En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

La technologie de contrôle passif/dynamique des vibrations améliore la productivité

Publication: 6 septembre

Partagez sur
 
Des vibrations incontrôlées peuvent créer une multitude de problèmes lors des opérations d’usinage...
 

L’application de forces variables pendant le processus de coupe entraîne des vibrations qui dégradent la qualité de surface des pièces, usent ou abîment rapidement les outils coupants et endommagent les composants des machines-outils. Dans la conception des produits, pièces deviennent de plus en plus complexes : pour améliorer la résistance des produits et réduire les coûts d’assemblage, les fabricants se tournent de plus en plus souvent vers des pièces monoblocs. L’usinage de l’interieur de ces pièces nécessite alors des outils pouvant atteindre des cavités profondes et leur longueur ne fait qu’aggraver les vibrations. Tenter de limiter les vibrations en réduisant les paramètres de coupe fait chuter la productivité et augmente les coûts de fabrication.

Les ateliers ont donc tendance à s’orienter vers des solutions antivibratoires. Parmi les différentes méthodes de contrôle des vibrations, les systèmes passifs/dynamiques faisant appel à des amortisseurs à masse accordée (ou amortisseurs harmoniques) sont les plus en vogue. Ils permettent d’absorber les vibrations avant qu’elles ne se propagent et ne viennent perturber le processus d’usinage.

Les vibrations constituent un problème courant

Tous les secteurs de l’industrie s’accordent à dire que les vibrations excessives sont destructrices. Un fonctionnement répétitif et/ou des forces externes génèrent une vibration naturelle qui peut amener une machine, un bâtiment ou un pont à entrer en résonance, parfois dans des proportions dangeureuses. Pour résoudre ce problème, les constructeurs et les fabricants font généralement appel à des amortisseurs à masse accordée. Il s’agit de composants suspendus dans une machine ou une structure, conçus pour résonner de manière déphasée avec les vibrations indésirables, absorber leur énergie et réduire le mouvement vibratoire.

Les vibrations dans les opérations d’usinage

Au cours d’opérations d’usinage, les vibrations sont générées par les efforts de coupe. Lors du processus de formation et de rupture du copeau, les forces appliquées à l’outil vont fluctuer, notamment en fraisage où plusieurs dents sont sollicitées et où l’épaisseur du copeau varie, mais aussi en tournage, en particulier dans le cas de coupes interrompues ou de porte-à-faux élevés.

Une approche passive du contrôle des vibrations dans les opérations d’usinage consiste à optimiser la rigidité des éléments du système d’usinage. Afin de limiter les mouvements indésirables, une machine-outil peut être dotée d’éléments structurels rigides, plus grands et plus lourds, remplis de matière à haute densité ou de tout autre matériau absorbant les vibrations. En matière de pièces à usiner, les pièces à paroi fine et les pièces à sections non maintenues sont sujettes aux vibrations lors de l’usinage. Dans une certaine mesure, les pièces peuvent être modifiées pour améliorer leur rigidité, mais ces modifications de conception peuvent ajouter du poids et compromettre les performances du produit.

Pour les outils coupants, une approche passive du contrôle des vibrations consiste à utiliser des outils courts et rigides, et à remplacer les porte-outils en acier par des porte-outils en carbure de tungstène rigide.

L’ajout d’une approche dynamique du contrôle des vibrations peut se faire par l’application du concept d’amortisseur à masse accordée. Le système Steadyline de Seco est équipé d’un amortisseur de vibrations pré-réglé, composé d’une masse conçue dans un matériau haute densité (pour minimiser ses dimensions globales) et suspendue à l’intérieur de la barre du porte-outil via des éléments radiaux absorbants. Cet amortisseur de vibrations absorbe immédiatement les vibrations transmises par l’outil coupant au corps de la barre.

Cas d’un outil classique : les vibrations se propagent à la broche de la machine.

Cas d’un outil avec amortissement passif/dynamique des vibrations : les vibrations sont absorbées par l’amortisseur de vibrations avant qu’elles ne se propagent.

Le système Steadyline permet de réaliser des opérations classiques nécessitant un long porte-à-faux au moins deux fois plus vite qu’avec des outils non amortis, tout en améliorant l’état de surface, en prolongeant la durée de vie de l’outil et en réduisant les contraintes sur la machine-outil. La technologie d’amortissement passif/dynamique des vibrations permet de réaliser certaines opérations qui seraient impossibles autrement, même avec des paramètres d’usinage réglés au minimum, telle l’utilisation de longueurs d’outil jusqu’à 10 fois supérieures au diamètre de la barre.

Dans le système Steadyline, l’amortisseur de vibrations est placé à l’avant de la barre, où la flexion est la plus importante et où la masse peut amortir immédiatement les vibrations transmises de l’arête de coupe au corps de la barre. En tournage, les barres Steadyline sont équipés de la connexion à changement rapide GL. Cette connexion extra-courte positionne l’arête de coupe au plus près de l’amortisseur pour optimiser l’effet d’absorption des vibrations. Le système peut être adapté à une large gamme d’applications et est particulièrement utile dans les opérations de fraisage (contournage, usinage de poches et rainurage), de tournage et d’alésage ébauche ou finition.

Comparaison des applications

L’opération d’alésage difficile suivante illustre bien l’efficacité du système Steadyline : un alésage cylindrique de 105,8 mm dans de l’acier 42CrMo4 devait être élargi en un alésage conique de 129 mm en cinq passes d’ébauche, à une profondeur de passe de 3 mm diminuant progressivement à 0 mm. Avec une barre de 80 mm de diamètre, la longueur de coupe initiale était de 600 mm, ce qui représente un rapport longueur/diamètre d’outil total de 7,5. L’ébauche a été réalisée avec une avance de 0,3 mm/tour et une vitesse de coupe de 157 m/min. La pré-finition au diamètre final de 130 mm a été effectuée à une profondeur de coupe de 0,5 mm, avec une avance de 0,2 mm/tour et une vitesse de coupe de 200 m/min. Bien que la taille de la pièce à usiner n’ait pas permis l’utilisation de la barre Steadyline à sa vitesse de rotation maximale, la durée de l’usinage a été réduite de 12 à 2 heures (plus de 80 %) grâce au système de contrôle passif/dynamique des vibrations Steadyline.

Afin de démontrer les avantages du système Steadyline dans le cadre d’une opération de contournage, un porte-fraise Combimaster sans contrôle passif/dynamique des vibrations a été utilisé avec une fraise de 20 mm de diamètre à 312 m/min, avec une avance de 0,3 mm/dent et à une profondeur de coupe de 0,9 mm dans de l’acier 1.1206 CK50. Lorsqu’une version du même outil équipée du système Steadyline a été utilisée à une même avance et vitesse de coupe que la version non amortie, il a été possible d’accroître la profondeur de coupe à 2,2 mm (une augmentation de 2,3 fois) sans vibrations indésirables.

Conclusion

Les producteurs d’équipements destinés aux secteurs de la pétrochimie, l’énergie et l’aéronautique sont des candidats de choix pour les systèmes de contrôle passif/dynamique des vibrations, dans la mesure où ces segments ont souvent à traiter des pièces complexes de grande taille, dont les caractéristiques nécessitent l’utilisation d’outils longs. De plus, ces pièces sont généralement conçues dans des alliages difficiles à usiner, engendrant des efforts de coupe importants, générateurs de vibrations. Toutefois, il est manifeste que pratiquement tous les fabricants sont confrontés à des applications dans lesquelles les propriétés d’absorption des vibrations de l’outillage Steadyline permettent d’étendre leurs capacités, d’améliorer leur productivité et de réduire les coûts d’usinage.

http://www.secotools.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: