En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Leroy-Somer, partenaire du projet Highvolt de l’IRT Saint Exupéry

Publication: 30 juillet

Partagez sur
 
A l’initiative de L’IRT Saint Exupéry, Leroy-Somer a signé le 29 juin un projet de recherche multi-partenariale dans les domaines de l’industrie, de l’aéronautique et des transports...
 

Dans le cadre de ce programme, dont un axe fort est dédié à la maîtrise de la durée de vie et la fiabilité des systèmes d’isolation des machines électriques, Leroy-Somer mettra son expérience et son savoir-faire à la disposition de ses partenaires. En retour, la société bénéficiera du fruit des travaux réalisés dans l’aéronautique et l’automobile pour l’appliquer à ses produits industriels, les rendant encore plus robustes et performants.

L’augmentation de la densité de puissance des machines électriques tournantes et l’arrivée sur le marché de composants électroniques de nouvelle génération améliorant sensiblement les performances des convertisseurs électroniques de puissance vont générer de nouvelles contraintes sur les systèmes d’isolation des bobinages de ces moteurs et alternateurs.

Dans ce contexte, la maîtrise de leur durée de vie et de leur fiabilité est déterminante.

L’un des enjeux pour l’Institut de Recherche Technologique (IRT) Saint Exupéry à Toulouse est d’accompagner les ruptures technologiques en exploitant les fortes synergies qui apparaissent dans les domaines aéronautique, automobile, ferroviaire et industriels, dans le but de préparer les technologies robustes, fiables et optimisées de demain.

C’est notamment le cas des projets « E-Power Drive » sur l’optimisation de l’ensemble machine, convertisseur électronique et câbles, et « HighVolt » davantage dédié à la maîtrise de la durée de vie et la fiabilité des systèmes d’isolation, en particulier des bobinages, au travers par exemple de la mise au point de démonstrateurs et de plateforme de tests pour l’avion plus électrique ou à propulsion hybride.

« Les travaux, conduits en lien avec les laboratoires de recherche, vont permettre de mieux comprendre les phénomènes physiques, telles que les décharges partielles, qui concourent au vieillissement prématuré des composants et des isolants, et d’accompagner le développement de nouveaux composants et systèmes, plus performants et plus robustes. Il en résultera dans un premier temps des règles de conception et ensuite une normalisation », précise Ariel Sirat actuel Directeur Général de l’IRT Saint Exupéry.

Avec un budget de 10,6 millions d’euros sur 4 ans et la mutualisation des compétences d’industriels et de laboratoires, le projet HighVolt a démarré officiellement le 29 juin 2017.

Nidec Leroy-Somer rejoint ainsi 11 partenaires industriels (grands groupes, PME et start-ups) Airbus, AKKA Technologies, Alstom, IVA ESSEX, LATelec (groupe Latécoère), Liebherr, Nawa Technologies, Radiall, Safran, Sogeti, Zodiac Aerospace ainsi que 2 partenaires académiques avec les laboratoires Laplace et LSEE. De nouveaux membres d’horizons divers viendront compléter ce panel d’ici six mois.

Les méthodes, outils, bases de données et briques technologiques développées dans Highvolt vont permettre à Leroy-Somer de préparer efficacement la conception des futurs systèmes convertisseurs électroniques de puissance, câbles, connecteurs et machines électriques. Ces recherches bénéficieront de plateformes technologiques uniques de simulation et de caractérisation (décharges partielles, étude des arcs électriques, stress et vieillissement accéléré des systèmes d’isolation) qui seront au service des partenaires du projet.

« La participation active de Nidec Leroy-Somer vise à intégrer au plus tôt dans la conception des produits les résultats des travaux issus de Highvolt, » souligne Cédric Plasse, le Vice-Président R&D / Engineering de Nidec Leroy-Somer. « Cette participation repose principalement sur la mise à disposition à partir de 2018 de deux docteurs-ingénieurs ayant réalisé leur thèse au laboratoire Laplace, de moyens spécifiques d’essais et de caractérisation et l’implication d’experts dès la phase de définition des feuilles de route du projet ».

« Les innovations qui découleront de ce programme seront une réelle avancée pour les clients et utilisateurs des produits Leroy-Somer en termes de performances, de longévité de leurs machines et de sécurisation de leurs process de fabrication », conclut Cédric Plasse.

http://www.emersonindustrial.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: