En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Le directeur général de Rosatom a visité le site de construction du réacteur ITER

Publication: 15 septembre

Partagez sur
 
Le directeur général du groupe public Rosatom, Alexey Likhachev, a effectué une visite sur le site de construction du réacteur thermonucléaire international ITER à l’invitation du directeur général de l’Organisation Internationale d’ITER...
 

La visite du directeur général de Rosatom est liée à la transition du projet ITER vers sa pleine phase de réalisation pratique. On témoigne aujourd’hui des progrès non seulement sur le chantier, mais aussi dans la production et la fourniture de composants, y compris les composants d’origine russe.

« Le développement de l’énergie de la fusion thermonucléaire ouvrira d’énormes perspectives scientifiques et technologiques pour l’humanité. C’est pourquoi la Russie, disposant d’une expérience unique dans la recherche nucléaire et thermonucléaire, est à l’avant-garde du projet ITER et apporte une contribution fondamentale à sa réalisation. Il est également important de noter que le concept de ce projet international lui-même – un tokamak - a été élaboré dans notre pays » , - a noté le chef de Rosatom lors de la visite.

Pour ITER la Russie crée des composants clés du réacteur ainsi que d’autres équipements nouvellement développés. Les supraconducteurs, les gyrotrons (qui peuvent être comparés à des fours micro-ondes géants), des éléments de protection et de diagnostic – au total, plus de 25 systèmes spécifiques sont de la responsabilité des entreprises russes. Et Rosatom ne partage pas seulement des technologies uniques, mais a également ainsi accès aux technologies les plus avancées de partenaires étrangers.

La participation de la Russie à ITER permet de voir au-delà de l’horizon technologique et de constituer dès aujourd’hui une base scientifique et industrielle pour ses propres projets dans le domaine de la fusion thermonucléaire.

« La mise au point et la production d’équipements pour ITER permet de réaliser deux tâches importantes. Tout d’abord, cela contribue à l’utilisation supplémentaire des capacités des entreprises de Rosatom, à la création de nouveaux produits et à la maîtrise de compétences spécifiques. Deuxièmement, les résultats obtenus au cours de la recherche démultiplient le potentiel de la science nucléaire en Russie. ITER est important pour nous en tant que le terrain d’essai pour des tâches pratiques liées à l’énergie de demain et après-demain, au renforcement du rôle de la Russie sur le marché mondial de la technologie nucléaire », a déclaré Alexey Likhachev après sa visite.

Au total, 35 pays, dont 29 pays de l’Union européenne, ainsi que les États-Unis, l’Inde, la Chine, le Japon, la Corée du Sud et la Russie participent au projet de la construction du réacteur thermonucléaire expérimental ITER. Le démarrage du réacteur et le chargement du premier plasma est prévu en 2025.

Lors de sa visite en France, le chef de Rosatom, Alexey Likhachev, a également rencontré l’Administrateur général du CEA, Daniel Verwaerde, et a visité avec lui le chantier du réacteur de recherche "Jules Horowitz"

http://www.rosatom.ru/

http://www.iter.org

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: