En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Biens d’équipement de production : Point de conjoncture 2ème trimestre2017

Publication: 23 août

Partagez sur
 
Le Symop, organisation professionnelle des créateurs de solutions industrielles, propose chaque trimestre un point de conjoncture sur ses principaux secteurs d’activité...
 

Le climat des affaires est ensoleillé dans le secteur manufacturier. Les commandes sont en croissance et les prévisions bien orientées. Le deuxième trimestre a été marqué par une hausse de l’activité dans le secteur privé français. La plupart des secteurs industriels a connu deux mois dynamiques d’activité puis un léger ralentissement en juin pour le secteur automobile par exemple.

Les hausses de l’activité et des commandes incitent les entreprises à renforcer leurs effectifs, prolongeant la tendance amorcée en janvier, Les fabricants indiquent la plus forte croissance de leurs effectifs depuis près de 17 ans, selon Markit. L’indice PMI de juillet, toujours très au-dessus de sa tendance long terme, annonce d’ailleurs une consolidation de la croissance de l’activité et de l’emploi dans les prochains mois, marquant un bon début de deuxième semestre 2017.

L’investissement reste au beau fixe

Au premier trimestre, l’investissement des entreprises a nettement augmenté (+1,9 %), plus même qu’au quatrième trimestre 2016 (+0,9 %) – source INSEE. L’investissement en produits manufacturés a fortement accéléré (+2,7 % après +1,1 %) en particulier, les dépenses en biens d’équipement stimulées par l’anticipation de la fin du dispositif de suramortissement. Ainsi le taux d’investissement a atteint 22,1 % au premier trimestre, dépassant son plus haut de 2008.

Sur le deuxième trimestre, et contrairement à notre attente, la pause sur les investissements en équipements de production n’a pas eu lieu, bien au contraire. Les conditions de financement propices et un climat des affaires bien orienté dans l’industrie ont vraisemblablement participé au maintien des projets. Ceux-ci concernent principalement le renouvellement et l’automatisation de l’outil de production en vue d’une amélioration de la compétitivité, toutefois des augmentations de capacités ont été servies.

Et, bonne nouvelle, l’enquête de la Banque de France de juillet souligne l’intention des chefs d’entreprise d’accroître leurs investissements au troisième trimestre. La croissance serait-elle au rendez-vous ?

Bonne dynamique des affaires pour nos secteurs d’équipements de production

Les commandes du premier trimestre ont permis une progression du chiffre d’affaires global de 8.8 %(T/T-4). Bien sûr, soutenu par le dispositif fiscal, le marché domestique a tiré cette hausse (+10 %). L’industrie manufacturière européenne connait une activité soutenue avec des commandes à l’export en croissance. Cet environnement européen favorable et une amélioration du climat des affaires en Asie, ont permis le développement des affaires à l’export (+6.8%).

Après la forte demande du premier trimestre, nous attendions un relâchement de l’activité. Ce n’a pas été le cas. Les entrées de commandes ont à nouveau augmenté (+5 %) par rapport au premier trimestre. Elles progressent également par rapport au trimestre de l’année précédente de +9%.

Le volume des carnets de commandes est jugé normal ou supérieur à la normale par 87% des répondants. Le niveau des consultations et des études est en croissance pour 28% des répondants, il reste stable par rapport au trimestre précédent pour 58 %.

Questionnés sur leurs perspectives d’embauche, 37% des répondants envisagent une évolution à la hausse de l’emploi dans leur entreprise.

Les délais d’approvisionnement en composants s’allongent significativement. Parallèlement, l’augmentation de l’activité engendre des retards dans les livraisons.

La demande se maintient notamment dans les domaines automobiles et aéronautiques, très en pointe. Les grands acteurs mais également les sous-traitants sont à la recherche d’un très haut niveau de technicité, ainsi apparait une demande de machines connectées entre elles ou avec les services de maintenance. Dans les secteurs de la mécanique, l’amélioration de l’activité s’élargit aux PME, les groupes bénéficiant toujours d’exportations bien orientées. Leur demande d’outillages reste bien orientée en lien avec un bon niveau d’utilisation des capacités (83.8 selon l’INSEE). Le secteur du bâtiment est encore en retrait. Les producteurs de papier enregistrent une très bonne activité notamment pour les papiers de spécialité et d’emballage. Les entreprises ne font pas appel à leur trésorerie mais plutôt aux opérateurs financiers qui semblent devenus plus agiles et plus rapides à valider les demandes de crédits et financements.

Tous les secteurs représentés au Symop bénéficient de la dynamique de l’investissement.. Les solutions automatisées/robotisées, les matériels de mesure et d’optique industriels, les machines-outils, les machines de fabrication de papier carton, les machines d’emballage et de conditionnement doivent répondre à une demande soutenue. Par contre, les ventes de consommables est en légère contraction pour les activités de soudage, en lien probablement avec un effet de saisonnalité.

Un 3ème trimestre avec encore de belles perspectives

Une progression des commandes de 4% est anticipée par les répondants. A nouveau, les industriels estiment que la croissance viendra des marchés à l’export. Chine, Etats Unis maintiennent un bon potentiel. Le Brésil semble se réveiller et la Russie est également citée comme opportunité. Le Maghreb devient un peu plus attractif. Le marché français devrait maintenir un volant de croissance. Le climat des affaires est toujours à un bon niveau dans les grands pays européens, même si un léger affaiblissement a été enregistré en juillet.

http://www.symop.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: