En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

UIMM LYON-FRANCE, un nouveau nom pour mettre en avant le rayonnement international

Publication: 21 septembre

Partagez sur
 
Avec une production nationale qui vient de rebondir de +1,3% au 2ème trimestre 2017, le renouveau de l’industrie française est en marche...
 

Il s’agit de la plus forte croissance depuis 4 ans, une croissance marquée également par la poursuite de la conquête des marchés mondiaux, et les entreprises du territoire se sont montrées particulièrement offensives. C’est avec le nom d’UIMM LYON-FRANCE que METALLURGIE rhodanienne servira dorénavant leur compétitivité. Ce changement de nom constitue une opportunité pour les mettre en lumière et évoquer les actions internationales qu’elles développent au sein de leur communauté industrielle.

Le savoir-faire des industries du territoire est reconnu dans le monde entier

Alors qu’Auvergne Rhône-Alpes représente 13% des exportations de la France et 11% de ses importations, les entreprises industrielles de la 3ème région exportatrice de France participent activement au rayonnement économique de Lyon dans le monde.

C’est par exemple une commande porteuse d’avenir que vient de décrocher Thimonnier en Inde. Une première pour cette entreprise leader dans la conception et la fabrication de machines d’emballages souples ! Thimonnier qui emploie 78 personnes à Saint-Germain-au-Mont-d’Or, réalise 85% de son CA à l’export.

En pleine croissance externe, l’équipementier automobile Saint-Jean Industries, qui a récemment réalisé des acquisitions en Allemagne et en Espagne, vient de signer un accord d’implantation en Chine. Il envisage maintenant un renforcement outre-Atlantique. L’entreprise de Saint-Jean d’Ardières (69) qui est devenue une ETI de 2200 collaborateurs avec un chiffre d’affaires 2016 de 310 millions €, est présente sur trois continents.

Pour Seb, le numéro un mondial du petit électroménager, la Chine est désormais le premier marché. Basée à Ecully, l’entreprise a vu ses ventes progresser de 6,1% en 2016, avec un chiffre d’affaires pour la première fois supérieur à 5 milliards d’euros.

Des entreprises étrangères qui investissent à Lyon

Reconnue internationalement pour sa capacité d’innovation, l’industrie française représente 75% des dépenses françaises en R&D. Ce phénomène se confirme dans la 2ème région industrielle de France où de nombreux investisseurs étrangers choisissent d’entrer au capital d’entreprises lyonnaises.

Le groupe italien Cellino a ainsi repris en février 2017 les actifs rhônalpins de Solustil, filiale française d’Arcelor Mittal, spécialiste de la tôlerie industrielle. La nouvelle coentreprise Steelcame ainsi constituée reprend quatre sites de Solustil en France.

Depuis la fin du mois de mars 2017, Sofilec a été reprise par le groupe espagnol Torns. Torns Sofilec est spécialisée dans la fabrication de fils et de câbles électroniques et électriques. Elle est basée à Meyzieu (Rhône) et prévoit d’augmenter sa capacité de production.

C’est à Irigny, en région lyonnaise que le groupe japonais JTEKT, leader européen des directions assistées électriques a choisi d’implanter son siège Europe et son Centre Technique Européen. JTEKT est aujourd’hui l’employeur japonais le plus important en France. L’installation en 2016 d’un nouveau centre d’essais véhicules est venu confirmer sa volonté de se développer depuis le territoire de la Métropole.

Enfin, symbole fort de cette expertise française, le japonais Komatsu, spécialiste de l’exploitation minière, a racheté l’entreprise Montabert (400 salariés), basée à Saint-Priest et spécialisée dans la fabrication de brises- roches hydrauliques.

UIMM LYON-FRANCE, une approche « par marché » pour accompagner les actions collectives des entreprises

Pour soutenir leur développement, UIMM LYON-FRANCE rassemble les entreprises de sa communauté avec une approche « par marché ».

Depuis 2003, elle réunit des réseaux d’entreprises qui composent ensemble et préalablement à toutes actions à l’étranger, une offre technologique suffisamment large pour intéresser les décideurs internationaux. Elle aide ces groupements à définir des actions à l’international et à organiser leurs propres conventions d’affaires ou leur participation collective à des salons professionnels. Ces groupements de 10-20 entreprises se sont constitués autour des marchés d’équipement des industries agro-alimentaires, automobiles, pour la recherche nucléaire et pour la production d’énergie. Il s’en crée régulièrement, le groupement des marchés ferroviaires vient de voir le jour.

- Alimentaire : avec le réseau Equip’agro qui rassemble les fournisseurs de solutions technologiques pour les industries alimentaires et les industries de process de la pharmacie et de la chimie, UIMM LYON-FRANCE réunit des dirigeants qui créent des opportunités sur la zone du Maghreb : Libye, Algérie, Maroc et Tunisie.

- Automobile : depuis 2003, UIMM LYON-FRANCE est aux côtés des entreprises régionales sur les marchés automobiles en Europe centrale et orientale, qu’elle réunit dans Romalp Industries. Elle a d’abord contribué à sécuriser leur implantation par un accompagnement juridique et a ensuite concouru à leur recherche de débouchés sur les marchés. Elles concurrencent les entreprises allemandes et italiennes dont l’implantation est plus ancienne et importante.

- Recherche nucléaire : avec Rhône Provence Nucléaire, UIMM LYON-FRANCE a accompagné entre 2009 et 2012 les entreprises qui participent au programme nucléaire ITER dans le cadre d’actions de promotion qui se sont déroulées en Chine, Corée du Sud, Japon et aux USA.

http://uimm.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: