En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Nouveau financement dans le cadre du plan Juncker

Publication: 10 octobre

Partagez sur
 
La BEI finance le développement du groupe Saint Jean Industries à hauteur de 45 M€...
 

La Banque européenne d’investissement (BEI) qui est la Banque de l’Union européenne (UE) et le groupe Saint Jean Industrie annoncent qu’ils ont signé ce vendredi 6 octobre 2017 un contrat de financement d’un montant de 45 millions d’euros en soutien aux activités de recherche et développement ainsi qu’aux investissements du Groupe français. La cérémonie de signature a eu lieu à Saint Jean d’Ardières près de Lyon en présence d’Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI et de Emile di Serio, Président du groupe Saint Jean Industries. Elle a été suivie d’une visite du site industriel.

Ce premier financement de la Banque de l’Union européenne avec le Groupe Saint Jean Industries a bénéficié de la garantie européenne au titre du Plan d’investissement pour l’Europe, appelé plus communément Plan Juncker, avec à la clef des conditions financières attractives et adaptées à ce type de financement.

« Avec ce nouveau financement dans le cadre du Plan Juncker, notre objectif est de renforcer le positionnement et la compétitivité au niveau international de cette entreprise innovante en forte croissance a souligné le Vice-Président Ambroise Fayolle durant la cérémonie de signature. Ce prêt permettra d’accroître l’efficacité de la production, la sécurité et la performance environnementale des opérations sur les différents sites du Groupe en Europe tout en accélérant les programmes de recherche en matière de nouveaux produits et procédés. Il s’inscrit dans notre action prioritaire en faveur de l’innovation industrielle et du transport intelligent et écologique. Il répond également aux objectifs du Grand Plan d’Investissement. »

« Après 55 ans d’une magnifique aventure industrielle familiale nous sommes fiers de pouvoir finaliser ce qui est à ce jour la plus grosse opération de financement de l’histoire du groupe. L’innovation à l’image du procédé COBAPRESS™ développé par mon père est devenue partie intégrante de l’ADN de notre entreprise. Notre mission s’est affirmé dans le temps pour aujourd’hui devenir un groupe industriel mondial fort, incontournable et autonome, qui propose des solutions innovantes à ses clients, en renforçant chaque jour son expertise métiers et produits, à la quête des ‘‘océans bleus’’ dans lesquels chacun peut se développer et s’épanouir. Nous voulons désormais oeuvrer pour un monde plus propre en réduisant l’utilisation des ressources naturelles avec moins de capital, d’énergie et de temps. »

Ce financement européen permettra de soutenir les programmes de recherche, de développement et d’innovation (RDI) du Groupe entre 2017 et 2019 en France, mais également les investissements liés aux lignes de fabrication en France, Allemagne, Croatie et Espagne avec à la clef l’acquisition de matériel neuf pour les procédés, la modernisation des installations de production existantes ou encore la maintenance et l’améliorations de la sécurité et de l’environnement des sites. L’aspect environnemental est une composante essentielle du projet avec notamment la fabrication industrielle de pièces plus légères contribuant à réduire les émissions polluantes des véhicules. Le projet financé aura également un impact social élevé avec la création de plus de 150 nouveaux emplois en Europe sur la durée de l’investissement.

Faisant de l’innovation et de la recherche-développement une de ses priorités d’action, le Groupe BEI a consacré 13,5 milliards d’euros d’investissements en soutien à des projets innovants en Europe en 2016, qu’il s’agisse de programmes de recherche de grands groupes ou d’entreprises innovantes. En France, en 2016, 38% des investissements du Groupe BEI ont été consacrés au soutien des entreprises, de l’innovation et de la recherche-développement sur un total d’activité s’élevant à 9,3 milliards d’euros.

Le Plan Juncker continue ainsi sa montée en puissance en France avec à ce jour 99 opérations totalisant 7,5 milliards d’euros de financements du groupe BEI, lesquels mobiliseront 35,4 milliards d’investissements supplémentaires.

http://www.eib.org/

http://www.st-ji.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: