En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Belge INDUCTOTHERM équipe de matériel VERLINDE sa nouvelle usine

Publication: 22 septembre

Partagez sur
 
INDUCTOTHERM EQUIPMENT BELGIUM, est spécialisée dans l’étude, la fabrication et la mise en service d’équipements de chauffage par induction, utilisés dans l’industrie sidérurgique...
 

Implanté à Herstal en région Wallonne dans la province de Liège, Inductotherm qui compte une centaine de personnes, réalise pratiquement la totalité des 40 millions d’Euros de son Chiffre d’affaire annuel à l’export, avec des clients en Chine, Inde, USA, Corée, Japon… La société livre chaque année entre 20 et 30 installations de chauffage de tôle par induction. INDUCTOTHERM est le leader mondial de ce marché.

Une nouvelle usine pour mieux produire

Serge Houet Chef de projet nouvelle usine : « Notre ancienne implantation à Herstal date des années 20, et nous avions besoin de moderniser notre organisation de production. Sur la commune d’Herstal, dans la zone industrielle des Hauts Sarts, nous avons donc décidé de construire une nouvelle usine, de 10000 m² qui répond à l’espace dont nous avons besoin. Pour les équipements de levage et de manutention, nous avions déjà une expérience du matériel Verlinde. Europa-Levage qui a remporté le marché, a sécurisé son offre en nous proposant des palans Verlinde répondants exactement à nos attentes. »

Un positionnement unique dans le groupe Inductotherm

Serge Houet : « Dans le groupe Inductotherm, nous sommes les seuls à produire des équipements de chauffage de tôle par induction à haute fréquence. Si le principe est connu depuis longtemps, sa mise en oeuvre pour chauffer des tôles allant jusqu’à 2,10 m de large et défilant à la vitesse de 180 m/mn, nécessite une maitrise technologique en haute fréquence et dans la conception et le refroidissement de la "bobine" d’induction. Cette dernière, réalisée en barres de cuivre d’une section de 150 mm va véhiculer des dizaines de milliers d’Ampères et produire le champ électromagnétique adapté à la température à laquelle nous devons porter la tôle ».

Précision, efficacité et encombrement

Serge Houet : « Le gros avantage de l’induction, par rapport aux autres moyens de chauffages des tôles, c’est d’abord qu’il n’y a pas de contact entre le matériau et la source de chaleur, ce qui permet une chauffe rapide et régulière en défilement continu de la tôle. Ensuite, la forte densité de puissance est disponible dans un espace réduit à l’échelle d’une usine sidérurgique. Les équipements de chauffage par induction que nous livrons, sont utilisés par exemple pour la cuisson de peinture ou de revêtement sur des tôles de bardages ou d’électroménager, ou encore pour des opérations de recuit et de galvanisation en ligne. Le fait de pouvoir mettre en ligne plusieurs unités de chauffage, permet de respecter le processus de chauffe en s’adaptant aux deux paramètres complémentaires que sont la température et la vitesse de défilement de la tôle. »

Les palans VERLINDE participent à l’organisation de la production

Serge Houet : « Notre nouveau bâtiment de 10 000 m² comprend une travée principale de 100 m de long, sur 50 m de large, avec une hauteur sous crochet de 9 m, que nous appelons " High Bay". Perpendiculaires à la High Bay, nous avons cinq travées "Low Bay" de 50 m de long sur 20 m de large et une hauteur sous crochet de 6 m. En tout, sur ces six travées, nous disposons pour nos opérations de levage de sept ponts roulants, deux semi-portiques et onze palans VERLINDE. »

Equipement de la High Bay

Serge Houet : « La High Bay dans laquelle nous réalisons l’assemblage des éléments fabriqués dans les Low Bays est équipée d’un pont bipoutre de type caisson sur lequel se déplacent deux palans VERLINDE, l’un de 32 Tonnes de type EUROBLOC VT4 et l’autre de 3,2 Tonnes de type VT1.. Ces deux palans sur le même pont sont utilisés individuellement pour le déplacement de charges ou ensemble pour des opérations de retournement de pièces. Sur la High Bay, nous avons également un autre pont mono caisson équipé d’un palan VERLINDE EUROBLOC VT1 de 3,2 Tonnes pour des opérations complémentaires de manutention. »

Equipement des "Low Bays"

Serge Houet : « Les low Bays ont une hauteur sous crochet de 6 m. Les quatre premières sont équipées de ponts monopoutre caisson avec un palan VERLINDE EUROBLOC VT1 de 3,2 Tonnes. Pour la cinquième Low Bay, un pont bipoutre de type caisson équipé d’un palan EUROBLOC VT3 de 12,5 Tonnes et d’un palan VT1 de 3,2 Tonnes nous permet de manipuler des composants lourds tels que les bobines d’induction en cuivre. Enfin, en extrémité de chacune des deux premières Low Bays, un semi-portique d’une hauteur de levée de 3 m, est équipé d’un palan de 1 Tonne pour la manipulation de faibles charges. Ces deux portiques se déplacent d’un côté sur le même chemin de roulement. »

La technologie VERLINDE

Serge Houet : « Nous manipulons et déplaçons des charges lourdes et encombrantes sur des distances et des hauteurs importantes et donc, la sécurité et la fiabilité des ponts et palans utilisés par le personnel sont des éléments déterminants. L’équipement de notre nouvelle usine, doit profiter des dernières technologies en matière de manutention. Par exemple pour tous les déplacements des ponts et des palans, nous avons préféré les moteurs électriques à vitesse variable par variation de fréquence, qui offrent une grande souplesse, plus de précision, pas d’à-coups, un moindre balancement de la charge et une douceur de freinages qui limite non seulement les opérations de maintenances sur les patins de freins, mais également l’usure de pièces mécaniques d’entraînement. Pour la sécurité des déplacements, aux fins de courses et butées caoutchouc, nous avons ajouté des systèmes anticollisions afin d’éviter tous chocs entre les équipements. Enfin, tous les ponts et palans sont contrôlés par radiocommandes. »

Sur le palan EUROBLOC VT4 de 32 Tonnes de la High Bay, un peson et un afficheur électronique nous permettent de connaître le poids de l’équipement fini, une donnée utile pour l’information du client et les opérations de transport"..

Comment s’est passé votre collaboration avec Europa-Levage

Serge Houet : « Nous connaissons Europa-Levage et le matériel Verlinde depuis longtemps. Bernard Rousseau avec qui nous avons travaillé sur ce projet a compris nos attentes et il nous a aidé dans nos choix, avec des solutions qui répondent à notre cahier des charges dans l’enveloppe budgétaire fixée. Nous sommes encore en période de rodage de cette nouvelle usine, mais à moyen terme, nous aurons à améliorer le transfert des charges entre les Low Bays et la High Bay. »

http://www.verlinde.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: