En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Comment les nouvelles technologies transforment-elles la gestion des chèques ?

Par Arnaud Dubois, Directeur commercial moyens de paiement chez Orone

Publication: 26 septembre

Partagez sur
 
Les règlements par chèque n’ont incontestablement pas dit leur dernier mot...
 

Dans ce contexte, force est de constater que plusieurs millions de transactions sont encore réalisées tous les ans par les professionnels et les particuliers. On notera également que les aspects liés à l’encaissement de chèques connaissent une réelle évolution et tendent à se moderniser pour gagner en agilité.

.

Une mutation des modes de traitements

Un premier constat tient à la mutation des technologies qui ont profondément fait évoluer le secteur et généralisé un mode de traitement industriel jusqu’alors réservé aux grandes sociétés et gros remettants. Ce point-clé marque une rupture significative en simplifiant l’accès à des technologies à très forte valeur ajoutée.

Cette tendance de fond a notamment été favorisée grâce au Cloud Computing qui a fait voler en éclats les modèles empiriques et institutionnalisé de nouvelles approches de travail. Cela a notamment permis d’automatiser les processus de traitement de petits et moyens volumes de chèques en prenant en compte les volumétries adressées et les contextes d’usage.

Une réelle prise en compte des attentes métiers

L’intérêt de ces nouvelles approches pour les entreprises s’explique donc principalement par les bénéfices opérationnels auxquels peuvent accéder les équipes des départements financiers et comptables. En effet, rappelons qu’un processus traditionnel de traitement de chèques comporte de très nombreuses étapes manuelles, qu’elles engendrent souvent des erreurs humaines (saisie…) et qu’in fine, elles ne représentent pas une réelle valeur ajoutée pour l’entreprise qui pourrait aiguilleur ses collaborateurs vers d’autres tâches plus importantes.

Grâce au digital, l’ensemble du cycle de gestion est industrialisé et les différentes opérations sont simplifiées, et ce, jusqu’à la génération des fichiers de remises qui peuvent ensuite être automatiquement envoyés aux banques. Les délais de traitement sont alors largement optimisés.

Simplifier, automatiser et fiabiliser le processus de traitement des chèques, faciliter l’enregistrement et le rapprochement comptable, accélérer la remise en banque… autant d’éléments-clés qui semblent désormais s’imposer comme des prérequis indispensables. L’impact de la digitalisation dans les processus de gestion financière des entreprises a donc largement contribué à créer de nouveaux réflexes et à moderniser une tâche complexe et nécessitant jusqu’alors la mobilisation d’équipes dédiées.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: