconnue sur la place internationale pour ses travaux de recherches en Enzymologie...
 

Pierre Monsan professeur émérite à l’INSA Toulouse et Directeur Fondateur de Toulouse White Biotechnology, est la première personnalité française à recevoir le prix international Enzyme Engineering, une récompense décernée aux meilleurs chercheurs internationaux dans le domaine de l’enzymologie. Cette distinction prouve la dynamique et l’excellence de la Recherche dans le domaine de l’ingénierie enzymatique en France, et plus particulièrement à Toulouse.

Le prix international Enzyme Engineering : une reconnaissance pour la Recherche française

Organisé tous les deux ans sur des différents continents depuis 1971, l’Enzyme Engineering Conference (EEC) constitue le principal forum de discussion des nouveaux développements scientifiques concernant la technologie des enzymes et la biocatalyse. Preuve d’une mobilisation française forte pour la Recherche et de l’attractivité de la ville rose, le congrès réunira 250 chercheurs de renom et grands groupes industriels afin d’échanger sur les dernières recherches et applications en enzymologie.

Temps fort du congrès, le Prix International Enzyme Engineering est remis à chaque édition afin de récompenser un chercheur pour l’ensemble de sa carrière. Cette année, Pierre Monsan sera le premier français à recevoir ce Prix. Cette distinction consacrera les contributions scientifiques et industrielles remarquables qu’il a menées dans le domaine de la synthèse enzymatique des glucides. En récompensant une personnalité française, ce prix réaffirme la dynamique de la France dans le domaine de la recherche en enzymologie, face aux Américains et Japonais, pionniers et particulièrement actifs dans ce domaine.

Ces recherches et découvertes scientifiques en enzymologie ont un impact direct sur les produits du quotidien. Les principales applications se retrouvent dans tous les secteurs industriels de l’agroalimentaire ainsi que dans celui des détergents, du textile, de l’alimentation animale, etc.

Pierre Monsan, une personnalité scientifique Toulousaine reconnue pour l’ensemble de sa carrière

Ingénieur diplômé du Département de Génie Biochimique et Alimentaire de l’INSA Toulouse en 1969, Pierre Monsan a ensuite mené l’ensemble de sa carrière à l’INSA. Avec sa vision d’ingénieur, Pierre Monsan a contribué au domaine de l’ingénierie enzymatique, notamment par des travaux de greffage d’enzymes sur différents supports, de découverte de nouvelles enzymes et d’ingénierie au niveau moléculaire.

Son équipe de recherche a apporté des contributions majeures dans le domaine des glucane-saccharases. Grâce à l’immobilisation de ce type d’enzyme, Pierre Monsan a été l’un des pionniers au début des années 90 dans la synthèse de sucres non digestibles (pré-biotiques), qui stimulent la flore intestinale. Ce fut également le premier à appliquer ces découvertes dans le domaine cosmétique, et plus particulièrement à l’écologie de la flore cutanée. Aujourd’hui, Pierre Monsan a passé le relai au Professeur Magali Remaud-Simeon qui dirige une équipe de 80 personnes dédiées à l’ingénierie moléculaire enzymatique à l’INSA Toulouse.

En parallèle de sa carrière de chercheur, Pierre Monsan est également un entrepreneur toulousain. Il a co-fondé en 1984 la société BioEurope (groupe Solabia depuis 1992) et lancé le produit ‘BioEcolia’, un composant utilisé dans de nombreuses crèmes cosmétiques. Il a également participé à la création des sociétés Biotrade (Toulouse, 1996) et Génibio (Toulouse, 1998) et à l’implantation de la société LibraGen (acquise par Givaudan) à Toulouse (2004). Pierre Monsan est aujourd’hui Directeur fondateur de TWB (Toulouse White Biotechnology), structure créée en 2012 pour accélérer le développement des biotechnologies industrielles.

“Je suis très honoré de recevoir ce prix qui valorise mes travaux de recherche. La recherche d’aujourd’hui doit être au service de l’industrie de demain : les travaux sur la science du vivant doivent en effet nous aider à produire mieux et à créer des emplois. C’est dans cette perspective que j’ai fondé TWB, une structure qui vise à créer des synergies nouvelles entre les chercheurs et les industriels pour œuvrer ensemble au développement d’une industrie responsable et durable”, conclut Pierre Monsan.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: