En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La sécurité sociale finlandaise confie le rehosting de son mainframe à TmaxSoft

Publication: 21 septembre

Partagez sur
 
Kela, migre ses applications Mainframe sur OpenFrame, la solution de rehosting de TmaxSoft. Résultat : une plus grande flexibilité, de nouveaux services en ligne et des performances optimisées de ses programmes...
 

TmaxSoft, leader d’innovation en matière de Cloud, de logiciels d’infrastructure et de modernisation du Mainframe, annonce que sa solution OpenFrame a été retenue par Kela. Cette solution permet de migrer le patrimoine applicatif du mainframe, sans en modifier le code source, vers une architecture de type système ouvert.

Une infrastructure informatique vieillissante

Le mainframe de Kela constitue le cœur de son patrimoine informatique, l’un des plus anciens, des plus importants et des plus utilisés depuis des décennies en Scandinavie. Cependant Kela a décidé qu’une modernisation était devenue indispensable pour trois raisons principales. La première concerne le coût annuel de son mainframe qui explose du fait du trafic généré par les nouveaux services numériques proposés aux assurés de Kela. Ceux-ci ont entraîné une hausse spectaculaire du volume de transactions, de 10 millions en 2013 à 18 millions en 2015, avec des conséquences proportionnelles sur la facture.

La seconde est liée à la raréfaction des compétences mainframe, dont Kela a absolument besoin pour continuer à exploiter le mainframe et à maintenir les 10 millions de lignes de programmes PL/1 et CICS, véritable mémoire et intelligence des règles de la Sécurité Sociale Finlandaise. Enfin, les ambitions digitales de Kela, souhaitant continuer à proposer des expériences clients à plus forte valeur ajoutée, étaient en complet décalage avec une technologie devenue archaïque.

« Le coût de fonctionnement du mainframe s’élève à 8 millions d’euros par an, reconnaît Markku Suominen, directeur des ICT chez Kela. Un frein colossal pour notre activité alors que nous essayons de développer de nouvelles offres en ligne, ce que ne nous permet pas la rigidité de notre infrastructure ».

OpenFrame : une migration sur une plateforme plus fiable et pérenne

En collaboration avec l’intégrateur global canadien CGI et son centre de compétence européen sur la modernisation des mainframes basé au Portugal, Kela a opté pour la migration de ses programmes existants, à partir de son mainframe vers un nouvel environnement grâce à la solution OpenFrame. OpenFrame recrée sur la nouvelle architecture, un environnement fonctionnellement identique à celui que l’on trouve sur z/OS. La solution permet aussi de disposer des outils de migration automatique des actifs, des compilateurs natifs, d’un système intégré de gestion de la production et de la sécurité ainsi que d’un environnement d’exécution de ces applications sur le système cible x86/Unix ou x86/Linux.

En bref, un service de migration en douceur sur une plate-forme plus fiable, flexible et automatisée, sans obligation de redévelopper les applications ni même de modifier la moindre ligne de code. « Nous voulions une solution qui combine haute disponibilité et usage continu, exactement ce que TmaxSoft nous proposait », reprend Markku Suominen.

Par ailleurs, la solution permet à Kela de conserver son CICS et ses 10 millions de lignes de programmes PL/1, qui traitent des volumes élevés de transactions en ligne, pour assurer aux Finlandais un accès continu à ses services en ligne.

Une amélioration des services de Kela, grâce au rehosting du parc applicatif

Le re-plateforming des applications du mainframe de l’agence de sécurité sociale finlandaise permet ainsi d’enrichir l’offre de services à la clientèle, notamment en la digitalisant davantage. L’évaluation des changements indique que les prestations sont suffisamment souples et bénéficient d’une plus grande flexibilité pour être adaptées aux besoins des Finlandais. Cette flexibilité accrue a permis de simplifier des lignes de code et de supprimer celles n’ayant jamais été utilisées.

Par ailleurs, OpenFrame incorpore également un POC (« Proof Of Concept ») permettant de démontrer à Kela la faisabilité du rehosting de son système applicatif dans son intégralité.

« Une fois le rehosting achevé aux alentours de 2019, nous opérerons uniquement sur le nouveau mainframe et éteindrons définitivement le mainframe. Ce qui divisera nos coûts par quatre », conclut le directeur ICT de Kela.

http://www.tmaxsoft.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: