En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

11 Détecteurs rayons X pour le fromage blanc

Publication: 18 août

Partagez sur
 
Les éléments essentiels à la fabrication de bons produits laitiers passent par l’utilisation de matières premières de haute qualité, le savoir-faire de l’industriel, et le contrôle minutieux des produits avant leur commercialisation...
 

La firme bavaroise KARVENDEL-WERKE HUBER récolte auprès d’environ 730 entreprises des contreforts des Alpes un lait cru et riche. Elle procède ensuite à la fabrication d’une quinzaine de produits : fromages enrichis de crème et yogourt, fromages type « cottage », sucrés, salés, parsemés d’herbes, d’épices.

Pour exclure tout risque de contamination par des corps étrangers, et après une consultation minutieuse des fournisseurs du marché, la société a acquis auprès d’ISHIDA 11 systèmes de détection par rayons X, des modèles IX-GA 4075 et IX-GA 65100, ce dernier capable de contrôler les gros volumes comme des caisses de 65 cm. « Les facteurs décisifs de notre choix étaient la facilité d’utilisation et les niveaux d’efficacité élevés, susceptibles de supporter les vitesses de nos lignes de production fonctionnant à 172 cycles/voie/minute » déclare Stefan Schindler, responsable qualité de KARVENDEL-WERKE HUBER.

Quel que soit le type de fromage, sa température, sa teneur en sel et en eau, ces détecteurs repèrent infailliblement les particules en acier inoxydable de 1 mm, en verre de 2 mm et en PTFE de 4 mm.

Pour la plupart des lignes, les fromages traversent les chambres d’inspection sur des voies jumelées avec une vitesse maximale de 40 mètres/minute. Ils sont emballés dans des bacs en plastique d’un poids de remplissage compris entre 135 et 500 g.

Le contrôle s’exerce aussi sur les caisses contenant plusieurs unités au moyen de la fonction « comptage ».

Les détecteurs ont été adaptés en fonction des produits qu’ils contrôlent, par exemple, au niveau des rideaux métalliques aux entrées et sorties des chambres d’inspection. Pour réduire les nuisances sonores, les convoyeurs sont installés dans des tunnels absorbeurs de bruit. Lors de l’inspection, certaines parties de l’emballage comme les zones d’étanchéité peuvent être ignorées.

Les détecteurs ISHIDA fonctionnent à partir d’un logiciel breveté comprenant un algorithme d’apprentissage (GA). Au fil du temps, leur sensibilité d’inspection augmente d’environ 20 %.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: